A Phoenix : Pravind Jugnauth sort le rotin bazar contre ses détracteurs…

by | Aug 17, 2021 | Edito, Opinion, Politique

Angus Road : « mo paré n’importe kan et mo atan zot la cour. Nou pou guetté kisana ki pe coz la vérité »
Eski Bhagwan, Shakeel Mohammed ou Arvind Boolell ena bann comportemen exemplaire dan parlemen?
Jean-Michel Giraud bizin reponn certains kestions et à la swit de so répons, ou ava gueté ki mo pou dir
Sorti contre l’ancien juge Domah « Paul Bérenger, Xavier Luc Duval, in tombe bien bas »
Le Premier ministre, Pravind Jugnauth était d’humeur d’attaque et surtout au summum de sa forme, ce mercredi 11 août. Alors qu’il procédait à l’inauguration du ‘flyover Hillcrest’ à Quatre-Bornes, le chef du gouvernement, s’est prêté au jeu des questions des journalistes. Et comme avec une baguette magique, il a éclairci aux yeux de tout le monde, tous les points noirs qui entachaient la reprise en force du travail de son gouvernement après les secousses qu’a subi le pays récemment avec la Covid. Des réponses au tac au tac, un ton rassurant, des explications incontestables mais aussi des tirs ciblés qui à coup sûr ont couché certains. Rien ne pouvait arrêter le Premier Ministre dans sa lancée de mettre les points sur les I, concernant les divers sujets d’actualité qui ont été évoqués par les membres de la presse.
L’affaire Angus Road, la polémique autour du speaker, l’affaire Britam, le litige entre le gouvernement et le président de la MTC Jean Michel Giraud, autant de sujets auxquels le chef du gouvernement s’est fait un plaisir de donner sa version. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les réponses ont été sans appel et parfois sanglantes. Cette sortie publique pour inaugurer le nouvel autopont de Hillcrest s’est d’ailleurs transformée en un mini-interview, car le chef du gouvernement a accordé aux journalistes, plus d’une vingtaine de minutes. D’ailleurs, il a lui-même fait ressortir qu’il souhaite répondre à toutes les questions car cela faisait un petit bout de temps qu’il n’avait pas rencontré la presse.

Angus Road : « mo paré n’importe kan et mo atan zot la cour. Nou pou gueté kisana ki pe coz la vérité »
C’est l’affaire Angus Road qui a été au centre des premières questions. Le Premier ministre devait expliquer que prenant en compte la confiance que le peuple a placée en lui, il s’est attelé à son travail. D’autant plus, que le pays a, des grands défis à relever surtout dans la situation actuelle avec la pandémie et ses séquelles sur l’économie et la vie sociale. Raison pour laquelle, il ne s’est pas exprimé avant. Mais, Pravind Jugnauth a précisé qu’il a pris connaissance des faits que Roshi Bhadain a énuméré contre lui surtout lors de sa dernière conférence de presse. Et il a affirmé que ce ne sont que des faussetés et des mensonges.
D’ailleurs le chef du gouvernement a fait ressortir que ces attaques ont refait surface après la publication du rapport de Britam. « zot pe atak mo person ek mo intégrité. Monn noter ki kan raport Britam in sorti lerla Badain in recoumens fer atak, be nou pou gueter la cours kisana ki pe coz la vérité » a-t-il dit.
Dans cette lancée, Pravind Jugnauth a annoncé qu’il entamera en temps et lieux des poursuites légales contre Roshi Bhadain. Il se dit prêt à se défendre bec et ongle dans cette affaire. « Définitivement je vais avoir recours à des actions légales car il y a trop de mensonges et d’insultes formulés contre ma personne. En cour, il y a des juges qui sont indépendants, je vais leur laisser le soin de découvrir qui dit la vérité dans cette affaire ». Pravind Jugnauth, a par la suite souligné que lui, il n’interfère pas avec les enquêtes entamées par des institutions car celles-ci fonctionnent en toute indépendance.
Le PM a donc ajouté qu’il attend désormais que le dossier soit remis au DPP et qu’il attendra la décision de celui-ci dans cette affaire pour prôner l’indépendance des institutions. Concernant une possible Private Prosecution contre lui, Pravind Jugnauth a répondu : « Mo parti prenant, mo pe atann ki zot vinn de lavan. Monn pare a nimport ki moman pou tou zot bann case ki zot pe loge » a affirmé le chef du gouvernement. De souligner « Je n’ai pas de problème contre cette démarche car je n’ai rien à cacher, dira le chef du gouvernement qui a rappelé que l’ex-Premier ministre, Navin Ramgoolam, avait déjà dans le passé initié une enquête à travers sur cette même affaire », a-t-il précisé.
Le Premier Ministre dira qu’a deux reprises, l’ancien PM avait tenter de l’incriminer sur la possession de ces terres mais que les enquêteurs ont toujours trouvé qu’il n’y avait rien contre lui. Raison pour laquelle, il n’a jamais été inquiéter. « Enn brin cheveu pa ti ena. Moi monn aller de mo plein gré pou donn zot preuve kip a ti ena oken maldonn. Zot inn ferm lenket parski zot inn trouve ki pena case » a-t-il souligner.

Sorti contre l’ancien juge Domah « Paul Bérenger, Xavier Luc Duval, in tombe bien bas »
De l’autre côté, le PM a déploré que le leader du Mouvement Militant Mauricien (MMM), Paul Bérenger, celui du Parti mauricien social-démocrate, Xavier Luc Duval aussi bien que le leader du Rassemblement mauricien, Nando Bodha font des « attaques » contre l’ex-juge Domah à la suite de la publication du rapport sur Britam. Il a fait ressortir que le rapport de la commission d’enquête instituée pour faire la lumière sur la vente des 23 % d’actions que détenait l’ex-BAI au sein de Britam Holdings Ltd (Kenya) a été déposé au Parlement, le 27 juillet 2021. Et que celle-ci était présidé par l’ex-juge Bushan Domah qui avait comme assesseurs Sattar Hajee Abdoula et Imrith Ramtohul.
« Ils font toutes sortes d’allégations contre le juge qui a effectué un travail en toute indépendance. Il a fait certaines recommandations. Parmi, l’institution d’une enquête criminelle sur cette affaire. Nous, au niveau du gouvernement, nous allons agir selon ses recommandations. « Mo note osi ki Dr Navin Ramgoolam vin dir ki pa kapav kritik le juge Domah. Lorla mo bizin dir ki mwa ek Navin lor sa pwin la, nou an lakorite. Francheman, zot in tomb enn nivo tre bas. On verra les conclusions de l’enquête criminelle », a souligné Pravind Jugnauth.
Mo pena nanier pou cachet, kan zot envi mo cav reponn
Concernant les dires de l’opposition selon laquelle, il aurait esquivé des questions y relatives au parlement, Pravind Jugnauth, devait affirmer qu’il était prêt à fournir tous les éléments de réponses nécessaire. D’ailleurs, il a rappelé qu’à maintes reprises, il la fait dans le passé. Le Premier Ministre dira aussi que ces derniers avaient plusieurs moyens de les reposer, mais ne l’ont pas fait. De souligner que les membres opposés de la chambre n’ont aucun accord entre eux et ne font que se plaindre de tout et de rien. « zot in pose kestion avant, mo in fer en sorte donn tou explication ki bizin parski ce enn zafer important. La osi zot trouv pa bon, si mo pa ti pou reponn zot ti pou trouv pa bon. Be mo nepli coner ki zot envi moi. La prosaine foi mo ecrir zis enn la ligne, nou gueter ki zot va dir »
Eski Bhagwan, Shakeel Mohammed ou Arvind Boolell ena bann comportemen exemplaire dan parlemen?
Appeler à commenter les récents événements qui ont eu lieu lors de la séance des travaux parlementaires, de la semaine dernière à l’Assemblée nationale, entre le speaker et le député mauve Rajesh Bhagwan, Pravind Jugnauth a aussi mis les choses aux claires. Il a fait ressortir que tout le monde veut remettre en question le comportement du Speaker Sooroojdev Phokeer mais que personne ne s’intéresse à celle de l’opposition. Sans pour autant défendre le Speaker, qui a-t-il fait ressortir s’est déjà expliqué sur ses propos, le Premier Ministre a interrogé la presse sur l’usage de certains mots, utilisés par certains membres de l’opposition pour critiquer le Speaker.
« speaker in fini donn so l’explication. Linn dir ki li pann atak la santé deputé Bhagwan. Mai o lié get zis comportmen speaker, a nou get osi comportement lopozition. Eski zot zournalis zot satisfait avec comportemen lopozition dan parlemen. Eski Bhagwan, Shakeel Mohammed ou Arvind Boolell ena bann comportemen exemplaire. Mwenvi cone zot degré satisfaction par rapport à sa bann comportement la. Kan lopozition tret bann parlementaire ek speaker de chatwa, batiara. Kan pe coz mama speaker. Pe insulter dimoune de tou les nom, eski bann comportemen la bon ? » a-t-il demandé aux journalistes.

Jean-Michel Giraud bizin reponn certais kestion et à la swit de so repons, ou ava gueté ki mo pou dir
À une autre question de la presse sur le Finance Bill, le chef du gouvernement a tiré à boulets rouges sur Jean-Michel Giraud, président du Mauritius Turf Club. Le PM est revenu sur son intervention sur les débats entourant ce projet de loi à l’Assemblée nationale où il a fait des révélations sur les relations entre le leader du MMM, Paul Bérenger et Jean-Michel Giraud. Selon Pravind Jugnauth, ce dernier serait un membre du MMM et proche du leader de ce parti politique.
« J’avais posé la question à Jean-Michel Giraud ainsi qu’au leader du MMM. Ki Giraud in reponn ? Li fin publie so foto ek sir Anerood Jugnauth (SAJ) et Lady Jugnauth sur un journal hebdomadaire. Li ti bizin repon mwa la kestion, pa à SAJ ou Lady Jugnauth » a avancé le PM. D’ajouter « est-ce que Jean-Michel Giraud avait pris la parole au cours d’un ‘meeting’ du MMM à Rivière-Noire lors de la campagne électorale pour y dire de voter le parti ? Est-ce qu’il a participé à la rédaction du manifeste électoral du MMM aux dernières législatives ? Est-ce qu’il a, par le biais d’une compagnie, transféré des gros montants d’une façon régulière au MMM ? Si mo pe koz manti, vin dir ki Pravind Jugnauth pe koz manti. Lerla nou guete », a lancé le chef du gouvernement.
De l’autre côté, le Premier ministre a invité Jean-Michel Giraud à venir confirmer s’il a financé le Mouvement socialiste militant (MSM) et combien ? « Mo invit li pou vin ran piblik kan lin finans Pravind Jugnauth ek dir le montan osi. A la swit de so repons, ou guete ki mo pou dir », a affirmé le PM.
Réouverture des frontières le 1er octobre : « Nous nous concentrons sur les défis à relever », dit le PM
« Nous travaillons dur. Nous nous concentrons sur des défis qui devraient être relevés surtout dans le secteur touristique qui n’a pas fonctionné pendant des mois », a aussi répondu le Premier ministre aux journalistes, sur les préparatifs qui sont en cours en marge de la réouverture des frontières, prévue le 1er octobre 2021.

0 Comments

Laisser un Commentaire

L’affaire retournée à la Cour Industrielle

L’affaire retournée à la Cour Industrielle

Jean Christian Chellen poursuit Sotravic Ltd. Suite à son renvoi sommaire, Jean Christian Chellen a poursuivi Sotravic Ltd en Cour Industrielle et obtenu des indemnités de...

La Guinée équatoriale sèche l’Algérie

La Guinée équatoriale sèche l’Algérie

Pour la deuxième journée de ce groupe E de la Coupe d'Afrique des nations 2021, la Guinée équatoriale a créé l'immense sensation de ce dimanche en s'imposant face à...

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne