Renganaden Padayachy : « L’importance, c’est de donner un bon coup d’accélérateur afin de permettre la relance économique»…

by | Jun 17, 2021 | Economie

« Avec la situation actuelle, le gouvernement ne pouvait se permettre de faire du surplace et de rester en attente jusqu’à ce que des meilleurs jours surviennent. Il a fallu prendre les devants et initier des actions concrètes » c’est en ces termes que le Ministre des Finances a justifié les mesures qu’il a annoncées lors de son grand oral. Dr. Renganaden Padayachy a affirmé que cette série de mesures prises sont dans l’optique de redémarrer l’économie et d’accélérer la reprise. Le Grand Argentier a expliqué que la double contraction subie par le pays depuis 2019 a engendré une baisse du PIB par 30%. Ainsi, la relance économique aurait été de 4,5% sans ces mesures exceptionnelles.

Le ministre des Finances a expliqué qu’avec cette reprise, le gouvernement vise une croissance d’environ 9% pour retrouver un PIB d’environ 500 milliards de roupies à la fin juin 2022. Renganaden Padayachy a souligné que notre collecte de revenue tourne actuellement autour de 24-25%, selon la tendance. Il a expliqué que ce sont les réformes fiscales de l’année dernière qui ont permis d’améliorer ce pourcentage. Il dit croire dans une collecte additionnelle de 25% du PIB qui conduira à une somme de Rs 125 milliards.
Cependant, Renganaden Padayachy a déclaré que les dépenses récurrentes sont de Rs 135 milliards, pouvant se traduire en un petit déficit de l’économie. Il explique que par la suite, concernant CAPEX « dépense d’investissement » environ 20-25 milliards seront apportés. Le grand Argentier a ajouté que si nous avions adopté « business as usual » cela ne nous permettrait pas de redémarrer l’économie. Cela aurait aussi eu un impact sur notre performance par la suite. Le grand argentier a accentué le fait qu’il y a des moments où il faut appuyer sur l’accélérateur afin de donner un coup de boost à la reprise économique.

Le ministre des Finances a affirmé que les investissements dans le secteur touristique, énergétique et pharmaceutique, entre autres, ne sont pas des dépenses récurrentes mais des mesures exceptionnelles qui permettront au pays de sortir de la crise. D’affirmer qu’il est important d’accompagner la reprise économique avec une reprise forte de l’investissement privé.
Concernant l’acquisition des 8,5 milliards, représentant une partie des excès de cash balance que les entreprises privées épargnent, il a expliqué qu’il est mieux que l’Etat utilise cet argent afin de le rendre productif. Il a expliqué qu’elle servira dans la construction de drains, qui est devenue une priorité pour le pays.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Deux Bangladais portés manquants…

Deux Bangladais portés manquants…

Ils n’ont plus donné signe de vie depuis le 6 fevrier 2021. La police est actuellement à la recherche de Mohammed Sumon Miah et de Siful Akan MD, deux ressortissants...

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne