Renganaden Padayachy, ministre des Finances et du Développement économique…

by | May 4, 2021 | Economie

« La deuxième phase de la réouverture permettra à l’économie de fonctionner à nouveau »
• Priorités du Budget 2 021/ 2 022 : la créativité, l’innovation et des mesures qui combineront une relance économique et des réformes
• « La vaccination qui sera un ‘game changer’, nous permettra de vivre avec le virus et de revivre économiquement », soutient le Grand argentier
Lors d’une émission spéciale sur la télévision nationale, soit dimanche dernier, le ministre des Finances et du Développement économique, Renganaden Padayachy, a affirmé que la deuxième phase de la réouverture, qui est rentré en vigueur à partir de ce matin (samedi 1er mai), permettra à l’économie de fonctionner à nouveau.
En présence de Joe Lesjongard, et Dr Zouberr Joomaye, le Grand argentier a déclaré que depuis un an, nous vivons avec la pandémie, qui a un impact sur le mouvement. « Or, l’économie, c’est le mouvement. Cette restriction du mouvement a eu un impact énorme sur l’économie », dira-t-il.
Destruction de 20% de notre richesse nationale
Et d’ajouter que : « Selon nos prévisions initiales, le Produit Intérieur Brut (PIB) du pays devant s’élever à Rs 520 milliards en juin 2 020 et entre Rs 550 milliards et Rs 560 milliards en juin 2 021. Or, avec la crise, nous allons terminer juin 2 021 avec un PIB de Rs 440 milliards. Ce qui représente une destruction de plus de Rs 20% de la richesse national ».
Le ministre des Finances et du Développement économique a aussi laissé entendre que l’heure n’est pas à la panique. « Nous devons garder notre sang-froid, faire preuve de rigueur et de créativité tout en étant à l’écoute en ce moment de crise », dira le Grand argentier qui a ajouté qu’il est confiant sur l’évolution de la situation économique, car le pays a réussi à gérer la deuxième vague de la pandémie de la Covid-19.
Aides de Rs 50 milliards
Par ailleurs, Renganaden Padayachy a fait état des mesures mises en place par le gouvernement pour soutenir l’économie. A ce sujet, il a affirmé que pour éviter un effondrement économique, nous avons mis en place une stratégie pour protéger les biens et les services notamment en limitant les défauts de paiements et en évitant des failles dans les entreprises. « C’est en vue de contenir les licenciements en masse », a-t-il déclaré.
Le Grand argentier a ainsi situé l’importance d’une série de mesures, qui concernent principalement le « Wage Assistance Scheme », le « Self Employed Scheme », le plan de soutien et récemment le « SME Support Scheme ». « Toutes ces aides représentent Rs 50 milliards, soit plus de 10% de notre Produit Intérieur Brut. Heureusement, nous avons un héritage économique, une réserve qui nous a permis de passer la crise et de préserver notre capacité à produire des biens et des services », a-t-il souligné.
Le ministre des Finances et du Développement économique a également rassuré que le gouvernement n’épargnera aucun effort pour apporter son soutien. Il a ainsi fait comprendre ceci : « En tant qu’un ‘caring government’, nous allons aider la population au maximum. Nous continuons à œuvrer dans ce sens. L’objectif est que nous réussissons la réouverture, afin que nous puissions accueillir des touristes et permettre au pays de retrouver son potentiel et de remuer avec la croissance économique ».
Chemin de la croissance
D’autre part, le Grand argentier a affirmé que la préparation du Budget 2 021/2 022 se fait dans un contexte très difficile. Pour étayer ses dires, il a fait ressortir que la contraction économique et la perte de 20% de notre richesse ont eu un impact sur nos revenus.
Or, pour renverser la vapeur, le ministre des Finances mise sur trois choses dans son second budget, soit la créativité, l’innovation et des mesures qui combineront la relance économique et des réformes. « Nous devons cette année retrouver une croissance positive qui nous permettra de continuer notre développement économique. Nous mettons tout en œuvre pour que le Budget 2 021/2 022 nous mène sur le chemin de la croissance. Mon ministère travaille jour et nuit pour atteindre ce but », a-t-il précisé.
Apprendre à vivre avec le virus et travailler
Dans un autre ordre d’idées, le ministre des Finances a déclaré que la vaccination sera un ‘game changer’ qui, dit-il nous permettra de vivre avec le virus et de revivre économiquement. « Depuis le début de la pandémie, nous savions que la gestion de cette crise allait être difficile. L’année dernière, nous n’avions pas de visibilité. Mais, cette année-ci, nous avons une visibilité avec le vaccin », a-t-il indiqué.
Renganaden Padayachy a insisté sur le maintien des protocoles sanitaires et lance un appel pour que chaque personne respecte les consignes sanitaires qui sont un vrai ‘game changer’. « Nous devons apprendre à vivre avec le virus et travailler, car sans travail, nous ne pourrons pas vivre. Le respect des consignes nous permettra de vivre normalement et d’accomplir notre développement économique », a-t-il souligné.
Le ministre des Finances a également mis l’accent sur l’importance de la deuxième phase de réouverture pour l’économie. « Il y aura plus de liberté avec l’abolition du ‘Work Access Permit’ et du contrôle alphabétique. D’ailleurs, l’économie, c’est la liberté », a-t-il conclu.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Vivo Energy célèbre ses dix ans…

Vivo Energy célèbre ses dix ans…

À l’occasion du 10 e anniversaire du Groupe, des évènements sont organisées dans les unités opérationnelles de Vivo Energy Port-Louis, Maurice. 1 er décembre 2021 : Vivo...

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne