Collaboration entre la Mauritius Ports Authority et le Port Management Association of Eastern and Southern Africa

by | Jan 28, 2022 | Actualités, Economie

Port-Louis, 27 janvier 2022 – La coopération entre les ports ainsi que la mise en réseau avec les organisations portuaires internationales et régionales sont essentielles au sein de la chaîne de transport maritime, y compris le réseau d’information qui créent des opportunités de coopération. Il est à noter qu’un transport efficace repose autant sur des flux réguliers d’informations actualisées que sur des infrastructures fiables. Afin de suivre les évolutions du secteur portuaire et maritime, la MPA s’engage activement au sein de plusieurs associations et institutions portuaires internationales et régionales. Pour mieux renforcer la coopération régionale entre les ports, la MPA est devenue membre fondateur de la Port Management Association of Eastern and Southern Africa (PMAESA) qui regroupe plusieurs pays de la région de l’Afrique orientale et australe, depuis 1978.

L’Association offre un cadre approprié pour l’échange d’informations et d’idées entre les membres et pour créer un environnement propice dans lequel tout membre peut interagir les uns avec les autres dans le domaine portuaire, du transport et du commerce.

C’est dans le cadre de cette collaboration renforcée entre la Mauritius Ports Authority (MPA) et le Port Management Association of Eastern and Southern Africa (PMAESA) que le Colonel André Didace Ciseau, Secrétaire Général de la PMAESA, s’est rendu dans les locaux de la MPA le vendredi 22 janvier 2022.

Le but de cette rencontre est d’identifier des opportunités face aux défis que rencontrent les ports dans la région.

Sanjeev Ghurburrun, Président de la MPA, accueille positivement cette collaboration qui cadre avec la Vision 2040 de la MPA et explique que « La visite du Colonel Ciseau est propice. Depuis octobre 2020, la MPA a lancé la Vision 2040 pour l’institution portuaire aussi bien que l’ensemble du secteur portuaire à Maurice. Les trois objectifs principaux de cette vision sont notamment : le « feeder vessel » dans la région pour lequel nous avons maintenant le soutien de la Mauritius Export Association (MEXA). La deuxième initiative est la croisière. Comme troisième objectif pour les prochaines années, la MPA a pour but de transformer le port en une région « carbon neutral » jusqu’en 2050 ».

Selon Sanjeev Ghurburrun, la vision de la MPA ne consiste pas seulement à regrouper les équipes mais aussi à laisser un héritage à la prochaine génération. « En ce qui concerne la MPA, conformément à notre engagement en faveur de l’environnement et en accord avec le concept de Port Vert, nous prévoyons cette année de mettre en place un plan sur la façon de devenir « carbon neutral » afin de promouvoir le port de Port Louis en une plateforme logistique de la région. Nous travaillerons sur cette initiative avec nos partenaires régionaux et la collaboration de la PMAESA. C’est notre motivation principale et nous espérons avoir le soutien du secteur privé à Maurice. Au niveau international, nous avons déjà 3 à 4 promoteurs qui sont prêts à financer l’initiative. Nous aurons des sessions de partage avec le Colonel Ciseau à ce sujet durant sa visite pour voir comment mettre en place les mesures nécessaires à cet effet ».

Pour sa part, le Colonel André Didace Ciseau souligne « qu’au sein de la PMAESA nous suivons de très près les défis que nous rencontrons en Afrique. Notre mission est de changer ces défis en des opportunités pour des petits pays comme Maurice, Rodrigues, la Réunion et les Seychelles. Il est important à ce que nous travaillons ensemble comme des collaborateurs pour créer des facilités entre les pays. Par exemple, nous devons voir comment nous pouvons avoir nos propres moyens de transport maritime tenant en compte des coûts élevés du fret dans un contexte de pandémie ».

Selon le Colonel Ciseau, l’importance d’une étroite collaboration entre le gouvernement, le secteur privé et les ports est plus que primordiale afin de mettre en place des réseaux de cabotage. Cela aidera l’Afrique et permettra à réduire le prix des produits de base qui seront par conséquent plus abordable pour la communauté.

« Plusieurs pays connaissent des difficultés avant que les produits ne viennent à bon port. Une collaboration secteur public-privé est plus que nécessaire. Nous devons consolider les capacités de tout un chacun pour être en mesure d’alléger le stress des nations dans la région », ajoute le Colonel Ciseau.

Quant à Shekur Suntah, Directeur Général de la MPA, il fait ressortir que la collaboration entre la MPA et la PMAESA s’est renforcée au fil des années. « La MPA et la PMAESA ont réalisé un certain nombre de projets qui ont été bénéfiques pour les différents pays de la région. L’une d’entre elles se rapporte au segment croisière. Auparavant, les croisiéristes ne connaissaient que l’Extrême-Orient, la Méditerranée et les Caraïbes. Avec la PMAESA, nous avons proposé de nouvelles destinations en faisant la promotion de l’Océan Indien, plus précisément Maurice, la Réunion, Seychelles, Madagascar, les Comores, Mayotte et le Kenya. Nous n’aurions pas atteint cet objectif sans l’apport de la PMAESA. »

C’est à travers une approche harmonisée que la MPA et la PMAESA ont pu assurer une synchronisation des services offerts dans les ports de la région, avec le même standard en termes d’accueil des croisiéristes, de types d’installations portuaires, la formation, la sécurité entre autres.

Shekur Suntah précise que : « Nous avons maintenant de nouvelles idées – déjà discutées avec le Secrétaire Général en ce qui concerne la connectivité avec l’Afrique, où les exportateurs savent déjà qu’il y a de nombreux marchés niches qu’ils peuvent exploiter. Plusieurs autres initiatives promues par la PMAESA ont été réalisées dans les îles. »

Shekur Suntah affirme qu’avec la COVID-19, même des pays puissants comme ceux de l’Extrême-Orient ont été touchés. Les coûts des opérations et du fret ont augmenté et cela a entraîné des répercussions conséquentes sur l’économie de ces pays.

Shekur Suntah conclut que « Les pays asiatiques, par exemple, ont décidé de mettre en place leur propre réseau régional afin de s’assurer que le commerce soit promu au sein de ces régions. C’est dans ce contexte que la MPA et la PMAESA préconisent l’introduction d’un service de cabotage régional pour soutenir les économies des pays de la région. La PMAESA peut nous aider grâce aux facilités dont elle dispose pour accéder à la SADC et au Common Market for Eastern and Southern Africa (COMESA). Il y a de nombreuses autres activités que la MPA et la PMAESA peuvent faire en commun. Les opportunités sont multiples. »

La PMAESA encourage la coopération entre les ports, le partage d’information et a pour mission de promouvoir certaines activités qui profiteraient l’ensemble de la région.  De ce fait, le soutien de l’Association sera primordial pour entreprendre ces initiatives de grande importance pour le port de Maurice.

 

Légende Photo

De gauche à droite : Colonel André Ciseau, Secrétaire Général de la PMAESA, Sanjeev Ghurburrun, Chairman de la MPA, et Shekur Suntah, Directeur Général de la MPA.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Honorons la maman…

Honorons la maman…

Je suis né et demain... je repars. Pour moi, les nuits ont été trop courtes pour me faire songer à tous ses bienfaits. Et les jours s'écoulent très vite sans me permettre un...

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne