Covid-19 au jour le jour Lundi 10 mai : Kailesh Jagutpal exhorte la population au respect des mesures sanitaires…

by | May 20, 2021 | Santé

Le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, a prévenu, le lundi 10 mai dernier, lors de la conférence du Comité national de haut niveau sur la COVID-19 que la situation dans le pays pourrait se détériorer si la population ne respectait pas les mesures sanitaires mises en place. « Le gouvernement avait commencé à maitriser la situation, mais il y a eu un autre foyer. Du coup, il est primordial que les gens continuent à respecter les gestes de barrières, sinon la situation peut se dégrader », a-t-il fait ressortir.
Après deux semaines où aucun cas positif local n’avait été enregistré et le nombre de cas actifs était descendu en dessous de 50, il y a eu une brusque résurgence depuis quelques jours avec 39 cas enregistrés dont seulement neuf dimanche soir, poussant les autorités à décréter la région de Camp Diable en Zone rouge, dont personne ne peut entrer ou sortir dans cette localité jusqu’au 21 mai sauf exception.
« On est dans une situation où on ne reçoit pas le renseignement au bon moment d’une personne qui est positive à la Covid-19. De cette façon, le virus se transmet d’une personne à une autre », a-t-il déploré. Le ministre de Santé cite comme exemple le cas d’un habitant la région de New Grove, qui a été testé positif à la Covid-19 le 3 mai dernier, mais qui n’a pas fourni des détails concernant ses récents déplacements aux personnels de la Santé. « Dans le cas de l’habitant de New Grove en l’occurrence, Riad Hullemuth, le NCC s’est retrouvé dans l’obligation de divulguer son nom au public afin que tous ceux, qui étaient en contact avec lui tout dernièrement, puissent se manifester », précise Kailesh Jagutpal.
Toujours concernant ce cas, Kailesh Jagutpal soutient que les personnels de Santé ont dû faire un travail intelligent sur le terrain pour retracer toutes les personnes qui étaient en contact avec le patient Riad Hullemuth. « A la suite d’un travail minutieux sur le terrain, nous avons appris, auprès de source sûre que cet homme s’est rendu dans une boulangerie à Camp-Diable. Nous avons fait un dépistage sur les staffs de cette boulangerie. Résultat ; 4 de ses staffs ont été testés positif. Riad a également contaminé sa belle-mère », informe le ministre. Vu le contexte urgent, les autorités n’ont pas eu d’autre choix que de décréter la localité de Camp-Diable en zone rouge pour éviter que le virus se propage davantage.
Parallèlement, Kailesh Jagutpal annonce que les équipes chargées des tests de dépistage ont eu fort à faire dans la journée du lundi. Pour cause, les derniers cas recensés sont interconnectés. L’employé de Sicom testé positif durant le week-end écoulé, qui est un habitant de Camp-Diable, a voyagé dans un van en compagnie de plusieurs pompiers, qui travaillent au Head Office du Mauritius Fire & Rescue Service à l’Atalian Tower, rue Labourdonnais, Port-Louis. « Ce qui a nécessité un exercice de dépistage parmi 325 staffs de Sicom et d’une centaine de pompiers. Il y avait d’autres exercices similaires qui se sont tenus dans les régions de Batimarais, Bénarès, L’Escalier, Camp-Diable, entre autres », souligne-t-il.
Un assistant coordinator du MES testé positif
Commentant le cas d’un assistant coordinator du Mauritius Examination Syndicate (MES) testé positif à la COVID-19 durant le week-end écoulé, le ministre de la Santé précise que toutes les dispositions seront prises. « Tous les membres du personnel du MES seront soumises à un test PCR, ce mardi 11 mai », dixit le ministre de tutelle.
Kailesh Jagutpal s’est alarmé de l’irresponsabilité de certains qui organisent des réunions de plus de dix personnes, alors que c’est strictement interdit et punissable par la loi. « Certaines personnes se rendent à des prières et nous savons que des récents cas ont été transmis entre des personnes qui ont assisté à des réunions de prières », s’insurge-t-il.
Le ministre a aussi déploré que d’autres contournent l’interdiction de se rendre sur les plages et dans les parcs en allant pique-niquer aux abords des réservoirs. Dimanche, la police a ainsi dû rappeler à l’ordre des dizaines de personnes à La Nicolière, un réservoir situé dans le centre de l’île.
De son côté, le Dr Fazil Khodabocus, Regional Public Health Superintendent au sein du ministère de la santé a, lui aussi, insisté sur le fait que les gens doivent continuer à maintenir les gestes de barrières. « Il faut avoir de la discipline. Il ne faut pas avoir de relâchement dans notre comportement. On doit rester très vigilant », a-t-il avisé.

Mardi 11 mai :
Une élève du Dr Maurice Curé SSS testée positive
À 19 heures le mardi 11 mai, le ministère de la Santé a confirmé les résultats de 1036 tests PCR. Neuf nouveaux cas positifs ont été enregistrés. Il s’agit de cinq habitants de Tyack. Ces cas ont été détectés à leur arrivée au centre de quarantaine. Trois habitants de Camp-Diable et une habitante de Vacoas ont également testé positive au Coronavirus.
L’habitante de Vacoas est une élève du Dr Maurice Curé SSS. Son père avait été testé positif en premier lundi dernier, mais il avait omis de dire aux autorités que sa fille était candidate aux examens du School Certificate. Il nous revient que l’homme en question aurait dit que l’adolescente habite chez sa grand-mère et qu’elle n’avait pas d’examen. C’est en allant chez lui que l’équipe chargée du Contact Tracing s’est rendu compte que la collégienne et sa maman habitent sous le même toit. Elles ont été soumises à un dépistage. Idem pour les autres membres de la famille vivant dans la même cour.
Des actions légales seront prises
Dans un communiqué émis dans la soirée du mardi 11 mai, le ministère de la Santé informe que des actions légales seront prises contre ce père de famille pour avoir menti aux autorités. « Même si l’élève en question a pu passer son examen en isolement, sans contact avec d’autres élèves de l’établissement, ces faits constituent une grave entorse aux mesures sanitaires en cours et des actions légales seront initiés », peut-on lire dans le communiqué.
• L’Université de Maurice fermé après la détection d’un cas positif
Un cas positif à la Covid-19 a été recensé sur le campus de l’Université de Maurice. En conséquence, l’établissement tertiaire a fermé ses portes jusqu’à nouvel ordre.
Le patient est un employé de l’université, âgé d’une quarantaine d’années. Cet habitant de Vacoas s’est rendu sur son lieu de travail, à Réduit, le jeudi 6 et vendredi 7 mai.
La direction du campus a fait circuler un courriel dans la soirée du lundi 10 mai, aux employés, conseillant à tous ceux ayant été en contact avec cet homme de s’auto-isoler.
• Maurice a réceptionné 38 400 doses de vaccin AstraZeneca
Maurice a reçu 38 400 doses de vaccin AstraZeneca à travers de la COVAX Facility. Ces vaccins sont arrivés à bord d’un vol d’Air Mauritius en provenance de Paris et seront utilisés pour la campagne nationale de vaccination dans la lutte contre la pandémie de COVID-19.
Toute une délégation s’est rendue à l’aéroport international Sir Seewoosagur Ramgoolam pour réceptionner cette cargaison. Le ministre du Transport routier et du Métro léger, qui occupe egalement le portefeuille des des Affaires étrangères, Alan Ganoo, le ministre de la Santé – le Dr Kailesh Jagutpal, le Haut-Commissaire britannique Keith Allan, le Chef de la Délégation de l’Union européenne, Vincent Degert, la Coordonnatrice résidente des Nations Unies, Christine Umutoni, la Chargée d’affaires de l’ambassade des États-Unis, Jude DeBaere et le Représentant de l’Organisation mondiale de la santé, le Dr Laurent Musango, y étaient tous présents.
Dans une déclaration, le ministre Ganoo a fait ressortir que ces doses de vaccins seront utilisées pour la campagne de vaccination en cours et a exhorté la population à strictement adhérer à toutes les mesures sanitaires afin d’enrayer la propagation de la COVID-19 dans le pays. « 89 pays dans le monde ont réclamé ce vaccin, dont Maurice. D’autres chargements de Covax Facility interviendront plus tard. Le combat continue sous le leadership du Premier ministre. Nous avons, à ce jour, vacciner plus de 250 000 Mauriciens. Nous attendons dans 2 à 3 semaines, une cargaison de Chine de 500 000 vaccins Sinopharm que le ministère de la Santé en collaboration avec le ministère des Affaires étrangères et le Premier ministre, a commandé. Nous avons espoir d’atteindre notre objectif de vacciner 60 % de la population ».
Pour sa part, le Dr Jagutpal a profité de l’occasion pour remercier la COVAX Facility et a souligné que la lutte contre la Covid-19 est toujours en cours. « À Maurice, nous avons déjà enregistré de nombreux cas dont une trentaine en une semaine. L’exercice de ‘contact tracing’ a dû reprendre et certaines régions ont été décrétées zone rouge. Avec l’arrivée de cette cargaison de vaccins, nous allons pouvoir poursuivre notre campagne de vaccination, qui a été lancée il y a deux mois déjà. Une fois qu’une bonne partie de la population sera vaccinée, nous pourrons envisager une relance économique pour le bien de notre pays ».
Le Représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Dr Laurent Musango a annoncé que l’OMS a approuvé récemment sept vaccins, dont Sinopharm. « Il est vrai que la cargaison de Covax Facility a eu un petit retard mais ça va s’accélérer avec la validation de plusieurs gammes de vaccin. L’OMS a approuvé sept vaccins. Parmi les vaccins approuvés, il y a également Pfizer, Moderna, AstraZeneca, Johnson & Johnson et Sinopharm, le dernier en date. Plus la gamme augmente, la productivité augmentera et il y aura bien évidemment plus de disponibilité ».
Mercredi 12 mai :
Un habitant de Vallée-Pitot, «caretaker» au GMD Atchia, testé positif
Trois nouveaux cas de contamination locale à la Covid-19 ont été recensés, le mercredi 12 mai dernier. L’un des cas a été détecté à Vallée Pitot. Selon les précisions du Dr Kailesh Jagutpal, il s’agit d’un employé du G.M.D. Atchia State College qui aurait été précédemment en contact avec un patient positif, un employé du MES, détecté durant le week-end écoulé.
« L’habitant de Vallée-Pitot travaille comme caretaker au GMD Atchia College, à Port-Louis. Comme il aurait eu des symptômes, il s’est rendu à l’hôpital Dr Jeetoo pour des soins. C’est à ce moment que la personne a été détectée positive à la Covid-19 après avoir effectué un Test PCR », précise le ministre de tutelle. Ce dernier informe que suite à la détection de ce cas, l’équipe de Contact Tracing du ministère de la Santé a tout de suite démarrer une vaste campagne de dépistage dans cette région.
Kailesh Jagutpal a souligné que des tests ciblés sont effectués régulièrement dans les zones rouges et a indiqué que des tests ont été effectués aujourd’hui dans les lieux suivants : Maurice Curé State College, Camp Diable, State Law Office, Vallée Pitot, Rose-Belle Market, District Council of Rivière du Rempart and Flacq et Flacq et les locaux de l’administration locale, Forest Side
D’autre part, le ministre de la Santé a également indiqué que sur un vol en provenance d’Inde qui a atterri le 6 mai dernier, trois passagers mauriciens ont été testés positifs à la COVID-19. Ils sont tous admis dans des centres de traitement Covid et sont dans un état stable.
Le caretaker pas en contact avec les élèves
Quant à la doctoresse Kursheed Meethoo-Badulla, Regional Public Health Superintendent, elle précise que le carekater du GMD Atchia n’a pas été en contact avec les élèves. « Selon les informations que nous avons du ministère de l’Éducation, ce carekater n’a pas été en contact avec des élèves, mais uniquement avec d’autres employés », a-t-elle affirmée.
Dans la même foulée, Kursheed Meethoo-Badulla informe que tous les cas détectés sont liés à des clusters déjà identifiés. « Nous travaillons tous en étroite collaboration avec le ministère de la Santé et toutes les autorités concernées dans le cadre de l’exercice de recherche des contacts », a-t-elle ajouté.
En ce qui concerne le cas positif du MES, elle a souligné que 12 membres du personnel, identifiés par l’exercice de recherche des contacts, ont déjà été admis dans des centres de quarantaine et que neuf autres le seront. Quant au cas de la Vallée Pitot, un exercice de recherche des contacts a déjà été lancé avec les membres de sa famille proche.

Jeudi 13 mai :
« Un nouveau confinement général n’est pas envisageable », précise Kailesh Jagutpal
Les autorités n’ont aucunement l’intention de décréter un nouveau confinement total. Tels sont les propos exprimés par le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, lors du point du « press briefing » du National Communication Committee on Covid-19, le jeudi 13 mai dernier. En effet, le ministre de la Santé répondait à une question de la presse qui souhaitait savoir si les autorités envisagent de remettre un autre lockdown en raison d’une résurgence des cas positifs ces derniers jours.
« Nous gardons notre stratégie de confinement ciblé, dont les zones rouges. La tendance des cas sont détectés à travers le contact tracing, mais notre difficulté survient pour l’obtention des informations nécessaires. Si des régions ont plusieurs cas, nous les mettrons en zones rouges », a indiqué Kailesh Jagatpal.
D’autre part, le ministre de la Santé informe que, rien que pour la journée du jeudi 13 mai, un seul cas positif à la covid-19 a été enregistré. Il s’agit de l’épouse du caretaker du collège GMD ATCHIA, positif de Vallée Pitot annoncé la veille , soit le mercredi 12 mai 2021.
Concernant les quatre cas enregistrés dans la soirée du mercredi 12 mai 2021, il s’agit d’un couple habitant Beau Bassin, de l’épouse de l’employé du GMD Atchia State College testé positif et d’un membre du personnel de l’Université de Maurice. Tous ces cas sont liés aux ‘clusters de New Grove-Camp Diable-Bonne Terre’.
Le ministre a aussi invité la population à agir de manière responsable et à prendre les précautions nécessaires, dont les gestes barrières contre la Covid-19, en particulier pendant la célébration de l’Aïd el-Fitr.
Pour sa part, l’Acting Regional Public Health Superintendent, Dr. Kursheed Meethoo- Badulla, a rappelé l’importance de fournir des informations rapidement en vue de réussir l’exercice de recherche de cas contacts.

Vendredi 14 mai :
Deux nouveaux cas positifs recensés
Le ministère de la Santé et du Bien-être a enregistré deux nouveaux cas de contamination de la COVID-19 lors de la soirée du jeudi 13 mai 2021. C’est ce que révèle un communiqué du ministère de la Santé en date du vendredi 14 mai 2021.
Il s’agit d’un cas détecté grâce au contact tracing et d’un cas détecté en quarantaine (admis en centre de quarantaine avec un résultat négatif).
540 patients, considérés comme étant guéris, ont pu rentrer chez eux.
Le nombre total de cas positifs de la Covid-19, selon le ministère, au niveau local depuis le 5 mars dernier est comme suit:
• 481 cas enregistrés à la suite du Contact Tracing et prélèvements dans les COVID-19 Testing Centres
• 127 cas enregistrés en quarantaine (patients négatifs à l’admission)
• 37 cas enregistrés suite aux dépistages ciblés
• 7 décès attribués à la COVID-19
Le nombre de cas actifs au niveau local est donc de 90.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Honorons la maman…

Honorons la maman…

Je suis né et demain... je repars. Pour moi, les nuits ont été trop courtes pour me faire songer à tous ses bienfaits. Et les jours s'écoulent très vite sans me permettre un...

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne