Pravind Jugnauth: “Que le Royaume-Uni mette immédiatement fin à son administration illégale de l’archipel des Chagos”…

by | Dec 14, 2020 | Actualités, Politique

Le PM annonce des poursuites contre les Maldives
“Je réitère notre demande que le Royaume-Uni mette immédiatement fin à son administration illégale de l’archipel des Chagos, comme l’exige le droit international”, a clamé le Premier ministre, Pravind Jugnauth lors d’un Statement à l’Assemblée Nationale, hier après-midi, 8 décembre. “J’invite le Royaume-Uni à reconsidérer sa position et à se mettre en conformité avec le droit international”, a-t-il insisté. De ce fait, un peu plus d’une année, après l’expiration du deadline du 22 novembre 2019 qu’a accordé l’Assemblée Générale des Nations Unies pour que le Royaume Uni mette un terme à son administration sur l’Archipel des Chagos que le Chef du gouvernement mauricien revient à la charge.
“I wish to make a statement on the continued refusal of the United Kingdom to withdraw unconditionally its colonial administration from the Chagos Archipelago. More than one year has elapsed since the United Kingdom has failed to meet the deadline of 22 November 2019 set by the United Nations General Assembly for the United Kingdom to terminate its administration of the Chagos Archipelago”, a martelé Pravind Jugnauth. Au lieu de cela, a-t-il indiqué, le Royaume-Uni continue d’occuper illégalement l’archipel des Chagos et prétend, y compris dans les réponses données aux questions parlementaires au Parlement britannique, qu’il a la souveraineté sur l’archipel.
“Le Royaume-Uni a également continué de prendre d’autres mesures, par exemple, représenter l’archipel des Chagos auprès d’organisations internationales et régionales et émettre des pièces de monnaie et des timbres au nom du soi-disant «territoire britannique de l’océan Indien», en violation flagrante du droit international, y compris son obligations juridiquement contraignantes qui en découlent, telles qu’énoncées dans l’avis consultatif de la Cour internationale de Justice du 25 février 2019 et dans la résolution 73/295 de l’Assemblée générale des Nations Unies”, s’est insurgé le Premier ministre.
“Wrongful act”
“The Court also found that the United Kingdom’s continued administration of the Chagos Archipelago constitutes a wrongful act entailing the international responsibility of the United Kingdom and is an unlawful act of a continuing character which arose from the separation of the Chagos Archipelago from Mauritius”, a déclaré Pravind Jugnauth.
Il a rappelé que de par son “Advisory Opinion”, la Cour Internationale de Justice a établi que l’Archipel des Chagos est et a toujours fait partie intégrante du territoire de Maurice. “The Court also found that the United Kingdom’s continued administration of the Chagos Archipelago constitutes a wrongful act entailing the international responsibility of the United Kingdom and is an unlawful act of a continuing character which arose from the separation of the Chagos Archipelago from Mauritius”, a déclaré Pravind Jugnauth. Cela avant d’ajouter “that the United Kingdom is under an obligation to bring to an end its administration of the Chagos Archipelago as rapidly as possible.”
Le Chef du government a rappelé que les “findings” de la CIJ ont été approuvés par l’Assemblée générale des Nations Unies dans la résolution 73/295 qui a été adoptée à une écrasante majorité de 116 voix contre 6.
“En continuant de rejeter l’avis consultatif de la Cour internationale de Justice et la résolution 73/295 de l’Assemblée générale des Nations Unies, le Royaume-Uni montre son mépris pour l’état de droit international et conteste l’autorité de la plus haute juridiction du monde et de l’institution même qu’il a contribué à créer il y a 75 ans”, a déploré Pravind Jugnauth. En agissant ainsi, a-t-il soutenu, le Royaume-Uni est en train de contrecarrer également les attentes légitimes des anciens habitants de l’archipel des Chagos qui souhaitent retourner dans leurs iles, desquelles, ils ont été expulsés de force il y a tant de décennies.
«Crime contre l’humanité»
“En agissant ainsi, le Royaume-Uni commet un tort grave qui est considéré par beaucoup comme un «crime contre l’humanité» au sens de l’article 7 du Statut de Rome de la Cour pénale internationale”, a martelé le Premier ministre.
Tout en consentant que Maurice est consciente des préoccupations en matière de sécurité exprimées par le Royaume-Uni et les États-Unis, Pravind Jugnauth a argué que “de telles préoccupations ne peuvent justifier la poursuite de l’occupation illégale par le Royaume-Uni de l’archipel des Chagos, étant donné que Maurice a exprimé à plusieurs reprises sa volonté de conclure un accord à long terme avec les États-Unis ou, le cas échéant, avec le Royaume Uni, en ce qui concerne l’installation de défense de Diego Garcia.”
Le Premier ministre a souligné que dans le message de félicitations qu’il adressé à Joseph Biden pour son élection comme président des États-Unis, il a renouvelé l’offre de Maurice de “conclure un accord à long terme avec les États-Unis pour assurer le fonctionnement continu de la installation de défense à Diego Garcia.” Il a dit avoir souligné qu’un tel arrangement sera conforme à “la vision commune et aux principes communs de Maurice et des États-Unis en ce qui concerne l’état de droit et le soutien historique des États-Unis à la décolonisation.” D’autres contacts sont en cours d’établissement avec la nouvelle administration Biden-Harris, a-t-il dit.
Engagé dans une procédure contre les Maldives
“Le gouvernement continuera de rechercher toutes les voies politiques, juridiques et diplomatiques pour achever notre processus de décolonisation afin que Maurice puisse exercer efficacement et pleinement sa souveraineté sur la totalité de son territoire, y compris l’archipel des Chagos, et que nos citoyens d’origine chagossienne puissent remplir leur aspiration légitime à retourner dans l’archipel des Chagos”, a déclaré Pravind Jugnauth. À cet égard, a-t-il soutenu le gouvernement continuera de contester l’adhésion du Royaume-Uni aux organisations régionales et internationales “dans lesquelles il prétend représenter l’archipel des Chagos.”
Le Premier ministre a fait remarquer que le gouvernement est également engagé dans une procédure contre les Maldives devant le Tribunal international du droit de la mer au sujet de notre frontière maritime, dont les résultats pourraient avoir une incidence importante sur la poursuite erronée des allégations du Royaume-Uni. “Une décision initiale dans cette affaire est attendue au début de l’année prochaine”, a-t-il dit.
Il a remercié tous les pays qui continuent d’appuyer l’achèvement de la décolonisation de Maurice. “J’exprime également ma gratitude à l’Union africaine pour sa position de principe sur la décolonisation de l’Afrique et en particulier pour avoir exprimé son soutien à Maurice dans la décision de la Conférence de l’UA adoptée dimanche dernier”, a renchéri Pravind Jugnauth.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Etats-Unis: Bernard Madoff est mort…

Etats-Unis: Bernard Madoff est mort…

Mondialement connu pour s’être rendu coupable de la plus grande escroquerie de l’histoire, le financier Bernard Madoff est décédé en prison à l’âge de 82 ans ce mercredi 14...

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne