Patients sous dialyse testés positifs à la Covid-19…

by | Apr 12, 2021 | Santé

Le Dr Kailesh Jagatpal écarte tout risque lié à la machine : « Il est malheureux de le dire mais s’ils ont été contaminés, c’est sûrement du fait que les gestes barrières n’ont pas été respectés » dit-il.

La conférence de presse du Comité National de Communication sur la COVID -19, de ce lundi 5 avril, a été marqué par une explication convaincante du ministre de la Santé et du Bien-être, sur le fonctionnement du Centre de Dialyse de Souillac. Le Dr Kailash Jugatpal a balayé d’un revers de mains toute spéculation concernant le fait que des patients dialysés auraient contracté le virus à travers des machines de dialyse. Dans une déclaration très claire, il a affirmé que toutes les procédures ont été initiés de la meilleure façon afin que les patients sous dialyse ne se mélangent pas avec les patients contaminés à la Covid-19. D’ajouter que les machines de dialyse sont également soumises à des désinfections spécifiques avant la prise en charge de chaque patient.
A savoir que depuis la semaine dernière, des angoisses commençaient à gagner les patients et leurs proches après que 33 patients dialysés ont été testés positifs à la COVID-19 en une semaine, dont trois sont décédés. De plus, un exposé du Dr Vasantrao Gujadhur, sur les ondes d’une radio privée laissait penser à des éventuels risques de contaminations des patients dialysés, lié aux machines de dialyse avait enflé une inquiétude. Mais, le ministre de la Santé a vite fait rassurer la population lors des séances de questions du Comité National de Communication sur la COVID -19, de ce lundi 5 avril. Le Dr Kailash Jugatpal affirmant que les personnes dialysées n’ont pas été contaminées par les appareils utilisés lors de leurs traitements.

Pour appuyer ses dires, le ministre de la Santé a apporté des explications sur le mécanisme mis en place par son ministère. Il a expliqué que l’appareil pour la dialyse est doté d’un système pour qu’aucun mélange sanguin ne se produise entre un patient et un autre. D’ajouter que de plus, les tubes utilisés sur chaque patient sont jetables. Il n’y a, ainsi, pas de risque avec les appareils de dialyse, a insisté le ministre de la Santé. Par ailleurs, il a fait ressortir que les dialysés négatifs à la Covid sont traités le matin, alors que ceux qui sont positifs le sont dans l’après-midi.
Dans cette lancée, le ministre de la Santé a déclaré que le contact entre ces deux groupes ne peut pas se passer au centre de dialyse. Le Dr Jagutpal est d’avis que les 33 patients positifs à la Covid-19 ont été probablement contaminés par un employé ou un patient positif. Dans sa même ligne, il a insisté sur les gestes barrières et pense que si ces gestes avaient été respectés, ces personnes n’auraient pas été en contact avec le virus.
De l’autre côté, il a fait ressortir que le personnel attaché à cette unité, à Souillac, est très dévoué, estiment-ils. Il affirme que comme à l’hôpital, le centre de Souillac est aussi doté de néphrologues qui travaillent 24 h mais existe également des médecins attachés dans l’hôtel Tamassa où résident actuellement les patients dialysés, afin d’assurer tout le suivi médical et les transfusions comme il se doit.
Pour conclure, le Dr Kailash Jugatpal a insisté que tout est fait selon les normes au Centre de dialyse de Souillac et dans le respect des patients positifs ou pas. D’affirmer que lorsqu’un patient est mis sous dialyse, le néphrologue s’assure avec son Nursing Team et les attendants, que l’exercice se fasse de façon qu’il ne soit pas incommodé.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne