Un magnifique Danemark coule la Russie et file en huitièmes…

by | Jun 22, 2021 | Sports

Au bord de l'élimination après deux défaites, le Danemark s'est offert une large
victoire sur la Russie (1-4) pour s'installer à la deuxième place de ce groupe C,
synonyme de qualification pour les huitièmes de finale. Portés par leurs
supporters dans un Parken Stadium de Copenhague aux anges, Simon Kjær et
ses coéquipiers ont gagné le droit de poursuivre leur épopée au terme d'une
soirée parfaite, et retrouveront le pays de Galles pour rêver plus grand.

Russie 1-4 Danemark 
Buts : Dzyuba (70 e , sp) pour la Russie // Damsgaard (38 e ), Poulsen (59 e ),
Christensen (79 e ) et Mæhle (82 e ) pour le Danemark
Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. Malheureux depuis le
début de cet Euro et tout proche de la sortie, le Danemark a trouvé les ressources
pour doucher une formation russe décevante depuis le début du tournoi, et s'offrir
le droit d'aller disputer un improbable huitième de finale. Un soir où Mikkel
Damsgaard, rayonnant il y a tout juste quelques jours face à la Belgique, a montré
la voie aux siens d'une superbe ouverture du score, avant que la Russie ne se
saborde complètement en seconde période. Portés par un public comblé, Martin
Braithwaite et ses copains ont désormais rendez-vous avec le pays de Galles,
samedi, pour poursuivre une aventure qui a tout pour devenir magnifique.

Au royaume de Damsgaard
Auteurs d'une entame tonitruante jeudi dernier face à la Belgique, les Danois
peinent pourtant cette fois à entrer pleinement dans la rencontre et laissent
l'initiative à une Sbornaya en position de force au coup d'envoi. La tour de contrôle
Dzyuba veille devant, le milieu de terrain russe gagne la majorité de ses duels, et
Golovin allume la première mèche au terme d'un joli slalom (18 e ). Dos au mur, les
protégés de Kasper Hjulmand ne trouvent pas les décalages, et les deux
dynamiteurs, Poulsen et Braithwaite, semblent avoir perdu leur allumette. Alors
Højbjerg s'essaie à un coup de canon de loin, histoire de faire frissonner tout le
monde (29 e ). Moment choisi par le tout jeune Damsgaard pour sortir de sa boîte et
faire chavirer un Parken Stadium qui n'attendait que ça d'un fabuleux coup de patte
de l'entrée de la surface (0-1, 38 e ). Libérés, délivrés, les hôtes s'emballent enfin,
mais Delaney reste trop court après une remise de Vestergaard sur corner (41 e ).

De l'enfer au paradis

Le vent a tourné en faveur des Blancs, et l'intensité monte d'un cran. Hjulmand
décide de modifier sa ligne défensive en demandant à Andreas Christensen de
monter dans le milieu pour pousser Delaney et Højbjerg plus haut. Certainement
bien conscient de la supériorité de son adversaire, Zobnin décide de lui offrir
littéralement le deuxième but du soir, sur un ballon en retrait directement dans les
pieds de Poulsen, qui n'en demandait pas tant (0-2, 59 e ). La Russie a clairement la
tête sous l'eau, et ne doit son salut qu'à un penalty accordé par M. Turpin et
transformé par Dzyuba (1-2, 70 e ).
Oui, mais voilà, ces Danois, galvanisés par l'ouverture du score de la Belgique face
à la Finlande dans le même temps et un stade en fusion, se ruent vers l'avant pour
aller chercher un troisième but synonyme de deuxième place. C'est chose faite
après une action incroyable, sur laquelle Safonov s'impose d'abord devant
Christensen puis Kjær, avant que le joueur de Chelsea ne balance une mine de 20
mètres, imparable (1-3, 79 e ). Trois buts et bientôt quatre, sur un contre
supersonique conclu par l'intenable Joakim Mæhle, récompensé d'une phase de
poules brillante (1-4, 82 e ).

 Russie (3-4-3) : Safonov – Dzhikiya, Diveyev, Koudriachov (Karavayev, 67 e ) –
Fernandes, Ozdoev (Jemaletdinov, 62 e ), Zobnin, Kouziaïev (Moukhine, 67 e ) –
Golovin, Dzyuba, Miranchuk (Sobolev, 62 e ). Sélectionneur : Stanislav
Tchertchessov.

 Danemark (3-4-3) : Schmeichel – Christensen, Kjær, Vestergaard – Wass
(Stryger, 60 e ), Højbjerg, Delaney (Jensen, 86 e ), Mæhle – Damsgaard (Nørgaard,
72 e ), Poulsen (Dolberg, 60 e ), Braithwaite (Cornelius, 86 e ). Sélectionneur : Kasper
Hjulmand.

0 Comments

Laisser un Commentaire

La mémoire de Yuri Gagarin honorée…

La mémoire de Yuri Gagarin honorée…

Le Rajiv Gandhi Science Centre célèbre le soixantième anniversaire de 'La Semaine Mondiale de l'espace'. Ainsi, le dévoilement d'un buste de Yuri Gagarin, premier légende...

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne