Journée mondiale du cancer: Le CIDP met en lumière l’importance des protections solaires…

by | Feb 8, 2022 | Santé

Février est considéré comme le mois le plus chaud de l’année, à Maurice. Il est donc plus que
nécessaire de se protéger du soleil, qui peut causer des problèmes de peau irréversibles. Le Centre
International de Développement Pharmaceutique (CIDP), expert en études de photobiologie
depuis plus de 18 ans et travaillant avec les plus grandes marques de cosmétique souhaite, dans le
cadre de la Journée mondiale du cancer, observée le 4 février, sensibiliser la population aux
dangers des rayons UV pour la peau, et prodiguer de précieux conseils sur comment mieux se
protéger.
2022 sera marquée par de nombreuses études axées sur les soins solaires au CIDP. Dr Gitanjali
Petkar, investigateur principal et experte médicale au CIDP, soutient que bien que le soleil soit
souvent vanté pour ses bienfaits, une surexposition ou une exposition prolongée aux rayons UV
peuvent être dangereuses. Outre le vieillissement prématuré de la peau, notamment des rides
précoces, un amincissement de l’épiderme ou encore des taches brunes et blanches sur les zones
exposées, les UV du soleil sont la cause principale des cancers de la peau et peuvent provoquer aussi
des lésions oculaires graves.
« L’incidence des cancers cutanés augmente chaque année avec de plus en plus de jeunes patients
qui sont touchés. Cela est causé par une surexposition au soleil, pour des raisons esthétiques
(bronzage) ou professionnelles (métier extérieur), voire autres activités de plein air. Avec la couche
d’ozone, notre principale protection contre les rayons UV nocifs, qui s’amincit continuellement à
cause des émissions de CO 2 , et étant donné que nous sommes sur une île tropicale, le CIDP a décidé
d’axer, cette année, ses recherches sur l’efficacité des produits de protection solaire sur les
différents types de peau, plus particulièrement chez les personnes de phototypes I à III, enfants et
adultes », souligne Dr Gitanjali Petkar.
Il existe trois principaux types de cancers de peau, explique pour sa part la dermatologue Dilshad
Paurobally. « Le premier, le carcinome basocellulaire, est parmi les cancers les plus fréquents au
monde et se développe majoritairement sur les zones exposées : tête, visage, haut dos et bras. Dans
la majorité des cas, il est traité à un stade précoce car il évolue très lentement. Puis, nous avons le
carcinome spinocellulaire qui touche aussi les zones les plus exposées, notamment les lèvres. Ces
cancers se manifestent comme des croutes ou des plaies qui ne cicatrisent pas. Et enfin, le
mélanome est vraiment la bête noire car il peut évoluer très rapidement. Il se développe à partir
d’un grain de beauté ou d’une tache pigmentée. Il est donc important de faire vérifier ses grains de
beauté chaque année », conseille-t-elle.
Mieux vaut prévenir…
Dans la majorité des cas, fait ressortir Dilshad Paurobally, ce sont des personnes ayant la peau claire,
c’est-à-dire de type caucasien, qui sont les plus atteints. Chez le patient avec un phototype plus
foncé, le mélanome sera plus rare, mais pas impossible ; ce type de cancer peut se développer aux
extrémités, c’est-à-dire aux pieds et aux mains. « Dans les pays tropicaux, le taux de rayonnement
UV est assez élevé tout au long de l’année, allant de 7, qui est déjà un indice fort, à 14 qui est
extrêmement élevé. Les Mauriciens, quel que soit leur type de peau, sont ainsi exposés au soleil
depuis leur plus jeune âge, notamment en allant à la plage, etc. Les coups de soleil avant l’âge de 10
ans augmente considérablement le risque de cancer de peau pour plus tard », souligne-t-elle

Plus la prise en charge est rapide, mieux sera le pronostic. « La photoprotection sous toutes ses
formes est primordiale. Il est conseillé de ne pas s’exposer au soleil entre 10 et 16 heures car l’indice
UV y est le plus élevé. En cas d’exposition au soleil, il est impératif d’appliquer de la crème solaire
systématiquement sur les zones exposées tous les jours, en été comme en hiver ; porter des
vêtements adéquats qui recouvrent le plus possible la peau, ainsi qu’un chapeau et des lunettes de
soleil car les rayons UV affectent aussi et gravement les yeux », conclut la dermatologue.

0 Comments

Laisser un Commentaire

José Mourinho « reste » à la Roma

José Mourinho « reste » à la Roma

Cette fois, il n'a pas annoncé son départ après avoir remporté une Coupe d'Europe avec un club italien. Tout juste lauréat de la Ligue Europa Conférence à la suite de la...

La LFP se paye la la Liga et Javier Tebas

La LFP se paye la la Liga et Javier Tebas

Elle s'est fait attendre, mais elle ne manque pas de répartie. Après avoir été tancé par Javier Tebas et la Liga, qui envisagent un recours à la suite de la prolongation de...

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne