Dérapage sur la toile : Darshini Seesurrun réclame justice…

by | Jul 8, 2021 | Faits Divers, Opinion, Société

Les propos de Roubina Seetharamdoo n’ont pas laissé de marbre ceux qui militent pour les personnes en situation de handicap. Alors que Facebook doit être un outil de communication à utilisation responsable, L’internaute, qui n’est pas méconnue des services de police, a gravement dérapé.
Dans une vidéo postée hier jeudi 1er juillet sur les réseaux sociaux, Roubina s’en ai pris aux personnes qui vivent avec un handicap. Ses propos provocateurs ont suscité à l’indignation générale.
À la suite de ce dérapage, plusieurs ONGs sont montées au créneau pour faire entendre leurs voix sur cette affaire. Des membres et responsables des associations se sont rendus aux Casernes centrales ce vendredi pour dénoncer avec véhémence les propos de Roubina à l’instar de Darshini Anishta Seesurrun, présidente de l’ONG Flame of Phoenix, qui y était présente en compagnie de sa petite sœur trisomique.
Une fois de plus, l’internaute Roubina, connue pour ses mauvaises blagues, fait encore parler d’elle. En effet, cette dernière a posté une vidéo hautement diffamatoire sur Facebook dans la soirée du jeudi 1er juillet à l’encontre des personnes handicapées. Ses propos déplacés, blessants, dénigrants… n’ont pas tardé à faire le buzz sur la toile, suscitant au passage de vives réactions de plusieurs ONGs, ainsi que des personnes vivant avec un handicap.
Mis au parfum de cette affaire, le ministère de l’Intégration Sociale a déjà alerté la police ainsi que diverses ONGs sur la vidéo qui circulent. Selon une source proche du dossier, la ministre Fazila Jeewa Daureeawoo prend cette affaire très au sérieux.
« Nous avons déjà pris connaissance de la vidéo. Une plainte a déjà été logée à la police en ce sens et les ONGs qui œuvrent pour le bien être des personnes autrement capables ont été alertés », nous confie notre source.
Plusieurs personnes, à l’instar de la jeune activiste sociale, Ameegah Paul, condamnent les propos malveillants de l’internaute. Elle déplore l’attitude de l’internaute et s’insurge sévèrement contre ses propos. « Ces propos sont blessants à l’égard de plusieurs personnes avec un handicap. C’est inhumain de dire ces choses horribles à l’égard des personnes handicapées. J’espère qu’elle présentera ses excuses », a-t-elle soutenu.
Rubina Seetharamdoo a été arrêtée et placée en détention policière ce vendredi 2 juillet. L’habitante de Saint-Pierre a comparu devant la Cour de Moka où une charge provisoire de « Breach of ICTA » a été retenue contre elle.
La police ayant objecté à sa remise en liberté, elle a été reconduite en cellule policière. Que lui reproche la police ? L’internaute avait publié une vidéo sur les réseaux sociaux, proférant des « propos incendiaires » au sujet des personnes handicapées.
Cela a créé l’indignation des Mauriciens qui, ont, tour à tour, défilé aux Casernes Centrales pour déposer une plainte. Le ministère de la Sécurité sociale a également porté plainte contre elle.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne