Le ministre Bholah : « Que les coopératives jouent un rôle plus prépondérant au sein de la société mauricienne »…

by | Jul 8, 2021 | Actualités, Economie, Edito, Société

Le ministre du Développement industriel, des PME et des coopératives, Soomilduth Bholah, devait demander que les coopératives jouent un rôle plus prépondérant au sein de la société mauricienne. C’était lors de son allocution ce 3 juillet 2021 au siège du National Cooperative College à Terre-Rouge, lors de la Journée internationale des Coopératives. Notons aussi la présence d’Eddy Boissézon, le Vice-Président de la République.

Le thème cette année était : « Reconstruire en mieux ensemble ». Le ministre Bholah devait énumérer plusieurs nouveaux projets que le gouvernement compte mettre sur pied dans le secteur des coopératives.

Il y aura le lancement d’un ‘Cooperatives Common Facility Centre’ à St. Pierre. Ce centre offrira plusieurs facilités pour les coopérateurs, dont des espaces pour leur formation par le National Cooperative College (NCC), et des espaces de rencontre et de réunions pour les coopératives, entre autres. Les coopératives seront aussi amenées à se lancer dans la production de l’énergie solaire et dans le recyclage. Une formation, suivie par des ateliers de travail, sera organisés en ce sens. En outre, la Maison des Pêcheurs à Tamarin sera rénovée, tandis que des ‘Cooperative Tailor Shops’ seront mis sur pied pour les coopératives féminines.

Le ministre devait brièvement faire rappeler les réalisations majeures du présent gouvernement en ce qui concerne le mouvement coopératif.

Il devait faire rappeler que le gouvernement a fait voter une loi en faveur des coopératives en 2016, loi qui continue de garantir la transparence et la bonne gouvernance au sein du mouvement des coopératives. On a donné la possibilité aux sociétés coopératives de devenir ‘multipurpose’, pour assurer leur survie à travers la diversification.

Le gouvernement a aussi mis sur pied le ‘National Cooperative College’, qui assure une formation de haut niveau dans le domaine des coopératives, avec des cours menant à un diplôme, et qui a assuré la professionnalisation du secteur. Il y a eu l’introduction de l’informatique pour moderniser le mouvement. Notons qu’une formation sera dispensée prochainement par le NCC dans le ‘bio-organic farming’.

Le gouvernement a aussi facilité l’accès aux marchés pour les coopératives, tandis qu’un soutien spécial a été apporté à la Fédération coopératives des femmes. Les coopératives agricoles et d’élevage peuvent aussi actuellement bénéficier d’un ‘Grant’ d’un montant maximum de Rs 150 000.

Les coopératives devront innover et se réinventer pour faire face aux défis

Il y a actuellement plusieurs défis à relever en ce qui concerne les coopératives, selon le ministre.

Ainsi, alors que la COVID-19 continue de sévir à travers le monde, avec les perturbations au niveau l’économie mondiale, il y a une nécessité de se réinventer. Maurice n’a pas été épargnée, où il y a eu deux périodes de confinement.

Dans un contexte où il faut relancer l’économie, les coopératives ont leur rôle à jouer. « Les coopératives contribuent à la création d’emploi, au combat contre la pauvreté, à la sécurité alimentaire et à l’émancipation des femmes », devait affirmer le ministre. Toutefois, les coopératives doivent jouer un rôle plus prépondérant, devait-il soutenir.

Il faut ainsi que les coopératives puissent identifier et saisir les opportunités qui s’offrent à eux, tout en profitant des plans d’aides mis en place par le gouvernement et d’autres institutions. Il leur faudrait assurer la relève en attirant plus de jeunes et de femmes. L’objectif, selon le ministre, est de continuer à promouvoir le mouvement coopératif comme un moyen efficace pour faire du business.

Pour conclure, le ministre devait confier qu’il était optimiste sur l’avenir des coopératives à Maurice. « Les coopératives seront toujours bien ancrées dans le développement du pays », devait-il affirmer. Toutefois, ils devront innover et se réinventer pour faire face aux défis qui se présenteront.

Encadrement

Le mplantation ouvement coopératif compte 108 ans d’existence à Maurice

La Journée internationale des Coopératives est célébrée le 1er samedi de juillet chaque année. Le but de cette journée est de sensibiliser le public sur le rôle crucial des coopératives dans le développement socio-économique, et vise à rendre hommage à tous ceux et celles qui ont œuvré pour l’avancement du mouvement coopératif.

Le mouvement coopératif compte 108 ans d’existence à Maurice. En effet, la première coopérative, dans le secteur sucrier, avait été enregistrée en 1913. Son objectif était de regrouper les planteurs pour avoir un meilleur accès au financement. Depuis, il y a eu une diversification de ce mouvement, et aujourd’hui, il y a environ 900 coopératives actives dans des secteurs aussi divers que le secteur sucrier, la de fruits et de légumes, l’élevage, la pêche, le transport, et les ‘Credit Unions’, entre autres.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne