11 personnes dont 10 hommes sont décédés sur nos routes. 4 victimes étaient âgées entre 15 et 25 ans…

by | Feb 8, 2021 | Actualités, Faits Divers

Cette tendance maintenue à la surreprésentation des jeunes dans le nombre d’accidents causant des morts ou des blessés sur nos routes est alarmante.
Dans ce contexte, un atelier de travail ayant pour thème ‘Les jeunes et la route’ a été organisée au collège du St Esprit le 4 février dernier par l’ONG Prévention Routière Avant Tout. Alain Jeannot qui animait l’activité a d’abord fait un survol de l’histoire du transport à Maurice. Du 18eme jusqu’au milieu du 19eme siècle, les gens circulaient à pied, en palanquin, en carrioles, charrettes, à dos d’âne et à cheval. Puis, à partir de 1864, ils commencèrent à voyager par le train.
Ensuite, l’automobile arriva au début du 20 eme siècle ; la première voiture en 1903 et le premier service d’autobus à partir de 1927.
Puis les motos, les vélos et autres métros firent leurs entrées au fil des décennies.
Aujourd’hui, Maurice affiche 2 véhicules motorisés par foyer, 3000 autobus et un système de métro ! C’est un grand progrès, mais, le progrès se conjugue avec la responsabilité dont celle qui consiste à comprendre les causes d’accidents et adopter les bons comportements afin de les prévenir.
Les facteurs ont des risques tels que la vitesse, la distraction, la fatigue, l’alcool et les drogues, le non-respect du code de la route et l’indiscipline ont été tour à tour démasquées.
La tendance à prendre les risques, l’insouciance, le manque inexpérience et autres pressions de groupe furent identifiées comme des facteurs aggravants chez les jeunes car ils menacent le partage de la route dans le respect de la sécurité commune.
Puisque plus de 73% des victimes de la route dans la première moitié de 2020 était âgées entre 15 et 29 ans, une attention particulière a été accordée aux deux roues motorisées qui sont 25 fois plus à risque que les 4 roues.
Les risques du style de vie moderne marquée par la technologie furent abordés. Par exemple, la distraction lorsque nous utilisions le téléphone portable sur la route et la fatigue lorsque la télé ou l’ordinateur nous gardent trop longtemps éveillé.
L’heure du partage interactif fut particulièrement riche. Un élève a proposé que les caméras soient installées aux feux de signalisation et les passages piétons alors qu’un autre a suggéré que la loi prévoit la perte immédiate du permis de conduire en cas d’implication dans les accidents alors qu’on est sous l’effet de l’alcool ou les drogues.
Un jeune a demandé le pourquoi de l’abrogation du permis à points alors qu’un autre a suggéré que les tests d’aptitude d’obtention de permis de conduire soient plus sévères et élaborés.
Des vidéos sur la distraction et la distance de sécurité ont aussi été projetées.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne