La bonne foi du Bar Council a-t-elle été trompée?…

by | May 24, 2021 | Faits Divers

La bonne foi du Bar Council a-t-elle été trompée?
Non, Rama Valayden n’a pas été emmené de force comme l’allègue une section des médias et des « posts » sur les réseaux sociaux. A Le Xournal, nous étions peinés d’apprendre son arrestation lundi à 01h22 chez lui. Pourquoi cette urgence nous nous sommes demandé. D’autant que le communiqué du Bar Council allait dans cette direction. La situation a rapidement évolué. Le Central CID n’est pas passé par quatre chemins pour démonter l’histoire racontée par le clan Rama Valayden et véhiculé par les formations politiques, tout comme les opposants du gouvernement.

Intervenant sur Radio-Plus, l’ASP Roshan Kokil a affirmé que c’est Me Navin Ramchun, l’un des avocats de Me Rama Valayden qui a pris contact à 01h00 avec le DCP Jangi pour voir si son client était recherché. La réponse est affirmative et le patron du CCID demande que l’avocat soit dans ses locaux ce lundi matin vers les 08 ou 09 heures. Mais l’équipe de Rama Valayden fera un second appel au DCP Jangi pour demander qu’il puisse venir tout de suite. Ce que le haut gradé accepte et envoie une voiture le chercher. Sur place, une radio privée s’y trouve et d’autres voitures des autres avocats de l’ancien Attorney General. Il sera libéré sur parole sur une demande de son Leading Counsel, Me Yousouf Mohamed en raison de ses engagements aux Assises ce matin. Il devra y revenir mardi matin pour les procédures en cour de Justice et une inculpation provisoire. Il faut dire que l’ASP Kokil est resté de marbre face aux tentatives de déstabilisation de la grande prêtresse de l’information, Ruth Rayjessur qui co-animait l’émission, avec des questions tendant à clouer la police au pilori.

Pour sa part, le patron du Central Criminal Investigation Department (CCID), le DCP Jangi est catégorique : Rama Valayden a commis deux délits, à savoir le « Breach of Quarantine Act » et l’« Illegal Assembly ».

Dans une intervention à la télévision nationale, le DCP Jangi avance primo que le commissaire de police n’a jamais approuvé aucun rassemblement. « Jamais commissaire de police pas ti approve permission pou fer ça rassemblement comme prévu dans Public Gathering Act. Li aussi enn délit d’après Code Penal quand quelqu’un prend part dans enn rassemblement illégal et ça li encore plus grave », avance-t-il.

Tout comme l’Asp Kokil, le patron du CCID ajoute, également, que : « d’après regulation Quarantine Act ki finn lors Covid-19 pas gagne droit fer okenn rassemblement sauf pou marriage civil ek funéraille. Sa oussi pas plus ki dix dimoun ek bizin suiv tout protocole sanitaire. »

D’ailleurs, le Premier ministre a qualifié d’extrêmement irresponsable le fait que Me Rama Valayden d’avoir incité des Mauriciens à venir manifester en cette période de crise sanitaire dans une intervention au JT de 19 h 30.

Une situation qui embarrasse le Bar Council ayant pris une position très tôt dans cette affaire. Son président affirmait en fin de soirée qu’il souhaite seulement que la bonne foi de l’institution qu’il représente n’ait pas été trompée. Nous y reviendrons.
Devant le Bar Council: Me Navin Ramchurn a confirmé avoir appelé le DCP Heman Jangi
Les choses se précisent après les doubles révélations de l’ASP Roshan Kokil et du DCP Heman Jangi lundi. Le Bar Council veut entendre les explications des uns et des autres après avoir apporté un soutien sans faille à l’ancien Attorney General le même jour. Mais les choses ont évolué après la version du Central CID. Me Yatin Varma dit espérer que la bonne foi du conseil de l’ordre des avocats n’ait pas été trompée. L’avocat Navin Ramchurn qui a joué les premiers rôles pour faire venir Rama Valayden au Casernes Centrales vers les 02h00 lundi matin a été convoqué devant le Bar Council à 13h30 mardi dernier.
Devant le Bar Council, il a confirmé avoir le DCP Heman Jangi. Face à la presse, il soutient qu’il est tenu par le secret professionnel et ne peut pas divulguer ce qui s’est passé entre lui et son client, Me Ramchurn explique « avoir tout dit au Bar Council ». Cette instance interrogera prochainement l’avocat Rama Valayden sur le déroulement des faits. Ce dernier dit être victime d’une machination politique en déclarant : « Zot pe rod kass mwa ».
Cette affaire pourrait connaître d’autres rebondissements à la lumière d’une enquête policière en cours.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Honorons la maman…

Honorons la maman…

Je suis né et demain... je repars. Pour moi, les nuits ont été trop courtes pour me faire songer à tous ses bienfaits. Et les jours s'écoulent très vite sans me permettre un...

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne