« La CSG est un investissement pour le futur et non une taxe, comme le veut faire croire certains membres de l’opposition »…

by | Aug 6, 2021 | Actualités, Edito, Opinion, Société

Pravind Jugnauth, Premier ministre

« La CSG est un investissement pour le futur et non une taxe, comme le veut faire croire certains membres de l’opposition »
• « Depuis décembre 2014 pour soutenir les plus bas de l’échelle sociale et améliorer le pouvoir d’achat de la population en général », soutient-il
Intervenant lors des débats sur le Social Contribution and Social Benefits Bill, qui a été avec amendements, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a fait ressortir qu’il apporte tout son soutien à la nouvelle réforme des pensions. Il n’a pas passé par quatre-chemins pour soutenir que la CSG est un investissement pour le futur et non une taxe, comme le veut faire croire certains membres de l’opposition. Le chef du gouvernement a aussi lancé un signal fort à tous ceux qui veulent semer la zizanie entre son ministre des Finances et du développement économique, Dr Renganaden Padayachy, et lui.
Responsible and caring government’
D’autre part, le Premier ministre a affirmé qu’en tant qu’un ‘responsible and caring government’ « nous avons décidé d’agir alors que d’autres se noient dans les eaux puantes du conservatisme irrationnel et de la démagogie ». Il a maintenu que : « Cette réforme était ‘longoverdue’ pour assurer la viabilité à long terme du secteur de l’industrie sucrière. « Time has proved that sceptics and demagogues wrong ».
Pravind Jugnauth a fait comprendre qu’aujourd’hui, alors que ce gouvernement a eu le courage de mettre de l’avant la réforme des retraites, « nous avons les mêmes personnes qui essaient de semer la peur dans l’esprit de la population. Mais, je suis convaincu qu’une fois de plus, ils auront tort, car les travailleurs et les employés de ce pays seront mieux s’ils sont déjà à la retraite ou quand ils prendront leur retraite. Nous savons tous que nous avons une population vieillissante et que le ‘National Pension Fund’ ne serait pas viable si rien n’est fait. Le statu quo aurait fait des ravages et d’empêcher l’introduction de la Contribution Sociale Généralisée (CSG). Nous sommes convaincus que la CSG et le projet de loi débattu depuis mardi dernier fournissent le cadre d’un système de retraite durable qui permettra d’améliorer les prestations des retraités ».
Le chef du gouvernement a, par ailleurs, soutenu qu’au cours de l’élaboration de cette législation, des consultations approfondies ont été menées avec les parties prenantes concernées, notamment avec des représentants du secteur public, des organisations du secteur privé et des travailleurs.
Pouvoir d’achat
Le Premier ministre a fait ressortir que les personnes âgées de 65 ans et plus recevront une pension de retraite bonifiée qui est bien supérieure à ce qu’elles gagneraient sous le NPF. Actuellement, environ 53% des 120 000 bénéficiaires du NPF gagnent Rs 1 000 ou moins, soit chaque mois. Avec le nouveau système, avec un paiement de Rs 4 500, leur pouvoir d’achat et leurs conditions de vie vont certainement s’améliorer. Par ailleurs, le projet de loi prévoit le versement d’une prime de fin d’année équivalente au montant de ‘monthly retirement benefit’.
Dans la foulée, le Premier ministre a rappelé que les membres dans le passé, les membres du Parti Travailliste et ceux du PMSD avait torturé la population quand ils étaient au pouvoir. « Ils avaient introduit le ‘National Residential Property Tax, les taxe sur les intérêts, les taxes sur les SMS, une tax de Rs 3 sur chaque litre des produits pétroliers afin de payer le ‘huge hedging losses’ après leusr ‘croneries’ qu’ils avaient fait à la State Trading corporation. Ils avaient même taxé les sociétés coopératives par 15%. Et ces gens osent nous accuser de ‘taxing workers’! Comment pouvons-nous l’accepter ? Je répète le CSG n’est pas une taxe. C’est une contribution pour pouvoir bénéficier d’un ‘contributory pension’ », a-t-il fait comprendre.
Le nouveau système réduit également le fardeau sur la majorité des entreprises, en particulier les PME. On estime que plus de 80 % des entreprises paient des cotisations inférieures à ce qu’elles étaient dans le cadre du FNP. Cela permettra à ces entreprises d’allouer davantage de ressources pour améliorer leur compétitivité et améliorer la qualité de vie de leurs travailleurs.
Le projet de loi prévoit que les salariés du secteur public cotisent au système au même titre que les salariés du secteur privé, à compter d’une date à déterminer. Le projet de loi prévoit également un mécanisme pour faire des recommandations au ministre des Finances, de la Planification économique et du Développement en vue d’améliorer les avantages sociaux et de maintenir sa durabilité. À cette fin, un Social Benefits Review Committee sera mis en place. Il comprendra des représentants du secteur public, des organisations d’employeurs et des organisations de travailleurs.
Discours du Budget 2020/2021
Critiquant les membres de l’opposition, le Premier ministre a affirmé que : « A force de trouver des bombes partout, ils finiront par se faire exploser eux-mêmes. La sanction de l’électorat sera impitoyable, Comme en 2014 et en 2019. J’en suis convaincu !
Il a laissé entendre que le versement de la pension de retraite sous la CSG devrait être soutenable à moyen terme. À mesure que l’économie se redresse et que le niveau des revenus augmente, on s’attend à ce que le montant des cotisations sociales augmente également. Ainsi, à moyen terme, les cotisations sociales augmenteront pour couvrir le coût de la pension de retraite
Pravind Jugnauth a soutenu que comme annoncé dans le Discours sur le budget 2020-2021, le gouvernement continuera de verser la pension de retraite de base de Rs 9 000 par mois à toutes les personnes âgées de 60 ans et plus. Toutes les augmentations des prestations aux personnes âgées seront payées par le biais de la prestation de retraite dans le cadre du nouveau système de retraite.
« Notre engagement politique pour améliorer les conditions de vie de nos concitoyens se trouvant au plus bas de l’échelle sociale est la pierre angulaire de notre stratégie pour une société inclusive », a-t-il conclu.

0 Comments

Laisser un Commentaire

L’affaire retournée à la Cour Industrielle

L’affaire retournée à la Cour Industrielle

Jean Christian Chellen poursuit Sotravic Ltd. Suite à son renvoi sommaire, Jean Christian Chellen a poursuivi Sotravic Ltd en Cour Industrielle et obtenu des indemnités de...

La Guinée équatoriale sèche l’Algérie

La Guinée équatoriale sèche l’Algérie

Pour la deuxième journée de ce groupe E de la Coupe d'Afrique des nations 2021, la Guinée équatoriale a créé l'immense sensation de ce dimanche en s'imposant face à...

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne