Le rapport Britam décortiqué dans l’émission L’Instant Politique…

by | Aug 6, 2021 | Politique

Le rapport Britam de 352 pages, rédigé par le juge Domah a été un Bomb Shell. #Britamgate… c’était le thème de l’émission « L’Instant Politique… » de Wazaa FM, ce vendredi 30 juillet. Jimmy Jean-Louis et ses invités ont décortiqué le rapport. Pleins feux sur les révélations de l’enquête du juge Domah.
Lors de son intervention, l’avocat Dick Ng Sui Wah avance que c’est un rapport bien détaillé tout en mettant l’accent sur le background du juge Domah comme l’un des rares juges qui détient un doctorat. « Kan li ecrire bann jugements, c’est bann jugement très recherché et détaillé. Pou ki tout dimoun kompran. Se enn travay très scientifique», ajoute-t-il.

De son coté, Me Ravi Rutnah : « C’est ki bann seki ti das parlement ti pe criyé bizin ena enn commission d’enquête, zordi zot pe declare pas pe comprend. » D’autant plus, que chaque point écrit par le juge Domah est soutenu par les recherches et des autorités. « Bann dimoune ki trouve ki rapport la contre zot, zot capav alle challenge légalité du rapport, » ajoute-t-il.

Quant au ministre Bobby Hurreeram, il n’est pas passé par quatre chemins pour égratigner Roshi Bhadain. Il s’est attardé à la page 119 — paragraphe 190, où le rapport fait mention que l’ex-ministre, Roshi Bhadain et son advisor Akhilesh Deerpalsing ont eu le culot de : « contredire, koze nimporte et tout cela en même temps… »
Bobby Hurreeram va encore plus loin et explique que désormais, le peuple comprendra pourquoi Roshi Bhadain a démissionné du gouvernement en 2017. « Pravind Jugnauth pe pran règne ça pays-la, dhall pas pou cuit. Aujourd’hui, pou bizin vine rann compte. Le pays konner pe gagne zaffaire ek enn premier ministre ki droit. Zordi nou poze nou kestion kifer ki bizin sover en 4eme vitesse. Explication plausible, li trouve dans rapport 365 pages écrire par le juge Domah, » dit-il.

Le CEO du NPFL, Vikash Peerun, se dit étonné qu’il y a eu une offre de MMI Holding qui n’a pas été retenue. « Offre là ti Rs 4,2 milliards et finn amélioré à Rs 4,3 milliards. Ena enn mail, 11 mars 2015, ki Mme Gladys Camry, Group Strategy Director de Britam Kenya finn envoie Afsar Ibrahim de BDO. Kot li dire l’offre de Rs 4,3 milliard was based of Kenyan Sheeling of 18.50. La deja, li créer enn doute. Ena enn offre similaire à Rs 4,3 milliards, mais fine vane Rs 2,4 milliards. Rs 1,9 milliards finn disparet, » dit-il.
Vikash Peerun estime que c’est grave si l’ancien ministre Bhadain a une quelconque implication. D’autant plus, c’est intriguant que l’un de ses Senior Advisors est également membre du board de la Financial Services Commission. « Dan li meme, li enn question ki tout dimoune pou posé», s’interroge-t-il.

0 Comments

Laisser un Commentaire

L’affaire retournée à la Cour Industrielle

L’affaire retournée à la Cour Industrielle

Jean Christian Chellen poursuit Sotravic Ltd. Suite à son renvoi sommaire, Jean Christian Chellen a poursuivi Sotravic Ltd en Cour Industrielle et obtenu des indemnités de...

La Guinée équatoriale sèche l’Algérie

La Guinée équatoriale sèche l’Algérie

Pour la deuxième journée de ce groupe E de la Coupe d'Afrique des nations 2021, la Guinée équatoriale a créé l'immense sensation de ce dimanche en s'imposant face à...

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne