Atteint par une balle fanée lors de heurts du vendredi 22 avril…

by | May 2, 2022 | Actualités, Santé

Kailesh Jagatpal affirme que le ministère prendra Jean-François Gowin en charge : le père de 28 ans sera opéré à la Réunion.

Blessé par balle lors de l’incident survenu dans la nuit du samedi 24 avril, à Résidence Barkly, le transfert et l’opération de Jean-François Gowin, à la Réunion sera pris en charge par le ministère de la santé. C’est ce qu’a indiqué, le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, à l’Assemblée nationale ce mardi le 26 avril. Il répondait à une question de Franco Quirin, député du Mouvement militant mauricien (MMM). Ce dernier voulait de plus amples détails sur l’état de santé de ce jeune père de famille.

Dans sa réponse, le ministre a rassuré que l’État prendra certainement des dispositions pour ce patient comme pour beaucoup d’autres interventions qui ne pourront être effectués à Maurice. Kailesh Jagutpal a indiqué que Jean-François Gowin est suivi par plusieurs médecins. Selon lui, les praticiens font de leur mieux pour lui prodiguer les soins appropriés. « si les médecins recommandent qu’il soit traité à l’étranger, le ministère fera tout pour faciliter son déplacement » a-t-il déclaré.

Un préposé au ministère de la santé a lui expliqué que Jean François Gowin a été pris en main par des spécialistes, qui sont à son chevet et suivent l’évolution de sa santé. «Nous l’avons bien encadré et nous restons en communication constante avec la famille», explique cette source. Interrogée sur la nécessité d’un déplacement à l’étranger pour l’extraction de la balle de son corps, cette source a expliqué que «l’état de santé de Jean-François Gowin est stable. La décision de l’envoyer se faire traiter à l’étranger sera prise au moment opportun».

Pour rappel, blessé par balle lors des émeutes du vendredi 22 avril, Cela fait plus d’une semaine que Jean-François Gowin, 28 ans,  se trouve à l’hôpital Victoria. Il ne peut ni parler, ni manger correctement. Il s’en remet doucement mais porte toujours une balle dans le corps. il est sous observation avec cette balle dans la colonne vertébrale et se nourrit à l’aide d’une paille.

L’inspecteur Siva Coothen du Police Press Office explique que la police a le droit de faire usage de fusil quand il y a une émeute. Il précise que cela survient quand les manifestants refusent d’obéir aux injonctions de la police. «Nou viz lé sol avek shotgun ek sé par ricochet ki li tous dimounn.»

 

 

 

0 Comments

Laisser un Commentaire

Honorons la maman…

Honorons la maman…

Je suis né et demain... je repars. Pour moi, les nuits ont été trop courtes pour me faire songer à tous ses bienfaits. Et les jours s'écoulent très vite sans me permettre un...

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne