Le Dr Kailesh Jagutpal : « L’établissement du New Cancer Hospital incarne la vision du PM pour une île Maurice moderne »…

by | Feb 6, 2021 | Actualités, Santé

• « Notre gestion efficace de la crise de la COVID-19 nous a permis d’être dans une situation rassurante », estime-t-il
Le ministre de la Santé et du ‘Wellness’, Dr Kailesh Jagutpal, a jeudi dernier, participé au lancement des activités marquant la Journée internationale de la lutte contre le cancer qui a eu lieu au New Cancer Hôpital, situé dans les locaux de l’ancienne clinique MedPoint, à Phoenix, et qui a été officiellement inauguré à Phoenix.
« Je suis et je vais ». C’est le thème retenu cette année à l’occasion de la Journée Mondiale contre le cancer. Y étaient présent à cette occasion : le PPS Gilbert Bablee, le maire de la ville de Vacoas-Phoenix, M. Ramburn, le représentant de l’Organisation du Mondiale de la Santé (OMS), Dr Laurent Musango, la Senior Chief Executive Officer et des représentants dudit ministère.
10 millions de personnes mortes en 2 020
Mettant l’accent sur le thème, le Dr Kailesh Jagutpal a dit ceci : « Au-delà d’un simple thème, il s’agit d’un appel. D’un appel à une plus grande prise de conscience et à une plus grande responsabilité, individuelle et collective, face au cancer, une maladie qui nous ronge et qui continue de tuer. Rien que pour l’année 2 020, selon l’Union Internationale contre le cancer, cette maladie a couté la vie à 10 millions de personnes à travers le monde. Maurice ne fait pas exception ».
Par la même occasion, le Dr Kailesh Jagutpal a fait comprendre que l’établissement incarnera la vision du Premier ministre pour une île Maurice moderne.
Poursuivant, il a laissé entendre que l’incidence mondiale du cancer qui est à la hausse se traduit également dans notre contexte local. « Les conclusions du dernier rapport annuel de notre ‘National Cancer Registry’ ATIONAL que nous rendrons public aujourd’hui, appellent justement à une prise de conscience collective », dira le ministre de tutelle qui a ajouté que : « Nos services de santé ont enregistré plus de 2600 nouveaux cas de cancer en 2019 et cela représente une augmentation de 12,1% par rapport aux données de 2018 ».
L’importance de dépistage et de la prévention
Il a ajouté que plus de onze cents (1,100) nouveaux cas ont été enregistrés chez les hommes, avec plus de 15% d’entre eux souffrant du cancer de la prostate. « Plus de mille cinq cents (1,500) nouveaux cas ont été enregistrés chez les femmes, avec 35,2% d’entre elles souffrant du cancer du sein. Grâce à la multiplication de nos campagnes de dépistage, le ministère est désormais en mesure de détecter davantage de cas de cancer, dont certains, très tôt dans leur phase de développement », a-t-il souligné.
Le Dr Kailesh Jagutpal a aussi déclaré qu’en 2019, il est important de souligner que le ‘Central Health Laboratory’ a procédé à l’analyse de plus de 18 mille (18,000) échantillons visant à déterminer la présence de cancers. « On ne cesse de le répéter, quand la maladie est détectée de façon précoce, cela facilite la prise en charge médicale et permet très souvent la guérison. Mon ministère continuera ainsi à insister sur l’importance du dépistage et de la prévention. Notre équipe de prévention et de sensibilisation contre les maladies non transmissibles poursuivra ses campagnes à travers l’île car ces types de maladies restent évitables », a-t-il expliqué.
Une centaine de clubs de santé à travers l’île
Par ailleurs, le ministre de la Santé a soutenu que : « Nous offrons déjà un service quotidien de dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus aux femmes âgées entre 30 et 60 ans. Ajoutée à cette facilité au niveau communautaire, le ministère offre ces mêmes services au Bâtiment Emmanuel Anquetil pour les femmes travaillant dans la capitale. Nos caravanes de santé continuent de sillonner l’île pour vanter les mérites d’un style de vie sain. Nous avons également lancé une campagne à l’intention des femmes au foyer afin de les former sur les bases d’une alimentation saine et équilibrée. Nous invitons davantage les mauriciens à tirer profit de nos clubs de santé. Le ministère en compte plus d’une centaine à travers l’île ».
Par ailleurs, le Dr Kailesh Jagutpal a également indiqué que son ministère définira également bientôt de nouveaux plans d’action bien structurés pour combattre l’alcoolisme et le tabagisme. A cet effet, il a dit que l’accent que nous mettons sur la prévention, ne diminue en rien l’importance que nous accordons aux traitements destinés aux patients souffrant du cancer.
Dans la foulée, le ministre de tutelle s’est appesanti sur le fait que la pandémie de la COVID-19 en cours a été un défi avec lequel nous avons dû nous adapter. « Au final, nous avons su trouver le juste milieu et nous nous sommes même surpassés. Il y a deux jours de cela, le Dr ILBAWI de l’OMS a brossé un tableau de la situation des plus sombres. Il souligne que depuis plus d’un an, l’impact de la COVID-19 sur les soins destinés aux personnes souffrant du cancer, a été catastrophique », a-t-il ajouté.
Impact considérable sur le nombre des victimes
Le Dr Kailesh Jagutpal a affirmé qu’à cause de cette pandémie, plus de 50% de gouvernements à travers le monde, ont été contraints à mettre un terme complet, ou partiel, à leurs services de traitement du cancer. « L’interruption, et même, l’annulation de thérapies et de traitements en cours, ont augmenté de façon effrayante. Le Dr. Ilabawi ajoute que cette situation aura certainement un impact considérable sur le nombre total de victimes du cancer dans les années à venir. A Maurice, cela n’a pas été le cas. Notre gestion efficace de la crise de la COVID-19 nous a permis d’être dans une situation rassurante », estime-t-il.
Et d’ajouter que : « Mo finne explique zotte plus bonère qui l’impact COVID-19 pé ena lors banne services la santé normale. A Maurice, nous ena la chance, nous ena ene vaccin qui éfficace et SAFE qui nous pé mette à la disposition nous banne frontliners. Nous pé vaccine actuellement banne frontliners qui dans banne points d’entrée du pays et dans nous banne centre quarantaine et de traitement. Bientôt banne les autres frontliners de la Santé pou aussi appelé à être vacciné. Mo lance ene l’appel pou qui nous tout prend l’avantage de facilité qui a nous disposition. Meme si nous COVID SAFE, li de nous devoir protège nous-même pou qui nous kapave continuer protège la population. Mo confiant de zotte collaboration pou qui nous mène à bien nous mission ».
Traitements du cancer dans les meilleures conditions
Le ministre de la Santé a souligné qu’afin de maintenir la continuité des traitements du cancer dans les meilleures conditions, « nous avons tout mis en œuvre pour rendre opérationnelle la première phase de notre « New Cancer Centre. ».
Rendant hommage au personnel hospitalier de l’hôpital Victoria, il a déclaré que c’est avec beaucoup de fierté qu’il s’adresse aux personnes présentes. « Cette première phase de l’hôpital a accueilli ses premiers patients en octobre 2 020. Depuis, plus de 90% de patients, qui faisaient leurs séances de chimiothérapie à l’hôpital Victoria, reçoivent leurs traitements dans ce cadre moderne. Contrairement à ce qui se faisait dans le passé, ici, les patients n’ont plus à faire leurs prélèvements sanguins quelques jours précédant leur traitement. Ce nouvel hôpital est équipé de son propre laboratoire », a-t-il précisé.
Soutenant que les quelques 150 à 200 patients qui se rendent audit hôpital chaque semaine pour leur traitement font leur prise sanguine et qui ont les résultats de leurs analyses le même jour, il a affirmé qu’à partir de janvier de cette année, l’établissement offre également des soins palliatifs aux patients atteints de cancer de stade 4. « Depuis mercredi, l’hôpital accueille ses premiers patients nécessitant une hospitalisation. Ils sont actuellement une trentaine admise à l’hôpital. Nous disposerons de près de 100 lits dans un premier temps. Au final, le gouvernement mettra à la disposition du public, comme annoncé précédemment, un hôpital spécialisé dans le traitement du cancer », a-t-il précisé.
Il a aussi soutenu que l’établissement qui sera doté d’équipement de radiothérapie de pointe et d’autres services visant à réduire les effets secondaires, aura également une unité de transplantation de la moelle osseuse. Il a ajouté que le ‘New Cancer Centre’ appuiera ses services sur un département robuste de médecine nucléaire.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne