PMQT Speed caméra : 40 849 conducteurs pris en contravention…

by | May 20, 2021 | Opinion, Société

« De juillet 2019 à juin 2020, 40 840 conducteurs ont été pris en contravention grâce au Photographic Enforcement Device pour excès de vitesse », c’est ce qu’a répondu Pravind Jugnauth lors du Prime minister Question Time, mardi à l’Assemblée nationale.
En ce qui concerne la catégorisation des véhicules pris en contravention, le système de base de données conservé au Photographic Enforcement Device Unit (PEDU) a été conçu pour tenir des registres du numéro d’immatriculation, de la date, de l’heure et du lieu de l’infraction ainsi que de la vitesse. Les caméras capturent également des photos du véhicule concerné par l’excès de vitesse. Toutefois, le système ne catégorise pas les véhicules en fonction de leur marque et de leur type.
Le PEDU a été mis sur pied par le Traffic Management and Road Safety Unit (TMRSU) du ministère des Transports terrestres et du Train léger. Celui-ci est opérationnel depuis décembre 2008. Le PEDU est responsable de la gestion de la structure, du processus et du système des dispositifs de la Photographic Enforcement Devices qui capturent les infractions de vitesse excessive au moyen de caméras fixes. L’unité est composée de policiers de la Traffic Branch de la police de Maurice.
Le projet Photographic Enforcement Device comprend un réseau de radars fixes installés sur les routes autour de l’île. Ces radars sont conçus pour photographier les véhicules, y compris leurs plaques d’immatriculation, qui dépassent les limites de vitesse indiquées sur les sections de la route où les radars sont installés. Ceux-ci sont fixés dans des zones avec des limites de vitesse indiquées de 40 km/h, 60 km/h, 80 lm/h et 110 km/h.
Les photographies prises par les radars sont transmises au Photographic Enforcement Device Unit, qui traite les infractions de vitesse. Il est lié à la base de données de la National Land Transport Authority, d’où proviennent les renseignements et la propriété des véhicules.
Par la suite, les Photographic Enforcement Device Notices sont envoyés par la poste aux contrevenants de la circulation routière pour le paiement des amendes pour non-respect de la limite de vitesse, en violation de l’article 124 de la Road Traffic (Amendment) Act 2018.
*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
Rallye illégal à Roche-Bois : Pravind Jugnauth se dit en faveur des peines d’emprisonnement
C’est ce qu’a fait savoir le Premier ministre en réponse au député Ashley Ittoo à la suite d’une question supplémentaire après une interpellation initiale de Adil Ameer Meea sur le sujet. Ashley Ittoo a réclamé un durcissement des lois et des peines pour ce type de délits au lieu des amendes de valeur de Rs 1000 infligés actuellement avec le Road Traffic Act de 1962. Le Premier ministre a aussi expliqué les difficultés que rencontre la police lors des interventions dans ce sens. Par ailleurs, le ministère de l’autonomisation de la Jeunesse et des Sports a lancé une étude au coût de Rs 2 millions sur la possibilité de mettre sur pied un circuit de rallye.
*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
Autres questions parlementaires
Yihai
Dr Padayachy : « Le Smart City Certificate délivré par l’EDB en octobre 2019 »
A une question du député Aadil Ameer Meea sur la Smart City de Yihai à Pailles, le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, a apporté des précisions quant aux avancements de ce projet. Ainsi, il a révélé que deux villas sont déjà en construction, alors que deux autres débuteront prochainement. Ce, malgré les contraintes liées à la Covid-19. Ce projet, qui est réalisé en joint-venture par la State Investment Corporation (SIC) et Yihai, comprend des résidences, des bureaux et des commerces ainsi que des projets de loisir. Le Smart City Certificate a été délivré par l’Economic Development Board (EDB) en octobre 2019. Or, le député mauve a voulu faire entendre que ce projet n’a pas décollé depuis 2015 et que les retards sont conséquents.
A ce titre, le Dr Padayachy a insisté sur le fait que le projet ait, certes, connu des retards étant donné les deux ‘lockdowns’ que le pays a traversé. Le député mauve a aussi demandé que le Business Plan de cette Smart City soit déposé à l’assemblée et rendu public. Le ministre des Finances lui a, alors, rétorqué qu’un Business Plan d’un promoteur du privé ne peut être rendu public.
La dette des organismes publics à l’État se chiffre à Rs 12, 8 milliards
Des informations révélées au Parlement par le Grand Argentier mardi dernier. De ces chiffres, les dettes du Central Water Authority et de la Wastewater Management Authority représentent 67 % du montant total des prêts à juin 2020. Le Dr Renganaden Padayachy a expliqué au député Adil Ameer Meea qu’il y a un suivi rigoureux du remboursement des prêts, avec lettre de rappel et une période de moratoire plus longue dans certains cas.
Les deux confinements ont sévèrement impacté dans le retard de la livraison de l’échangeur de Phoenix
Ce qui explique la difficulté des autorités dont le ministre des Infrastructures Publiques, Bobby Hureeram à déterminer la date de finalisation de ce projet. 86% du projet ont été complétés et plus d’un Rs 1 milliard a déjà été payé aux contracteurs. Le ministre a profité de cette interpellation parlementaire du député Kushal Lobine pour critiquer son prédécesseur Nando Bodha qui n’aurait pas répondu aux correspondances des habitants des régions concernés. « J’ai une rencontre avec ces derniers dans la salle Razack Mohamed. D’autres réunions d’explications et d’informations ont eu lieu avec les représentants de la Road Development Authority », a fait ressortir Bobby Hurreeram.

Drains à Curepipe
« Vous souffrez d’hallucinations », c’est en substance la remarque qu’a lancé le ministre des Collectivités Locales, Anwar Husnoo à l’adresse du député Michael Sik Yuen. Cela après que ce dernier ait affirmé que le gouvernement n’a construit aucun drain depuis 2015. Une insinuation qui a fait bondir le ministre Husnoo. Selon le ministre, des projets d’agrandissement de drains et de nettoyage ont été réalisés depuis l’année dernière. 14 régions à risque d’inondation ont été identifiées à Curepipe.

*****************************************

Propos injurieux au Parlement – Sooroojdev Phookeer : « Impossible d’identifier l’auteur »

Au tout début des travaux parlementaires, ce mardi, le Speaker de l’Assemblée nationale, Sooroojdev Phookeer a évoqué le cas de propos injurieux constatés, le mardi 4 mai dernier.

Le président de la Chambre a confirmé qu’une enquête a été initiée sur cette affaire. Malheureusement, fait-il ressortir, l’assistance du Forensic Laboratory est réclamée, car jusqu’à présent « il est impossible d’identifier l’auteur sur l’enregistrement-vidéo. »

De plus, Sooroojdev Phookeer avance qu’il y a actuellement une divergence sur la version de la vidéo officielle et celle qui est diffusée et partagée sur les réseaux sociaux.

Il faut donc, poursuit-il, s’assurer de l’authenticité de ces deux versions avant de prendre une décision. De ce fait, l’aide forensique de la police a été sollicitée.
Il a, par la suite, évoqué le comportement de la députée du Parti Travailliste, Stéphanie Anquetil, qui a demandé de sécuriser les enregistrements-vidéo. « C’est regrettable qu’une parlementaire remette en doute la Chambre », souligne-t-il.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne