Pravind Jugnauth : « Nous ne regrettons pas la décision prise en 2 015 de démanteler le plus grand Ponzi Scheme que le pays ait connu »…

by | May 12, 2021 | Opinion, Politique

Démantèlement de la BAI

• « Les intervenants travaillistes devraient interpeller leur conscience et doivent demander à leur leader quel rôle il a ajouté pour permettre aux Ponzi Schemes d’étendre leurs tentacules », soutient le Premier ministre
• Le chef du gouvernement a rappelé que le MMM a obtenu Rs 10 millions de l’ex-BAI
Lors des débats concernant le Supplementary Appropriation (2 020-2 021) Bill, soit mardi dernier au Parlement, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a énergiquement réfuté les déclarations du leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, et celles des intervenants travaillistes, plus particulièrement en ce qui concerne le démantèlement de la British American Insurance (BAI).
Très en verbe et sur de lui-même, le leader of the House a déclaré qu’il n’a aucun regret par rapport aux décisions prises par le gouvernement. A ce sujet, il a rappelé que le Fonds Monétaire Internationale (FMI) avait tiré la sonnette d’alarme depuis 2 012, mais que le gouvernement d’alors avait fait la sourde oreille, ce qui, dira-t-il, a mis en péril les économies des souscripteurs.
SCBG et BAM
Mettant l’accent sur le fait que la part principale de ce budget supplémentaire de Rs 17 milliards va aux conséquences du démantèlement de la BAI, le Premier ministre a souligné qu’environ Rs 11,9 milliards sont injectés dans la National Insurance Company et la National Property Fund Ltd. L’un a repris le portfolio de BA Insurance et le second s’est vu confier les avoirs du conglomérat afin de les vendre et générer des revenus pour rembourser les clients de Super Cash Back Gold (SCBG) et de Bramer Asset Management (BAM).
Pravind Jugnauth a aussi laissé entendre que : « Nous ne regrettons pas la décision prise en 2 015 de démanteler le plus grand Ponzi Scheme que le pays ait connu ». Il a ainsi fait ressortir que la première personne à avoir tiré la sonnette d’alarme était Paul Bérenger, alors leader de l’opposition, quand Xavier-Luc Duval était ministre des Finances. Et d’ajouter que : « Paul Bérenger avait posé une Private Notice Question à Xavier-Luc Duval qui avait défendu la BAI bec et ongles ».
D’autre part, le Premier ministre a déclaré que les intervenants travaillistes sur ce projet de loi devraient interpeller leur conscience et doivent demander à leur leader quel rôle il a joué pour permettre aux Ponzi Schemes d’étendre leurs tentacules.
Pour le leader of the House, l’élément déclencheur du SCBG et consorts était la décision du gouvernement d’alors de taxer les intérêts sur les comptes bancaires. « Une situation avait été créé pour que les gens ne placent pas leur argent en banque », a-t-il indiqué.
Sunkai, Whitedot et Je T’aime sous le régime travailliste
Poursuivant, Pravind Jugnauth a affirmé qu’en tant que gouvernement responsable, il fallait procéder au démantèlement des Ponzi Schemes, sinon le pays aurait eu à faire face à des conséquences dévastatrices.
Dans la foulée, le chef du gouvernement a rappelé que le MMM a obtenu Rs 10 millions de l’ex-BAI. « Alors, la question à Rs 10 millions. Qui a obtenu cette somme ? s’est-il amusé à demander.
Il a aussi rappelé que sous le règne du leader des intervenants travaillistes, il a eu les affaires Sunkai, Whitedot et autres Je T’aime. « Ils sont nombreux les Mauriciens, qui ont investi dans ces plans et jusqu’aujourd’hui, ils n’ont pas obtenu leur argent », a-t-il rappelé.
Le chef du gouvernement a, par ailleurs, soutenu que les investissements faits par les clients de BAM et du SCBG ont été remboursés. « Nous ne pouvions pas attendre la vente des avoirs pour rembourser. Nous avons agi aussi vite que possible pour soulager les victimes », a-t-il précisé.
D’autre part, le Premier ministre a laissé entendre que trois des avoirs de l’ex-BAI, incluant les actions dans Britam Holdings, ont été vendus pour Rs 918 millions par le Special Administrator. Au total, Rs 174 milliards ont été remboursées aux quelques 16 141 clients du SCBG et aux 3 033 de BAM.

0 Comments

Laisser un Commentaire

La mémoire de Yuri Gagarin honorée…

La mémoire de Yuri Gagarin honorée…

Le Rajiv Gandhi Science Centre célèbre le soixantième anniversaire de 'La Semaine Mondiale de l'espace'. Ainsi, le dévoilement d'un buste de Yuri Gagarin, premier légende...

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne