Fraude internationale : l’ICAC sollicité par le FBI…

by | Oct 13, 2021 | Faits Divers

Des développements de taille sont à prévoir dans l’affaire portant sur le détournement de Rs 480 millions, environ 10 millions d’euros, du fonds souverain de la Malaisie dans le cadre du méga-scandale financier, qui a fait tomber Najib Razak, l’ancien Premier ministre de ce pays.
Il nous revient que le Federal Bureau of Investigation (FBI) dont le siège est basé aux États-Unis, a sollicité la collaboration de l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) à Maurice, pour tenter de faire la lumière dans cette affaire de fraude internationale.
Les autorités soupçonnent que des dirigeants de la Century Banking Corporation (CBC), institution qui a vu sa licence être révoquée par la Banque de Maurice (BoM) l’an dernier, aient pu aider à blanchir une partie de cet argent. L’ex-Chief Finance Manager de la CBC a été convoqué par les enquêteurs de l’ICAC, hier matin, mardi 5 octobre, à des fins d’interrogatoires.
Il est, avant tout, bon de faire ressortir que la licence de la Century Banking Corporation avait été révoquée après que la direction de la banque de Maurice ait pris connaissance du non-respect de plusieurs règles bancaires liées aux besoins en capital, au contrôle de système interne ainsi que certaines provisions de la loi sur le blanchiment d’argent et financement du terrorisme, dont a fait preuve l’instance. Cela, malgré les nombreux avertissements reçus.
En conséquence de cette fraude internationale, soit, le scandale de 1Malaysia Development Berhad (« scandale 1MDB »), il se pourrait que les noms de certaines personnes à Maurice soient cités. Ce qui résulterait à des arrestations.
C’est dans cette optique que les enquêteurs du FBI ont fait appel à ceux de l’ICAC pour le partage d’informations dans le cadre de cette affaire, mais aussi pour les aider dans leurs tâches à distance.
A ce stade, il nous revient que les limiers de la brigade anti-corruption ont déjà fait appel à la justice et obtenus plusieurs « disclosure orders. »
Des documents qui ont permis aux enquêteurs de retracer, en partie, où l’argent détourné a été dirigé.
Le nom d’un certain Tim Leisner, un ressortissant allemand et ex-banquier de Goldman Sachs figure en tête de liste.
Ce dernier, qui réside aux États-Unis, a déjà été condamné pour blanchiment d’argent dans cette affaire.
A Maurice, le Dr Munir Lallmahamood, Chief Executive Officer (CEO) de Century Banking Corporation (CBC), a été interrogé « under warning » à plusieurs reprises l’an dernier par les officiers de l’ICAC.
La boite de Pandore ouverte, cette affaire devra être suivie de près.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne