A cœur ouvert avec Sherry Singh…

by | Mar 8, 2021 | Actualités, Opinion, Science et Tech

Le CEO de MT sort l’artillerie lourde pour défendre sa dignité : « Je suis un tigre et n’ai pas peur des chiens »
Des poursuites annoncées au civil pour diffamation contre les personnes qui ont fait des allégations contre lui et sa famille
Il explique son aisance financière et sa descendance royale
Le Chief Executive Officer (CEO) du Mauritius Telecom (MT), Sherry Singh, était plus que jamais déterminé à récuser et démentir les allégations de Me Akil Bissessur, qui avait publié des vidéos diffamatoires à son encontre sur Facebook. Lors d’une conférence de presse, tenue, jeudi au Maritim Hôtel à Balaclava, il a décidé de mettre sur la table tous les aspects de sa vie, qui suscite l’intrigue de certains. Dans cet élan, le CEO de MT a détruit, point par point, tous les arguments de l’homme de loi, qui dit-il, avec l’aide de certain, voulait dénigrer et ternir son image et aussi les membres de sa famille. Annonçant par la suite, des poursuites au civil pour diffamation contre les personnes qui ont fait des fausses allégations contre lui.

Serein et confiant
Très sûre et confiant de lui, en présence des nombreux journalistes, présents à cette occasion, mais aussi des hauts cadres et des proches collaborateurs, Sherry Singh n’a pas mâché ses mots à l’égard de Me Akil Bissessur dont on connaît sa couleur politique. Le thème de la conférence était : « la vérité ». « On a tous droit de connaitre la vérité surtout quand il s’agit d’affaire publique. Mais il y a une différence entre connaitre la vérité et être trop curieux ou même jaloux. Dans ce cas, je n’ai d’autre choix que de faire valoir mon droit » a dit le CEO de Mauritius Telecom.
Le CEO de ladite compagnie a ainsi fait l’étale de toute sa vie et de ses origines et a même présenté tous les documents nécessaires aux grands publics pour justifier son ascension et l’acquisition de ses biens. Il a soutenu que la tenue de cette rencontre est pour dévoiler toute la vérité sur les allégations portées contre lui et sa famille. Il a fait comprendre que lui et sa famille ont fait l’objet des attaques personnelles et virulentes et il a énergiquement déploré l’attitude de certains qui seraient jaloux ou qui auraient fait des allégations par des motivations politiques afin de pouvoir détruire sa vie. « La réputation est fragile. Pendant deux semaines, on a attaqué mon intégrité et celle de ma famille sur les réseaux sociaux », dira l’intervenant qu’il n’a jamais été élevé de la sorte pour critiquer quelqu’un.
Une question de dignité
Sherry Singh a ainsi projeté des documents sur grand écran pour démontrer que l’acquisition de tous ses biens a été faite de manière légale. Dans cette même lancée, le CEO de MT a souligné que personne n’a jamais été aussi transparent. Faisant montre du rapport de l’audit de l’acquisition de la maison, il a expliqué que s’il n’avait pas rendu ces documents publics et sans aussi faire de déclaration comme lors de la dernière fois, il aurait été directement perçu comme un coupable aux yeux du public. Alors qu’il affirme que son image et son intégrité en tant que chef d’une institution semi gouvernemental, impacte non seulement sa famille et ses employés mais aussi des personnes dans le gouvernement, notamment le Premier Ministre, Pravind Jugnauth. Cela alors qu’il dit avoir vécu toujours honnêtement et agi selon les cadres de la loi.
Suivi des procédures de façon légale
Poursuivant son discours, Sherry Singh a fait ressortir qu’il a suivi toutes les procédures de façon légale avant de sortir de son mutisme. A cet effet, il a souligné qu’il a émis un communiqué et après porté une plainte au CCID, à la Mauritius Bar Council et a logé un ‘case’ de diffamation contre l’homme de loi concerné. Le CEO a dit qu’il a jugé utile de donner sa version des faits à la suite des allégations faites à son encontre. « C’est par curiosité qu’on veut connaitre tous les détails sur ma vie privée. C’est pourquoi, j’ai décidé de défendre mon honneur et d’établir toute la vérité eut égard aux allégations portées contre moi et mes membres de famille », a-t-il ajouté.
Il devait aussi faire état des allégations faites conter lui, il y a cinq ans. « Un citoyen a le droit de faire des allégations s’il a des preuves mais tout n’est pas permis. On ne peut pas faire d’accusation sur les réseaux sociaux. Si vous avez des preuves contre moi, il fallait se rendre aux institutions concernées ou contacter la presse. Mais, on ne peut mettre de la pression à travers les réseaux sociaux », a-t-il maintenu. D’ajouter qu’il a, de ce fait, engagé la firme d’audit Baker Tilly pour établir si la transaction concernant l’achat de ce terrain était légale ou non.
Les accusations détruit un par un
Le premier point adressé par le CEO, concernant les allégations de l’avocat Akil Bissessur, a été sur la question si le terrain acheté à au bout du monde a été acquis légalement. Sherry Singh, devait faire ressortir que les preuves dont ses adversaires et la presse disent détenir à ce sujet, concerne uniquement un ‘title deed’ dans laquelle est mentionné que l’achat du terrain a été de RS 30 millions et que Rs 18 millions a été fourni par une banque locale. Le chef de Mauritius Telecom a affirmé cela et a avoué qu’il a contracté un emprunt. Cependant, il a mis l’accent sur le fait que comme chaque client voulant faire un emprunt, la banque s’est assuré qu’il avait les fonds pour compléter la somme nécessaire. Et il a aussi expliqué que l’institution a basé ses recherches sur ses comptes en banque et non sur de l’argent en cache qui serait apporté dans un sac. Cela pour dire qu’il possédait déjà une somme conséquente et que ces derniers étaient déjà dans des institutions bancaires certifiées et ainsi déclarées.
Sherry Singh a aussi affirmé que tout l’argent qu’il possède a été gagné légalement et honnêtement. D’ajouter qu’il peut même aller répondre et donner toutes les explications. Il a cependant exprimé un certain déplaisir lors de ses explications car il dit s’être retrouvé contraint à dévoiler tous les moindres détails de sa vie privée publiquement pour laver son honneur. Cela uniquement après que des personnes trop curieuses ont été trop loin. Il a dit que l’argent qu’il a déboursé aurait pu provenir de plusieurs sources, soit de sa femme ou soit de sa famille. Et de faire ressortir que pour des détails supposés personnels, certaines personnes sont montées au créneau et l’ont accusé à tort, causant préjudice à son honneur et sa famille.
NHDC
Sherry Singh a aussi abordé les dires d’Akil Bisséssur, selon lequel, il aurait connu une subite ascension alors qu’il vivait dans une maison de la NHDC. Encore une fois, le CEO a livré tous les dessous de sa vie. Démentant avec preuve cette allégation, il a affirmé que c’est désolant de constater que même en 2021, certains individus stigmatisent les gens qui habitent dans les lotissements de la NHDC. « Comme si une personne qui habite dans une maison de la NHDC n’a pas le droit d’aspirer à une progression dans sa vie ?», s’insurge-t-il. « Mo pa gagn enn compran pou sanla. Mo croir linn rat target. Mo cav affirmé ki zamé monn ress dan NHDC mai mem si mo ti ress dan 1 lacaz NHDC so what? Ki ti pou arrive. Enn dimounn ki ress dan lacaz NHDC pa cav progresser li. Mo pa compran sa mentalité la » a -t-il déclaré.
Sherry Singh a cependant raconté qu’il a passé son enfance à 14A Sir Celicourt Antelme Rose-Hill. Quand il s’est marié en 2007, il est parti vivre au n° 18, avenue des Jacarandas, Morcellement St Jean, Quatre-Bornes. Et de faire ressortir que beaucoup de ses collègues sont déjà venus chez lui pour des dîners ou autres. Il a aussi expliqué qu’en 2008, son épouse et lui ont acheté la maison à Rs 8 millions et en l’ont revendu en 2013 pour Rs 10 millions. D’ajouter que depuis, ils ont bougé à Ebène et ont habité en location jusqu’à maintenant en attendant la fin de leur construction. « Nou inn ress a Ebène en location ziska ki nou château paré » a-t-il dit sur le ton de l’humour.
Aucun contrat à la compagnie Hyvec
Dans un autre volet, il a rectifié certaines choses, concernant la compagnie HYVEC, d’Eshan Chady. L’avocat Akil Bissessur avait allégué que c’est ce dernier qui a construit la maison de Sherry Singh et qu’il a obtenu beaucoup de contrats de la Mauritius Telecom. Or, ceci est totalement faux, dit le CEO. Il a expliqué qu’Eshan Chady est un de ses très bons amis et qu’il est un très bon entrepreneur. Cependant, il affirme que ni Hyvec ni M. Chady n’a jamais eu de contrat avec MT depuis qu’il est en poste. Il a souligné que le seul lien de la compagnie avec MT est un étage dans le Hennessy Tower à Ebène que Telecom loue avec une autre compagnie depuis 2017 et que la firme Hyvec l’a acheté avec la compagnie propriétaire en 2019. Il a également présenté un affidavit juré par un Head of Procurement de Mauritius Telecom, qui a plus de 30 ans de carrière, qui a décrit tout ça. Il a aussi souligné que ce n’est pas Hyvec qui construit sa maison mais Chinal Capitol Construction. Bien que de temps en temps, il recherche l’avis de son ami d’enfance Eshan Chady, qu’il connait depuis plus de 30 ans.
Son expérience en communication : un vrai professionel
Sherry Singh a aussi répondu aux accusations de son détracteur qui disait qu’il était un vendeur de cartes. Là aussi, il a fait ressortir que ce n’est pas une honte d’être un vendeur de cartes et que cette allégation frise encore le ridicule. Il a souligné que depuis le début de sa carrière, il était engagé dans le marketing, le management et la télécommunication. « J’ai été le directeur commercial d’une entreprise de télécommunications, et ensuite entrepreneur dans plusieurs domaines et aussi consultant pour une autre entreprise de télécommunications », a-t-il souligné. Preuve à l’appui, il a ajouté que durant ces 25 dernières années de toute sa carrière professionnelle il n’a à aucun moment été l’objet de reproches ou impliqué dans une malversation quelconque.
Il a expliqué qu’il a eu la chance de devenir le plus jeune Marketing & Customer Manager de la compagnie Emtel à l’âge de 26 ans. De poursuivre en expliquant qu’il a quitté la compagnie parce qu’il avait depuis le début l’ambition de travailler à son compte. Il a d’ailleurs expliqué qu’après sa phase Emtel, il a développé plusieurs compagnies qui ont été par la suite achetés par des étrangers. Mais aussi, il souligne qu’à Maurice, il a aidé dans le développement de la carte Chili. Il a ajouté que depuis qu’il est le CEO de MT, l’agence cumule plus de sept awards, dont deux à titre personnel en tant que « Personnality of the Year ». Il a obtenu l’important distinction de Doctor Honoris Causa de l’Université de Middlesex également.
Quand on touche ma famille, ça me pique plus
Sherry Singh a aussi soutenu que son père a été également ciblé dans des allégations. « On allègue que mon père qui est, lui, âgé de 75 ans, aurait agi comme intermédiaire entre le Mauritius Telecom et la compagnie Tradeway Ltd sur l’allocation des contrats pour l’extraction des câbles de cuivre. Or, mon père ne connait ni Tradeway et n’a jamais agi en tant qu’intermédiare pour quoique ce soit au sein de Telecom. Mon père est un gentleman. Il a d’ailleurs juré un affidavit par la suite. Li pe met enn kess », a souligné le CEO de Mauritius Telecom.
L’achat d’une villa
Le CEO du MT a aussi parlé de l’achat d’une villa. « On allègue également qu’apparemment, je possède une villa de Rs 40 millions à La Balise Marina ou encore que j’ai un compte en Suisse. Kifer tou sa mesanste la ? Mo pa konpran. Maintenant, j’apprends que la prochaine attaque portera sur mon épouse et son business. Fer seki zot ena pou fer. Mwa mo pou fer seki mo ena pou fer », a prévenu Sherry Singh. Par ailleurs, il a déclaré que la plupart de ses familles y compris son épouse sont engagés dans plusieurs projets de construction. « Notre financement est composé des emprunts et de nos fonds propres. »
Descendance d’une famille royale
Le Chief Executive Officer (CEO) de Mauritius Telecom, a par ailleurs révélé qu’il est en fait une descendance d’une famille royale en Inde. « Nous sommes descendants d’une lignée royale en Inde, qui émane de l’empereur Chakravarti Maharajah Vikramâditya ». Selon Sherry Singh, sa descendance est « vérifiable » auprès de sources officielles, telles que des livres, décrivant les familles royales de la Grande péninsule ainsi que leur lignée. Il affirme que dans un des livres, « His Imperial Majesty King George V and the Princes of India and the Indian Empire », édition de 1937, à la page 82, mention est faite des origines de sa famille. « So ligne sorti depi dan Rajah Bikramajit of Immortal Fame », ajoute-t-il. Il affirme que sa famille descend « directement » de « Raja Udayaditya (1060-1087) et de Raja Jadgeva (1097-1151), du royaume de Malwa ». La région où régnaient ses ancêtres se situait dans le Bihar.
Son grand-père, Raja Laliteshwar Prasad Singh, avait 14 ans lorsqu’il est « devenu en charge de son royaume », affirme Sherry Singh. Le grand-père de Sherry Singh a eu neuf enfants : huit frères et une sœur. Son père, qui est actuellement âgé de 75 ans, a été le premier à commencer à travailler. Sherry Singh, de son vrai nom Kunwar Manvendra Singh, est aussi auparavant revenu sur son parcours personnel. Le mot Kunwar signifie prince. Le palais familial fut aussi montré à la presse.
Né à Maurice
Le CEO de Mauritius Telecom a aussi expliqué qu’il est né en juillet 1975, à la clinique Bon Pasteur, à Rose-Hill. Son père et sa mère se sont mariés en 1974. Ils sont ensuite venus s’installer à Maurice. Cet ancien élève du collège Royal de Port-Louis (CRPL), était le « Head-Boy » de l’institution en 1994. Sherry Singh affirme qu’il a été élu meilleur athlète à deux années consécutives, soit 1992 et 1993. Il était aussi footballeur au sein d’une équipe au collège.
Après sa scolarité au RCPL, Sherry Singh a mis le cap sur l’Afrique du Sud pour des études universitaires. Il s’est également intéressé aux arts martiaux durant ses années d’étudiant. Pour expliquer son aisance financière, il a montré la photo du mythique Golf GTI qu’il roulait en Afrique du Sud lors des études et qu’il habitait un quartier huppé.

Remerciement à la presse
Le CEO du MT a aussi remercié les membres du média, qui, dit-il auraient fait un ‘fair coverage’ concernant les allégations sur les réseaux sociaux et de manière responsable. « Ce n’est pas la première fois, qu’on a fait une attaque acharnée, vulgaire et personnelle. Or, cette fois-ci, je ne resterais pas tranquille et a décidé de réagir à chaud car je porte plusieurs chapeaux et responsable de plusieurs travailleurs, qui croient en moi », a-t-il ajouté.
Sanjay Bijloll, Kelly Wong et Joël Marianne

0 Comments

Laisser un Commentaire

Message du Président Roopun aux Mauriciens…

Message du Président Roopun aux Mauriciens…

Mes chers compatriotes, Cela fait six semaines déjà que nous sommes en confinement. Nous voulons avant tout protéger la santé de la population, même si cela a un prix...

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne