Secteur privé et l’opposition contre les travailleurs !…

by | Nov 13, 2020 | Opinion

Plus les jours passent, plus on découvre que le secteur privé et ceux qui le défendent systématiquement prennent les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages. Cela était inimaginable il y a quelque temps mais aujourd’hui on s’en fout des gens. On ne sait pas pendant combien de temps ils continueront dans cette voie.
Le secteur privé et son allié, la grande presse persistent à croire que les mauriciens ne comprennent pas leur jeu et qu’ils se laisseront faire. Il est impensable qu’on demande au gouvernement de continuer à financer les entreprises et en même temps de laisser les champs libres pour licencier les travailleurs. Cela était impensable jusqu’à récemment mais aujourd’hui on s’en fout et on fait des demandes sans prendre en considérations les répercussions pour les employés.
En même temps, on persiste sur la question de la Contribution sociale généralisée (la CSG). Le secteur privé, le groupe PTr/MMM/PMSD et la grande presse blâment carrément le gouvernement pour l’introduction de cette mesure et on dit que le gouvernement vise à financer l’augmentation de la pension de retraite en 2023 avec l’argent provenant de cette mesure. Cette semaine on a compris aussi que le FMI a validé des mesures prises par le gouvernement à ce sujet. A Maurice, on comprend parfaitement que ce sont les gens aisés qui doivent faire plus d’efforts pour financer les dépenses du gouvernement. Le petit peuple fait déjà sa part de contribution à travers la taxe indirecte, c’est dire la sales tax introduite dans le pays par Paul Bérenger alors qu’il assumait le portefeuille des finances.
On peut comprendre que le PMSD a toujours défendu le secteur privé mais il parait qu’aujourd’hui le Parti Travailliste aussi le suit dans cette voie. Le PTr aura à justifier sa position sur la politique du secteur privé et on l’attendra sur cette question. Pour ce qui est du MMM, on comprend que Bérenger fait comme toujours des ‘coustics ‘ sur la question avec la bénédiction de ses agents dans la grande presse. Mais au moment venu la population demandera surement des explications et cette fois elle verra ce qu’ils diront.
Le peuple se rappellera le fait que le gouvernement MSM a amendé la loi du travail pour protéger les travailleurs. Ila introduit le salaire minimal et récemment il a pris des mesures spéciales pour empêcher que le patronat puisse avoir recours facilement aux licenciements. Le MMM qui se déclarait grand défenseur des travailleurs devrait applaudir le gouvernement mais il parait qu’aujourd’hui qu’il a changé son fusil d’épaule sur la question de la défense de l’intérêt des travailleurs.
L’autre sujet qui nous interpelle cette semaine c’est encore une fois la PNQ du leader de l’opposition. C’est la pratique courante au Parlement de modifier les questions et jusqu’ici cela n’a pas été un sujet contesté. Ce qui est plus grave, c’est que le leader de l’opposition fut convoqué au bureau du speaker au sujet de sa PNQ qui devrait être amendée. Mais le leader de l’opposition a fait fi de la version amendée et a voulu poser la question qu’il voulait. Une nouvelle fois on a voulu passer outre aux standing orders de l’assemblée. L’opposition et certains dans la grande presse feront tout comme toujours pour blâmer ou condamner le speaker mais on sait que les standing orders ont été faits pour être respectés. La conduite du leader de l’opposition est inacceptable et le speaker n’a eu d’autre choix que de l’expulser.
Ramgoolam de son côté a sauté sur la question de la PNQ de Boolell pour faire des accusations gratuites contre le PM et en se faisant il donne l’impression de se dédouaner sur la question de son coffre-fort qui est toujours bien présente dans l’imagination des mauriciens. Il prendra encore beaucoup de temps pour effacer l’image que le peuple s’est fait de lui sur cette question.
Valeur du jour, ce qui saute aux yeux c’est sans doute le fait que la grande presse et l’opposition s’alignent pour mener une campagne contre l’intérêt des travailleurs dans pays et cela est sans précédent. Surement les travailleurs du pays se souviendront de cela quand le moment viendra pour choisir qui devront de nouveau les représenter au prochain gouvernement.
Jay Lallbahadoor.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Etats-Unis: Bernard Madoff est mort…

Etats-Unis: Bernard Madoff est mort…

Mondialement connu pour s’être rendu coupable de la plus grande escroquerie de l’histoire, le financier Bernard Madoff est décédé en prison à l’âge de 82 ans ce mercredi 14...

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne