Grabuges politiques: Des zombies politiques à l’œuvre et se ridiculisent en créant une plateforme…

by | Sep 7, 2021 | Politique

• Ils tentent par tous les moyens de faire un come-back politique bien qu’ils sont rejetés par les Mauriciens
Des vieux parlementaires, qui ne représentent rien sur la scène politique, tentent par tous les moyens de faire un ‘comeback’ politique en critiquant les actions gouvernementales et en essayant de leurrer les Mauriciens, qui ne sont pas dupes. Parmi ces zombies on note, l’ancien ministre de l’Education, Armoogum Parsooramen, les ex-députés, Alain Laridon (ancien- ambassadeur mauricien au Mozambique), Dr Arvin Boolell, Suren Dayal et Sheila Bappoo
En organisant une manifestation politique, au cours de la semaine dernière pour soutenir le Dr Arvin Boolell et demander la démission du Speaker de l’Assemblée Nationale, Sooroojdev Phokeer, et cela à travers la création d’une plateforme, ces zombies politiques se sont ridiculisés. Car la population ne veut nullement entendre parler d’eux, paracerque la majorité ne vaut presque rien sur la scène politique.
Certains observateurs politiques estiment même qu’en mettant sur pied une association avec l’appui des ‘rouges’, ces ex-politiciens ont créé une plateforme de la honte. Alain Laridon, (dont le fils, Alexandre qui a été écarté par l’Etat major du Parti Travailliste au profit de Fabrice, fils de James Burty David) lors des législatives de 2019, ainsi que Dharam Fokeer (qui a préféré déserté le MMM dans les années 90) et Sheila Bappoo, (qui ne veut pas rester dans une maison de retraite politique) ainsi qu’Armoogum Parsooramen (qui se sert de son engagement social à des fins politiques) sont politiquement morts. Mais ils ne le croient pas. Ils essayent, en vain de se ressusciter.
Ceux qui ont fait partie de la plateforme de la honte parlent de l’image de notre pays en soutenant qu’aux yeux de plusieurs institutions internationales et des pays étrangers qui suivent les séances parlementaires, nous perdons notre crédibilité : Or, sont-ils eux-mêmes crédibles aux yeux de la population ? On peut se poser la même question pour le parti qu’ils militent. S’ils étaient crédibles, ils auraient été plébiscités par les Mauriciens et élus…
Il faut aussi le dire que la plupart de ceux qui ont osé organiser la manifestation, sont tous dépassés à plus d’un titre en raison de leurs piètres performances comme acteurs politiques. Ces zombies politiques, qui sont tous anti-MSM et qui critiquent toujours à tort et à travers les actions du gouvernement de Pravind Jugnauth, sont rejetés par les Avengers, le parti de Bruno Laurette, ou encore le Parti Malin de Dhanrajsing Aubeeluck ou autres groupuscules politiques. Pourtant, ils persistent et croient encore en leur chance et qu’ils seront appelés par certains partis politiques. Or, ils continuent de rêver…
Il est malheureux et aussi déplorable de constater que le leader de l’opposition, Dr Arvin Boolell se laisse piéger par certains de ses meilleurs amis-politiciens, qui veulent se débarrasser de lui sur leur chemin.
Le moins que l’on puisse dire c’est que les manifestants qui essayent de redorer leur blason, critiquent le gouvernement ou essayent de se positionner pour avoir un ticket rouge lors des prochaines élections générales se ridiculisent à plusieurs niveaux…

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne