Rassemblement pacifique qui a failli terminer en débordement l L’Eglise a-t-elle été induite par erreur ?

by | Jan 6, 2021 | Edito, Opinion

L’Eglise Catholique demeure une institution importante dans notre pays. Elle a œuvré pendant des décennies comme partenaire du gouvernement sur le plan social. Certes, l’Eglise a son mot a dit sur les maux de notre société mais elle doit le faire d’une façon indépendante. Nous ne remettons pas en cause l’indépendance de l’Eglise mais estimons qu’elle a peut-être été induite en erreur sur plusieurs dossiers d’actualités en 2020.
La dernière en date concerne le rassemblement pacifique que l’Eglise a autorisé en accordant son parvis, en guise de soutien, selon les organisateurs à la veuve de S. Kistnen. Sauf que la marche dite pacifique n’avait rien de pacifique et d’ailleurs, il a fallu une bonne mobilisation de la force policière pour maintenir l’ordre et empêcher tout dérapage. L’Eglise Catholique ne peut cautionner toute acte de violence et de sauvagerie verbale envers les institutions.
En accordant son parvis, l’Eglise est responsable de ce qui allait se passer. Oui, c’est bien de réclamer justice mais tant d’injustices ont eu lieu dans le passé mais pourquoi pas ce genre de manifestation cautionnée par l’Eglise. On se souviens des problèmes de squatteurs, de discriminations raciales, des problèmes pour les taxis marrons, éleveurs de porcs entre autres.

Il y a tant d’injustice et l’Eglise a été neutre dans plusieurs combats auparavant et c’est qu’il en soit ainsi. Bien sûr, soutenir la femme de Kistnen est un droit. Mais est-ce que cela doit se faire le jour où le ministre Sawmynaden était convoqué en cour. Il est clair que tout était réuni pour un affrontement. Imaginons si les supporteurs du ministre en question s’y étaient eux aussi rendus à Port-Louis. La dernière chose qu’on veut c’est la violence. Toute proportion gardée dans l’affaire Kistnen, il y a eu, avant cela, beaucoup de cas ou des gens ont été tuées, violées, kidnappées et on se demande pourquoi pas de rassemblement de soutien face à de tels injustice.

On se souvient par exemple du cas de feu Jean Claude Parsooramen, mortellement agressé en pleine rue de Port-Louis par quatre individus en avril 2006. Mohamade Zaheer Saraj, Abou Bakar Carim Saraj, Moostakeem Ellama Goolamhossen et Feroze Fatma Bee avaient tous été traduit en cour intermédiaire pour cet homicide mais tous ont été acquittés car selon la magistrate R. Seetohul-Toolsee, la poursuite n’ayant pu prouver « beyond reasonable doubt » que les coups de pied infligés à la victime ont causé sa mort.

Jean Claude Parsooramen, notons-le, est décédé d’une fracture du crâne. Selon la police, les quatre accusés avaient, chacun, infligé un coup de pied à la victime.

La magistrate Seetohul-Toolsee estime que « the prosecution cannot be said to have established the causal link between the only kick each accused dealt separately to the deceased with the cause of death which was skull fracture with subdural haemorrhage”.

Nous ne nous souvenons pas d’un rassemblement en soutient à cette victime. Cet habitant de Cité Briquetterie. Pas d’appel du Directeur des Poursuites Publiques contre ce verdict d’acquittement. Personne pour soulager la douleur de sa famille. Si ce n’est feu Mario Flore et son journal, La Voix Kreol. Jusqu’aujourd’hui le silence religieux de l’Eglise Catholique résonne dans nos oreilles quand l’on pense à ce drame. Des avocats « pro bono » ne se sont jamais manifestés pour aider cette famille. Les médias n’avaient pas non plus soutenu cette victime car la ramification politique était inexistante. Aider la famille Parsooramen n’aurait pas permis à faire chuter un gouvernement. C’est pourquoi ces bons « samaritains » étaient difficiles à trouver. Nous nous arrêtons ici tant le contraste est saisissant et nous glace le dos.
L’Eglise doit se ressaisir. Si elle veut critiquer la gestion des affaires de ce gouvernement, qu’elle le fasse mais que sa bonne foi ne soit pas dupée par des forces occultes et par une opposition qui est grandement responsable des maux d’aujourd’hui !
Terra Del Fuego

0 Comments

Laisser un Commentaire

Etats-Unis: Bernard Madoff est mort…

Etats-Unis: Bernard Madoff est mort…

Mondialement connu pour s’être rendu coupable de la plus grande escroquerie de l’histoire, le financier Bernard Madoff est décédé en prison à l’âge de 82 ans ce mercredi 14...

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne