2.5 kilos de haschich saisis sur un garde-côte et sa concubine, une passeuse française…

by | May 20, 2022 | Faits Divers

·        Pas de liberté conditionnelle pour les suspects

·        L’enquête pourrait déboucher sur d’autres arrestations

Le combat ardent contre la drogue que mène les autorités pour nettoyer l’ile et protéger la population ne se limite pas aux trafiquants notoires. Les agents véreux qui se cache du bon côté de la loi, sont aussi concernés. L’opération policière qui a conduit à l’arrestation de l’officier de la NCG, Ashwini Huzar Futty, est venue le démontrer. Alors que l’agent de police, âgé de 43 ans, posté au CGS Barracuda Port-Louis, pensait pouvoir faire ses affaires sans être inquiété, il s’est heurté devant une autre réalité. Poser dans un bungalow à Mon Choisy, avec sa concubine originaire de France, il a reçu la visite de toute une équipe policière et a été attrapé la main dans le sac avec du haschich (résine de cannabis) valant plus de Rs 7 millions.

Deux kilos, 590,43 grammes de haschisch et 8,18 grammes de cannabis. C’est la quantité de drogue qui a été retrouvé en possession des deux personnes. Cette drogue était disposée dans plusieurs différents paquets différents, enveloppée dans du plastique transparent et était destinée à la vente en gros. Elle a été transférée jusqu’au QG de l’ADSU aux Casernes centrales. Des officiers du FSL assistés des éléments de l’ADSU ont procédé au pesage de la drogue. Un échantillon a aussi été pris pour être examiné au FSL afin d’en déterminer la pureté. Selon les premiers éléments de l’enquête, la drogue proviendrait d’un pays d’Asie.

La police soupçonne que c’est la ressortissante française, Patricia Elizabeth Garro, âgée de 67 ans, qui a également été épinglée, qui aurait introduit les colis de drogue à Maurice. La concubine de l’officier de la NCG, est arrivée à Maurice le mercredi 11 mai, en provenance de France et il n’est pas à écarter qu’elle a pu tromper la vigilance de la douane et de la police à l’aéroport.  La Française, âgée de 67 ans, est agent immobilier et entretiendrait une liaison amoureuse avec cet officier de 43 ans posté sur le navire-patrouilleur CGS Barracuda. Ils se seraient rencontrés à travers Facebook.

Une enquête a été ouverte pour savoir s’il y a d’autres personnes à Maurice, impliquées dans cette affaire. L’interrogatoire des deux suspects devraient aider la police à y voir plus clair. En attendant, Ashwini Huzarfutty, affecté au navire CGS Barracuda et Patricia Elizabeth Garro, ont été traduits devant le tribunal de Pamplemousses, pour leur inculpation provisoire. Leur comparution a eu lieu, le mardi 17 mai. Faisant l’objet d’une charge de trafic de drogue dans le but de le vendre avec des circonstances aggravantes, ils ont été reconduits en cellule. Leurs libertés provisoires n’ont pas été accordées.

Rappelons que c’est suite à une opération d’infiltration lundi 16 mai que les membres de l’ADSU Sud, sous le commandement de l’inspecteur Appasamy et l’inspecteur Subareddi, que la police a mis fin aux activités illicites des deux partenaires. Cette belle prise est le résultat d’un travail de terrain minutieux. En effet, c’est en s’appuyant sur des renseignements précis que les limiers de l’ADSU de la Southern Division ont débarqué dans une villa à Mont-Choisy. La demeure était occupée depuis le mercredi 11 mai par Patricia Elizabeth Garro, une Française qui exerce comme un agent immobilier.

Le constable Ashwini Hazurfutty était, pour sa part, dans le collimateur de la brigade antidrogue de la Southern Division depuis quelques semaines. Les faits et gestes de l’habitant de Gros Billot, New Grove, étaient surveillés de près. Ainsi, lundi, quand le garde-côte a été aperçu dans les parages de la villa où logeait la ressortissante française, à Mont-Choisy, les enquêteurs de l’ADSU, menés par les inspecteurs Subarreddi et Appassamy et le sergent Vydelingum, de la Southern Division, n’ont pas tardé à faire le lien. À la lumière de ces éléments, une opération a été montée, sous la supervision du Deputy Commissioner of Police (DCP) Choolun Bhojoo.

Lors de l’assaut, Patricia Elizabeth Garro et le policier Ashwini Hazurfutty, domicilié à New Grove, ont été pris en flagrant délits. Il est soupçonné que l’agent de la NCG réceptionner les cinq colis emballés dans du papier cellophane. L’ADSU a aussi récupéré deux autres sachets contenant des petites quantités de cannabis et du haschich ainsi qu’un carnet de papier à tabac.

Les téléphones cellulaires de la présumée passeuse et du constable Ashwini Hazurfutty ont aussi été réquisitionnés par l’ADSU. Ils sont passés au peigne fin par l’Information Technology (IT) Unit des Casernes centrales. D’autres arrestations sont à prévoir.

 

 

 

 

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne