Nuit agitée…timing intriguant des manifestations…Pourquoi des hommes encagoulés ont saccagé les caméras « Safe City » dans des fiefs de la drogue ?

by | Apr 24, 2022 | Actualités

De l’Inde, le Premier ministre lance un sévère avertissement aux fauteurs de troubles

Selon lui, certains tentent de récidiver après les émeutes de 1999.

Rien ne laissait présager une soirée agitée ce vendredi 22 avril 2022. L’arrestation de Dominique Deeseeal, plus connu comme « Darren l’activiste », l’un des ardents opposants du gouvernement sur les réseaux sociaux ont envenimé les choses. Après son transfert de la station de Rose-Hill au Central CID, pour son interrogatoire sous deux charges : (i) manifestation illégale et (ii) sédition, une foule s’est massé aux abords des Casernes Centrales. Il sera traduit ce samedi devant la Bail and Remand Court. Pour le premier délit, il a affirmé avoir agit seul et dans le second cas, il a fait valoir son droit au silence. Il est représenté par un panel d’avocats du groupe Avengers.

C’est un manifestant en « pull et jeans » qui a foncé sur un membre de la Special Supporting Unit en lui infligeant un coup de coude sur son bouclier qui a provoqué une riposte des forces de l’ordre qui ont donné l’assaut avec du gaz lacrymogène. Ce qui a temporairement dispersé la foule d’environ 200 personnes. Puis il y a eu un début d’incendie à la rue Brabant et des affrontements à la rue John Kennedy.

Il faut dire que les discours des uns et des autres n’ont pas aidé à calmer la situation. Chacun campant sur ses positions. L’Etat de droit d’un côté et les droits constitutionnels de l’autre. Des foyers d’incidents ont ensuite démarré à Cité Mangalkhan à Floréal, Trou d’Eau Douce, Roche Bois, Barkly, Cité Vallijee, St Croix, Abercombrie, Baie du Tombeau et Bois Marchand. On apprend qu’il y a eu un blessé par balle à Barkly. Un pompier a également été atteint par des pierres à Résidence Vallijee.

L’on peut s’interroger sur la démarche de plusieurs individus encagoulés à détruire les caméras « Safe City » en profitant du chaos. Cela s’est surtout produit dans les « drug prone areas ». L’intention ne pouvait être plus clair pour les marchands de la mort qui ont tiré profit de cette situation.

Le transport en commun a été perturbé dans plusieurs régions et le Métro Express ne va pas opérer ce samedi matin.

Sévère mise en garde de Pravind Jugnauth contre ceux « qui tentent de récidiver après les tristes épisodes de 1999 »

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth a lancé une sévère mise en garde à ceux qui tenteraient de provoquer du désordre et d’inciter à la violence comme c’était le cas lors des émeutes de 1999.

“Dans le passé, même dimoun ki ti a la base emeutes Kaya zot pe recidive. Se enn attitude ki mo condamné. Mo dir zot fer bien attention!”, a lancé sans ambages, Pravind Jugnaurth de la Grande Péninsule sur cette radio privée. “Nou pa capav incite dimoun pou ale lor lari, brîle caoutchou, alle contre la loi ”, a-t-il ajouté.

Le Chef du gouvernement a souligné qu’il fera tout pour instaurer l’ordre et la paix publique dans le pays.  Il a fait appel à la solidarité et la compréhension de toute la population face à la situation économique difficile à laquelle le pays est confronté actuellement. Tout en rappelant comment, le GM a soutenu la population avec le salaire minimum, l’augmentation de la vieillesse, le Self Employed Assistance Scheme et le Wages Assistance Scheme dans les moments difficiles.

Et dans un entretien accordé à la télévision nationale de l’Inde, le Chef du gouvernement a fait ressortir que « cette situation est hors de notre contrôle. Les prix sur la scène internationale ne nous donne pas une grande marge de manœuvre. Et Il a souligné que comme Premier ministre responsable, il ne peut pas penser qu’à court terme et qu’il faut penser à long terme pour que le pays ne finisse pas en banqueroute. « Mo pa kapav dilapide fond piblik kuma sertain ti souhaiter… »

En revanche, il a donné l’assurance la garantie que son gouvernement agira, pour mettre au point une stratégie adéquate pour faire face à la crise que connait le pays.

Revenant sur sa sévère mise en garde à certaines personnes qui « pe rod créer dezord kuma en 1999 (les émeutes, suivant la mort du chanteur Kaya), se bann mem dimunn ki pe rod recidiver. Se triste et dommaz ». Le Chef du gouvernement a invité la population à juger le comportement de ces personnes. Avant de marteler :   « Ou kapav kritiker, mai dan l’ordre. Pa kapav incite dimunn pou met sekuriter du pays en peril. »

En des termes voilés et sans citer son nom, Pravind Jugnauth a donné la réplique à Rama Valayden qui à la tête d’un comité d’accueil, envisage d’aller l’accueillir à l’aéroport de Plaisance, à son retour de l’Inde, ce samedi. Une manifestation interdite par la police. C’était lors d’une émission sur une radio privée, ce vendredi après-midi. Rama Valayden a lui repliqué en parlant de coup sous la ceinture en soutenant avoir tiré des leçons du passé.

Certaines déclarations et attitudes dangereuses

Sur le site defimedia.info, la présence de l’ancienne ministre du PMSD Aurore Perraud sur les lieux des tensions, a été vertement critiquée. La présence de Nazir Gurib a été remarquée. Le discours de Cassam Uteem samedi matin n’aidera certainement pas à calmer la situation. Si en 1999, il avait eu un rôle important pour ramener le calme et la présence de l’Etat, cette fois il était déconnecté de la réalité surtout en ce qui concerne la flambée de prix sur l’échelle internationale. Par contre, nous saluons l’intervention du Vice-Président Eddy Boissézon.

 

0 Comments

Laisser un Commentaire

Honorons la maman…

Honorons la maman…

Je suis né et demain... je repars. Pour moi, les nuits ont été trop courtes pour me faire songer à tous ses bienfaits. Et les jours s'écoulent très vite sans me permettre un...

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne