Campagne « Moris nou zoli pei »…

by | Jul 12, 2021 | Actualités, Faits Divers, Opinion, Société

Pravind Jugnauth : « Il faut la contribution de tous pour protéger l’environnement »

• « La vaccination est devenue une obligation pour le pays », poursuit le PM

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a donné le coup d’envoi d’une mega campagne de nettoyage, d’embellissement et de protection de l’environnement intitulé « Moris nou zoli pays » sur la plage publique de Pointe-aux-Piments, ce samedi 10 juillet 2021. Cette campagne s’étalera sur plusieurs semaines selon un calendrier établis afin de toucher toutes les régions du pays. Comme les années précédents, le Premier ministre compte lui aussi se salir les mains pour débarrasser les bordures de routes, plages et autres lieux des ordures qui, hélas, y traînent.

Dans son discours de circonstance, le Chef du gouvernement explique qu’il veut que les gens, à travers cette campagne, prennent conscience qu’il faut nettoyer et arrêter de salir le pays car cela a un coût. « Nous constatons que malgré les nombreuses campagnes de nettoyage qu’il y a eu dans le passé, le pays est toujours sale. Les gens voyagent dans leurs voitures ou dans des autobus et quand ils ont fini de consommer, ils jettent leurs ordures sur la route. Ils ne réalisent pas lorsqu’ils jettent leurs déchets dans la nature, c’est leur argent qui est gaspillé pour les campagnes de nettoyage entrepris par les différents Conseils de District et municipalités à travers le pays », s’insurge-t-il.

Le PM promet des sanctions contre ceux qui salisse le pays

Dans cet élan, le chef du gouvernement souhaite que la population prenne conscience de l’importance de la préservation de l’environnement. « Nous ne pouvons plus tolérer les personnes qui gâchent l’environnement. Avec cette initiative, nous donnons un signal au monde que notre pays souhaite devenir plus vert. Le gouvernement ne tolèrera plus les actions irréfléchies et irresponsables. Si on ne respecte pas la loi, le gouvernement va durcir la loi », a soutenu le Premier ministre. D’ajouter : « la protection de l’environnement ne concerne pas uniquement le gouvernement. Les forces vives, les secteurs privés et la population dans son ensemble doivent conjuguer leurs efforts ensemble avec le gouvernement pour protéger notre environnement ».

« La protection de l’environnement est l’affaire de tous »

De son coté, le ministre de l’Environnement, Kavy Ramano, a lancé un appel aux membres de la population de participer à cette campagne de nettoyage et d’embellissement qui s’échelonnera sur plusieurs semaines à travers le pays. Il demande toutefois aux membres du public de bien vouloir respecter les protocoles sanitaires comme le port du masque lorsqu’ils viendront donner un coup de main pour nettoyer le pays. « La protection de l’environnement n’a aucun prix et il n’y a aucun compromis à faire. La propreté ne s’arrête pas uniquement dans notre cour. C’est l’affaire de tout un chacun. Il faut tous nous impliquer », a souligné le ministre de l’Environnement.

Après le démarrage au Nord du pays, selon le ministre de tutelle, cette campagne sera étendue aux hôtels. Le 29 juillet, les sites désignés des régions côtières autour de Maurice et certains sites touristiques seront nettoyés. Des sites désignés autour de l’île et quatre îlots, soit, l’îlot Gabriel, l’île Plate, l’îlot Bernache et l’île-aux-Bénitiers, seront nettoyés le 18 septembre. D’autres endroits de la zone côtière ainsi que des sites touristiques seront nettoyés le 29 octobre.

Le président de l’Association des Hôteliers et des Restaurateurs de l’Île Maurice (AHRIM), Jean-Michel Pitot, pour sa part, estime que la protection de l’environnement ne doit pas se reposer uniquement sur le dos du gouvernement mais cela concerne tout le monde. « Notre souhait à l’AHRIM est que notre action soit durable. Ce n’est plus possible de nettoyer un jour et de salir le lendemain. Les hôteliers et la grande famille du tourisme ont beaucoup à partager. La protection de l’environnement est notre affaire à tous. La propreté des espaces communs doit être une responsabilité partagée », a-t-il déclaré.

« La vaccination est devenue une obligation pour le pays »

Profitant de cette occasion, le Chef du gouvernement a tenu à justifier la décision de lever certaines restrictions imposées à cause du Covid-19. « Les differentes confinement instaurés dans le pays ont aidé à freindre la propagation de la pandémie de la Covid-19 dans le pays. Mai komien tan kapav res dan lockdown ? », a-t-il déclaré.

« Tout le monde réalise que le secteur du tourisme est à genoux. Les répercussions ont été graves non seulement pour les employés d’hôtels, ceux de l’aéroport, hawkers, chauffeurs de taxi, mais aussi au niveau des revenus du pays. Personne n’était préparé au virus. Maurice a agi de la meilleure façon afin de protéger la population », explique le Premier ministre.

À cinq jours de la réouverture des frontières, la vaccination est devenue une obligation pour le pays, a fait ressortir Pravind Jugnauth. « Ce que nous savons aujourd’hui, c’est que les vaccins nous aident beaucoup. Le vaccin est maintenant pour nous une obligation, je fais un appel à tous ceux qui ne sont pas encore fait vaccinés de le faire car c’est une meilleure façon aujourd’hui de nous protéger. Même si on s’est déjà fait vacciner, il faudra toujours respecter les mesures sanitaires afin d’être prêt à accueillir les touristes dans le pays. »

Également présent, Steven Obeegadoo, le Premier ministre adjoint et le ministre du Tourisme, s’est appesantie sur les protocoles mises en place avec l’ouverture prochaine de nos frontières. « Nous sommes à un tournant où 14 hôtels ont été sélectionnés pour accueillir les touristes et Mauriciens vaccinés pour passer leurs vacances. C’est une étape très importante et dynamique. Graduellement d’autres hôtels pourront participer. C’est en marge de la grande réouverture du 1er octobre. Ce qui n’a pas été possible en 2020 devient possible maintenant. Nous sommes confrontés à un défi extraordinaire. Pas droit à l’erreur. Tout doit marcher. Il y a la nature, l’esprit des Mauriciens et la capacité de ‘marye pike’ », dit le numéro 2 du gouvernement.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne