Première edition de “Bank of Mauritius Thought Leadership Series”…

by | Jul 30, 2021 | Economie

Harvesh Seegolam : « Mon objectif vise à assurer que le système bancaire et
financier de notre pays résiste à l'épreuve de la crise sans précédent »
 « Maintenir la confiance dans le secteur bancaire est une priorité à mon
agenda », a-t-il affirmé
 « C'est le moment pour nous de nous préparer aux défis qui nous
attendent », soutient le gouverneur de la BoM
Au cours de la semaine dernière, plusieurs représentants du monde bancaire ont été
présents à la première édition de la « Bank of Mauritius Thought Leadership
Series », qui a eu lieu au siège de la Banque de Maurice (BoM). Le gouverneur de
la Banque de Maurice (BoM), Harvesh Seegolam, David Marsh, Chairman of
the Official Monetary and Financial Institutions Forum (OMFIF) et les panelistes –
Lord Mervyn King, Dr Vera Songwe, Dr Natacha Valla, Dr Robert Wardrop, Mr
Daniel Essoo et des Chief Executives des banques locaux, entre autres, ont
participé à cet événement.
Harvesh Seegolam a, d’emblée soutenu que l’initiative de la BoM concerne la
communautaire bancaire et autres parties concernées eu égard à l’évolution rapide
dans lequel nous vivons aujourd’hui. Il a ainsi remercié l’OMFIF qui a agi comme
un partenaire avec la BoM pour cette édition inaugurale.
Profiter les points de vue d’experts
Il a fait ressortir que la “Bank’s Thought Leadership Series” « nous permettra de
profiter les points de vue d’experts et de personnalités de renommé mondiale sur
des sujets clés et ce directement ou indirectement le monde bancaire et financière.
Il nous servira comme une plate-forme pour générer des idées sur la façon dont
nous devons nous adapter ou nous réadapter ainsi que de mettre en valeur des
propositions. Cela devient encore plus important pour les petites économies
insulaires très ouvertes, comme Maurice, dépendant du tourisme et des services
financiers. The Bank of Mauritius will make its Thought Leadership Series a
regular feature on topical matters”.
Le gouverneur de la BOM a aussi soutenu que le thème de « Thought Leadership
Series – Banking Sector Resilience: Global and Domestic Perspectives” a trait à

l’importance de la préservation de la stabilité et la résilience du secteur bancaire et
système financier en cette période de la pandémie mondiale de COVID-19 qui
nous a frappés depuis mars de l'année dernière. « Globalement ce thème retient
beaucoup l'attention. La BRI, le FMI, l'OCDE, l'OMFIF et de nombreux banquiers
centraux réfléchissent sans relâche à la meilleure façon de maintenir la stabilité et
la résilience du secteur bancaire. Je suis plus que déterminé à s'engager en
permanence avec nos partenaires internationaux et nos acteurs locaux dans cet
exercice de réflexion en cours », dira-t-il.
Contraction de notre économie
Il a aussi affirmé que son objectif vise à assurer que le système bancaire et
financier de notre pays résiste à l'épreuve de la crise sans précédent à laquelle
Maurice est confrontée. Maintenir la confiance dans le secteur bancaire est une
priorité à mon agenda. « The more so that sound banks mean that individuals,
households and the business community can be supported in both good and bad
times”, estime-t-il.
L'escalade de la pandémie a entraîné la fermeture des frontières et l’imposition de
mesures de confinement qui ont considérablement perturbé les activités dans nos
secteurs clés. « En conséquence, en 2020, l'économie a connu sa pire contraction
jamais connue. L'impact économique aurait pu être plus dommageable sans le
soutien de la banque centrale », a-t-il souligné.
Pour atteindre cet objectif, dira le gouverneur de la Banque de Maurice a, depuis
mars de l’année dernière, présenté son COVID-19 Support Programme ». Il a
ainsi expliqué que face à cela situation sans précédent, la Banque a été très
proactive et efficace en déployant un mélange des mesures conventionnelles et non
conventionnelles pour remplir son mandat principal qui comprend le maintien de la
stabilité des prix et promouvoir le développement économique ordonné et équilibré
de Maurice tout en préservant la stabilité financière.
Mesures clés
Certaines des mesures clés concernent :
• La baisse du ‘policy rate’ et du ‘Cash Reserve Ratio’ en ligne avec l'orientation
accommodante de la politique monétaire ;
• L'introduction d'un ’Special Relief Amount’ par le biais des banques pour
permettre aux entreprises, y compris les PME, pour répondre aux ‘cash-flow’ et le
‘working capital requirements’ ;

• Une ‘one-off exceptional contribution’ pour le gouvernement pour l’‘economic
stabilisation purpose’ ;
• L'introduction de moratoires pour alléger les tensions financières sur les
individus, ménages et entreprises et
• Une panoplie d'autres ‘regulatory forberance measures’.
En outre, la Mauritius Investment Corporation Ltd (MIC) – que la Banque mis en
place en mai de l'année dernière – a contribué à préserver la résilience dans le
secteur bancaire. Le MIC a réussi à empêcher systématiquement les défaillances
potentielles des entreprises. Cela a mitigé les ‘contagion risks’ du secteur réel au
secteur bancaire. Le MIC continue de jouer un rôle essentiel dans le remodelage du
paysage économique de notre pays.
Stabilité des prix
Par ailleurs, Harvesh Seegolam a fait comprendre que la BoM a pu éviter des
vulnérabilités économiques et financières accrues qui auraient constitué un risque
majeur pour la stabilité des prix dans le pays. « La pertinence de notre stratégie
pour préserver la résilience du secteur bancaire est attestée par la stabilité que
nous continuons de connaître sur ce front. Les indicateurs sont explicites. Les
banques restent bien capitalisées, avec la « Capital Adequacy Ratio’ de 18,7 %, ce
qui est bien au-dessus des exigences réglementaires minimales. L’‘asset quality’
est également restée solide avec le ‘overall non-performing loan ratio improving’
s'améliorant à 5,0 % à fin mars 2021, contre 5,4 % à fin septembre 2020. Le
‘Liquidity Coverage ratio’ s'élève à 250,6 % à fin mars 2021, qui est bien au-
dessus du niveau requis de 100 pour cent », a-t-il précisé.
Selon lui, la rentabilité et la profitabilité sont importants pour le secteur bancaire,
les CEO des banques. Les ‘stress tests’ menés par les autorités concernées
confirment que les banques restent résilientes. Cependant, la réalité est que nous ne
pouvons pas dormir sur nos lauriers. Il ainsi laissé entendre ceci : « C'est le
moment pour nous de nous préparer aux défis qui nous attendent ».

Et d’ajouter que : « Nous sommes bien conscients que, tôt ou tard, les mesures de
soutien devraient être détacher progressivement. On devra s'assurer qu'un
éventuel détachement des mesures de soutien n'entraîne pas de risques pour la
stabilité financière. La suppression progressive de toute mesure doit être effectuée
avec beaucoup de prudence. C'est la raison pour laquelle il continue de retenir

l'attention des banques centrales du monde entier. À cet égard, la collaboration
entre les autorités bancaires avec les organisations internationales et ses
homologues est essentielle. Le secteur bancaire a joué un rôle clé dans
l'application et en ce qui concerne le succès de l’implantation des mesures de
soutien. D’où l’importance du soutien de toutes les parties prenantes à l’égard du
secteur bancaire à travers la pandémie ».
Deux taskforces
Il a également commenté les deux ‘taskforces’ qu’il a mis en place en mars
dernier, notamment le ‘Task Force On Covid-19 Support Measures’ et le
‘Taskforce on Banking Sector Resilience’, présidés respectivement par le ‘First
Deputy Govenor’ et le ‘Second Deputy Governor’ qui continuent à travailler en
très étroite collaboration avec le secteur bancaire dans le but de maintenir la
solidité des banques.
Harvesh Seegolam a affirmé qu’il est important de noter que le secteur bancaire est
considéré à l'échelle mondiale comme un catalyseur de la reprise économique. « Il
en est de même à Maurice. J’attends avec impatience à ce que le secteur bancaire
joue son rôle dans la reprise économique nationale et renforce la résilience du
pays. Le choix de la résilience bancaire comme thème principal traduit mon
engagement pour la Banque de Maurice à ne rien négliger pour accompagner le
secteur bancaire dans cette tâche. Ainsi, la BoM continuera à faire tout ce qui est
en son pouvoir », a-t-il conclu.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Manchester United surpris, Leicester repris…

Manchester United surpris, Leicester repris…

Manchester United 1-2 Brighton Buts : Mac Allister CSC (68e) pour les Red Devils // Groß (30e et 38e) pour les Seagulls Déjà Groß sur la patate. Pour le premier match de...

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne