Partage d’images et de vidéos pornographiques : Telegram alertée…

by | Mar 29, 2021 | Actualités

Au cours de la semaine dernière, le Computer Emergency Response team (CERT-MU) a constaté que plusieurs complaintes ont été enregistrées sur le Mauritian Cybercrime On-Line Reporting System (MAUCORS) concernant le partage de contenu pornographique sur l’application russe, Telegram.

Tout a commencé lorsque des screenshots ont commencé à circuler sur les réseaux sociaux, montrant des groupes où certains individus échangent des photos et vidéos nues ou partiellement dénudées de femmes mauriciennes. Celles-ci sont mises en courant par des proches et téléchargent l’application pour voir par eux-mêmes. Ainsi, le pot aux roses a été découvert.

Des images indécentes de plusieurs centaines de femmes et jeunes filles circulent sur des groupes ouverts au public. Les groupes suivants ; ‘Patoune Locales’, ‘tou ceki zot lai’, ‘fam zis local’, ‘nudes groupe’, ‘photo et vidéo fam Maurice’, ‘kit bon ggu bon’, ‘Sex Moris’, et ‘Zafer local’ ont été repérées pour le moment et se trouvent dans le collimateur des autorités. Ces groupe chats rassemblent une moyenne de 1000 individus chacun et en lisant les ‘chats’, on constate que la plupart des images ont été partagées sans l’accord de ces filles. Le scénario le plus commun est celui de la vendetta. Ces femmes ont partagé leurs photos avec leurs partenaires et après la rupture, les hommes postent ces photos sur Telegram en guise de vengeance. Certains d’entre eux vont même jusqu’à envoyer des notes ou messages vocaux incitant les autres membres à partager le contenu au maximum dans le but de ternir la réputation de leurs ex.

Traquer leurs proies
Certains hommes ont concocté tout un mode opératoire spécifique pour s’octroyer les images et vidéos de leur proie. Voici comment ils opèrent : un homme va envoyer la photo ou le profil Facebook ou Instagram d’une femme et demander les “dossiers” sur elle. Si personne dans le groupe ne possède déjà les images requises, ils vont alors choisir quelqu’un pour aller entamer une conversation avec la femme et la manipuler pour avoir ses images privées. Or, certaines se font parfois piégées et ses “dossiers” sont vendus à celui que les voulaient en premier lieu.

Onlyfans local
Quelques membres de ces groupes ont aussi trouvé un moyen pour s’y faire de l’argent facile. Ils peuvent être séparés dans deux catégories : une poignée d’hommes qui monnaye les images de femmes, mineures, ex sans leur permission et un groupe de femmes et de travailleuses du sexe qui vendent leurs images consensuellement. Les photos sont vendues au prix de Rs 500 alors que les vidéos sont à plus de Rs 1000. Parmi les clients, on retrouve des pères de famille, des membres de la force policière et des fonctionnaires haut placés. Cette affaire devient encore plus écœurante dans la mesure où certains hommes prennent des photos ou vidéos indécentes de leur propre femme pendant leur sommeil et les envoient sur le groupe pour qu’elles soient mises aux enchères. Celui qui offre le plus d’argent passe en privé pour en avoir plus. Certaines photos sont mêmes photoshopper pour répondre aux demandes des clients ou simplement pour ternir la réputation de la victime. Des photos de femmes prises en public marchant dans la rue ou dans le bus ont aussi été partagées dans le groupe.

Cette affaire a fait la une sur les medias sociaux et les femmes, dont les images privées ont été partagées, dénoncent publiquement leurs bourreaux. Depuis quelque temps, plusieurs personnes quittent les groupes en question, mais certains continuent leurs méfaits en affirmant que les autorités ne peuvent rien faire contre eux.

La ministre de l’Égalité des genres et du bien-être de la famille, Kalpana Koonjoo-Shah a demandé aux autorités de prendre les mesures nécessaires. La Cybercrime unit, la Child Développement Unit, la brigade des mineurs et l’Ombudperson for Children ont tous été informés et ont ouvert une enquête. De son côté, la CERT-MU affirme que Telegram a déjà été contacté pour bloquer les groupes où ces images sont diffusées.

[email protected]

0 Comments

Laisser un Commentaire

Message du Président Roopun aux Mauriciens…

Message du Président Roopun aux Mauriciens…

Mes chers compatriotes, Cela fait six semaines déjà que nous sommes en confinement. Nous voulons avant tout protéger la santé de la population, même si cela a un prix...

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne