Vaccination obligatoire, pass sanitaire, tests PCR : Emmanuel Macron met les non-vaccinés sous pression…

by | Jul 13, 2021 | Monde

Le président de la République, qui s’exprimait lundi soir à 20 h dans une allocution télévisée, a notamment annoncé l’obligation pour les soignants de se vacciner et un élargissement massif du pass sanitaire à partir du mois d’août.
“L’équation est simple : plus nous vaccinerons, moins nous laisserons d’espace au virus pour se diffuser, plus nous éviterons les hospitalisations et d’autres mutations du virus”, a déclaré, lundi 12 juillet, Emmanuel Macron qui, en élargissant considérablement le pass sanitaire, a quasiment rendu obligatoire la vaccination pour tous.
“Pour nous protéger et pour notre unité, nous devons aller vers la vaccination de tous les Français car c’est le seul chemin vers un retour à la vie normale”, a poursuivi Emmanuel Macron, qui s’exprimait non pas à l’Élysée, mais au Grand Palais éphémère, au pied de la Tour Eiffel.
La vaccination sera rendue obligatoire “sans attendre” pour les personnels de santé, mais aussi tous les employés dans les hôpitaux, les maisons de retraites, les établissements pour handicapés ou encore les bénévoles travaillant au contact des personnes âgées et fragiles, y compris à domicile. Les personnes concernées “auront jusqu’au 15 septembre pour se faire vacciner”. À cette date seront mis en œuvre “des contrôles et des sanctions”, a-t-il prévenu. Et le ministre de la Santé, Olivier Véran, d’enfoncer la seringue : “À partir du 15 septembre, si vous êtes soignant et que vous n’êtes pas vacciné, vous ne pourrez plus travailler et vous ne serez plus payé”.
Au total, un peu plus de 4 millions de personnes sont concernées et parmi elles, 1,5 ne sont pas vaccinées, a précisé le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.
Mais l’annonce principale concerne en réalité l’extension du pass sanitaire – test covid négatif ou attestation de vaccination – qui entrera en vigueur dès le 21 juillet dans les “lieux de loisirs et de culture” rassemblant plus de 50 personnes, et s’appliquera à tous dès l’âge de 12 ans. Ce pass sanitaire sera ensuite étendu “début août” – après le vote préalable d’un texte de loi et sa promulgation – aux cafés, restaurants, centres commerciaux, ainsi qu’aux avions, trains, cars longs trajets et aux établissements médicaux. Un élargissement tel qu’il rendra, en pratique, la vaccination quasiment obligatoire pour tous.
Le message a été, semble-t-il, bien compris des Français : la plateforme de prise de rendez-vous pour la vaccination Doctolib a annoncé lundi soir que 20 000 rendez-vous par minute étaient pris dans la foulée de l’allocution d’Emmanuel Macron. Plus tôt dans la journée, Doctolib avait annoncé que 212 000 personnes avaient pris rendez-vous pour une première injection ce week-end, déjà “un record” depuis un mois et “jusqu’à 40 % de plus que les week-ends précédents”.
Fin de la gratuité des tests PCR “de confort”

Les tests PCR, gratuits depuis le début de l’épidémie, contrairement à ce qui se fait dans de nombreux pays, seront par ailleurs déremboursés à partir du mois d’octobre s’ils ne sont pas prescrits sur ordonnance.
Emmanuel Macron a également annoncé que “des campagnes de vaccination” seraient organisées “dès la rentrée” pour les collégiens, lycéens et étudiants. Par ailleurs, une campagne de rappel des personnes vaccinées les premières, en janvier et février, démarrera également “début septembre”.
Enfin, l’état d’urgence sanitaire va être déclaré mardi en Martinique et à La Réunion et un couvre-feu y sera instauré en raison de la circulation accrue du coronavirus. Le chef de l’État a justifié cette décision, qui sera entérinée en Conseil des ministres, par le “niveau de vaccination insuffisant” et par la “forte pression” hospitalière dans ces deux territoires.
Pour que l’ensemble de ces mesures soit appliqué “le plus vite possible”, selon un parlementaire, le Parlement siégera en session extraordinaire à partir du 21 juillet.
Après avoir été consultées par le gouvernement, les forces politiques ont approuvé la vaccination obligatoire pour les soignants, à l’exception du RN et LFI, plus réticents. “En rendant obligatoire le vaccin pour les soignants puis le pays sous forme de généralisation progressive du pass sanitaire, Emmanuel Macron dessine une société du contrôle et de la discrimination généralisée”, a dénoncé le député LFI Éric Coquerel sur Twitter.
En nette baisse depuis des semaines, le nombre de contaminations par jour est récemment reparti à la hausse, à plus de 4 200 dimanche. Il pourrait monter “au-dessus de 20 000 début août si nous n’agissons pas”, a mis en garde dimanche le ministre de la Santé Olivier Véran.
Le nombre de patients malades du Covid-19 en soins critiques, cellules qui accueillent les cas les plus graves, était en légère hausse lundi par rapport à la veille, à 957 – dix de plus que dimanche, mais loin des quelque 6 000 patients atteint au pic de la troisième vague fin avril.

0 Comments

Laisser un Commentaire

La mémoire de Yuri Gagarin honorée…

La mémoire de Yuri Gagarin honorée…

Le Rajiv Gandhi Science Centre célèbre le soixantième anniversaire de 'La Semaine Mondiale de l'espace'. Ainsi, le dévoilement d'un buste de Yuri Gagarin, premier légende...

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne