L’Attorney General, Maneesh Gobin : « Le Premier Ministre a plusieurs pouvoirs et des prérogatives »…

by | Dec 7, 2021 | Actualités, Politique

  • « On veut donner l’impression que dès demain matin, les radios arrêteront leurs émissions », déplore-t-il
  • « Toutes les radios continueront à faire leurs émissions », soutient-il

L’Attorney General et Ministre de l’Agro-industrie, Maneesh Gobin, à qui on demandait pourquoi cet empressement pour voter les amendements à  l’IBA Act alors que la priorité devrait être la lutte contre la Covid-19, a fait comprendre ceci : «  Si une radio ne suit pas une directive de l’IBA, elle sera sanctionné ».

A une autre question des animateurs, concernant la protection des sources, l’Attorney General a fait comprendre qu’il faut un équilibre entre le droit des radios et celui de l’IBA. « Je suis satisfait du contrôle judiciaire », dira l’intervenant, qui a ajouté ceci : « Le mot ‘source’ n’est pas explicitement évoqué. Jamais, un juge ne sera obligé de donner l’ordre de dévoiler une source.  Or, sur le timing, il n’y a rien de sinistre ».

Protection des sources

Parlant de la protection des sources, Maneesh Gobin a aussi affirmé que selon lui, même en Europe, ce concept n’est pas absolu. A cet effet, il a fait état des affaires de terrorisme et a ainsi ajouté qu’aucune liberté n’est absolue.

A une question d’un animateur qui a rappelé à  l’Attoney General qu’il avait dit que la presse doit assurer le rôle de contrepouvoir dans une interview en 2013, Maneesh Gobin a rétorqué que : « Toutes les émissions des radios privées continueront et c’est bien. On veut donner l’impression que dès demain matin, les radios arrêteront leurs émissions. Or, c’est totalement faux ».

En ce qu’il s’agit l’indépendance de l’IBA et de l’Independent Broadcasting Review Panel, l’Attorney General a fait comprendre ceci : « Il fait laisser les personnes qui seront nommés faire leurs preuves ».

L’importance de la fréquence

Concernant l’audiovisuel, c’est-à-dire la radiotélévision, il s’est appesanti sur l’importance de la fréquence, qui dit-il, est pour l’Etat. « C’est l’Etat qui le donne. Quand il le donne, il le donne avec une certaine condition, soit une licence », dira le ministre de l’Agro-industrie, qui a mis l’accent sur le rôle de l’autorité pour recevoir les plaintes des victimes des émissions.

Licences à des radios privées

Aux animateurs qui le sollicitaient pour connaître les raisons pour lesquelles il y a un manque d’empressement du gouvernement à donner des licences de télévisions privées et à présenter la Freedom of Information Act, l’Attorney General et Ministre de l’Agro-industrie, Maneesh Gobin, a répondu qu’il ne croit pas qu’une faille une loi pour une licence privée. « Mais est-ce qu’un opérateur pourra être viable avec la concurrence des chaînes satellitaires et Internet ?», se demande-t-il.

L’Attorney General a également soutenu qu’il ne peut substituer à la place des autres. « La tâche incombe à l’autorité concerné de prendre ses décisions.  C’est pour cette raison qu’il y a une autorité.  Je ne dois ‘entertain’ des spéculations », a-t-il dit.

D’autre part, Maneesh Gobin a fait ressortir que le Premier Ministre, Pravind Jugnauth a plusieurs pouvoirs et des prérogatives eu égard aux plusieurs lois. « Na pas single out sanala on dirait premier fois pe faire ça », a-t-il ajouté.

 

 

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne