Bruno Leopold, un chef atypique qui séduit le monde de la gastronomie…

by | Jan 20, 2021 | Edito, Opinion, Société

La gastronomie asiatique, il l’aime un peu, beaucoup, passionnément et à la folie. Le chef Bruno Léopold, originaire de Terre-Rouge, se spécialise, en effet, dans la cuisine chinoise. Cette passion, il en a même fait son gagne-pain depuis 2017, lorsqu’il a lancé sa petite entreprise, ‘Bruno Leopold Catering’. En effet, à travers son service de traiteur, le chef Bruno Leopold qui est âgé de 29 ans seulement propose un service de restauration pour tous types d’évènements, et même pour les petites fêtes familiales. Rencontre…
Chez les Léopold, la cuisine est une histoire de famille. Elle a toujours tenu une place importante dans leur vie. Chez eux, on aime préparer de bonnes choses et passer un agréable moment à table en se régalant. C’est donc tout naturellement que lorsque l’occasion s’est présentée de ne plus faire les choses en amateur, ils se sont immédiatement jetés à l’eau. « Je me souviens encore lorsque j’étais encore un gamin, ma maman me préparait des délicieux et succulents gâteaux lorsque je sortais de l’école. De plus, ma maman Nathalie et mon papa Georges s’assuraient toujours à ce que mes quatre sœurs, mes deux frères ainsi que moi ne manquions de rien en termes d’alimentation lorsqu’on était encore enfant », confie le jeune habitant de Terre-Rouge.
‘Bruno Léopold Catering’, c’est la petite affaire qu’ont montée le Chef Bruno Leopold et son épouse Engel, il y a quatre ans de cela soit en 2017. « Nous avons commencé notre petit business de catering en 2017. Nous proposons une grande variété de cuisines et d’amuse-bouche pour divers événements tels que baptême, première-communion, fiançailles, mariages, entre autres. Comme nous sommes encore au stade de débutant, nous y allons tout doucement pour le moment, en nous concentrons uniquement sur les commandes que nous recevons », lance-t-il.
Cette envie de se lancer dans le service traiteur, explique Bruno Léopold, n’est pas une idée qui est venue par hasard. « Outre le fait que ma maman nous préparait de la bonne nourriture à la maison, elle travaillait également dans un restaurant. Mon papa, Georges, pour sa part, est un grand amoureux de la cuisine et il nous a transmis sa passion. Je pense que grâce à mes parents que j’ai eu un coup de cœur pour la cuisine et le métier de cuisinier », confie-t-il. Outre la cuisine, Bruno aime passer la plupart de son temps libre en famille surtout en compagnie de sa femme Engel et ses deux filles Aniellie et Elishama.
D’emblée, le jeune natif de Terre-Rouge raconte qu’après ses études secondaires au collège Bradley à Montagne-Longue, c’est dans un restaurant dans la capitale qu’il a décroché son tout premier job. « J’ai commencé en tant que simple commis au restaurant Le Chinois à Port-Louis, c’était dans les années 2007/2008. J’ai fait mes preuves et j’ai évolué jusqu’à devenir cuisinier. Une année plus tard, j’ai rejoint un autre restaurant à Grand-Baie où j’ai également appris beaucoup de choses sur la gastronomie locale et chinoise », confie le jeune homme.
Bruno nous confie qu’il n’a jamais suivi de cour de cuisine. « Je n’ai jamais suivi aucun cours sur la cuisine. J’ai tout appris en travaillant », a-t-il fait ressortir. Pour lui, la cuisine est comme un art. « Un cuisinier doit être capable de dénicher dix milles options avec un simple produit. Un bon cuisinier doit aussi être un artisan de bonheur qui à travers ses plats ramène de bons souvenirs à ses clients », renchérit-il.
Nouvelle aventure
L’année 2017, année de gloire, marque le début d’une toute nouvelle aventure pour Bruno Léopold. Après son mariage, Bruno et Engel, qui forment un couple à la ville comme à la scène, n’avaient qu’une idée en tête : celle de lancer ensemble leur propre affaire gastronomique. « Ainsi, nous avons aménagé un petit emplacement devant notre maison à Terre-Rouge et on avait commencé par vendre des boulettes ainsi que d’autres nourriture telles que mine frite », renchérit-il. De fil en aiguille, dit-il, le nombre de clients a augmenté considérablement ce qui les a poussés à lancer un service de traiteur pour tous types d’évènements. C’est ainsi que ‘Bruno Leopold Catering’ a pris naissance.
Depuis son lancement fin 2017 début 2018 jusqu’à ce jour, Bruno affirme avoir eu beaucoup de commandes. « C’est de bouche-à-oreille que mon marketing s’est fait. Depuis le lancement de mon catering, j’ai eu beaucoup de commandes venant des particuliers, pour leur offrir un service de restauration lors des réceptions de baptêmes, anniversaires, fiançailles et mariages, entre autres. J’ai également eu des commandes venant des responsables d’entreprises lors des fêtes de fin d’année, entre autres », précise-t-il.
Ses spécialités
Dans la même foulée, notre interlocuteur nous informe que ses spécialités sont plutôt la gastronomie asiatique soit la cuisine chinoise. « Outre les gajacks, nous proposons à nos clients toute une variété de plats selon leurs goûts. Parmi les plats que nous proposons, il y a le poisson gingembre, mine frite spéciale, black beans, aigre doux parmi tant d’autres », a-t-il souligné. Ce dernier avance que les prix varient selon les commandes mais le prix reste abordable. Il propose également un service de restauration à domicile mais. le minimum de commande est pour 25 personnes.
Soutien de la famille
Dans sa petite entreprise, confie Bruno, plusieurs membres de la famille met la main à la pâte. Son épouse et lui sont derrière les fourneaux alors que certains membres de la famille restent disponibles lorsqu’il s’agit d’aller servir dans des réceptions ou autres évènements. « Je tiens à remercier principalement mon épouse qui m’aide tout le temps dans mes différentes initiatives. Je remercie également ma maman Nathalie qui m’encourage, tout le temps, dans mes nombreux projets. Je fais également un clin d’œil a tous ceux et celle qui m’ont apporté de l’aide ou qui m’ont prodigué de bon conseil afin de persévérer dans la vie », dit-il.
Plus que jamais motivés, le Chef Bruno a bien l’intention de tout faire pour que son affaire réussisse et qu’il puisse, à l’avenir, réaliser son plus grand rêve : ouvrir son propre restaurant.
Entretemps, tout ceux et celles qui souhaitent passer des commandes de gajacks ou autres plats ou qui cherchent un catering, n’hésiter pas de contacter le chef Bruno sur sa page Facebook ‘Bruno Leopold Catering’ ou de l’appeler sur le numéro suivant : 5866 7662.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne