L’affaire Angus Road Pravind Jugnauth compte poursuivre Arvin Boolell et l’Express…

by | Nov 27, 2020 | Actualités, Politique

« Les allégations contre ma personne sont totalement fausses et j’ai beaucoup des preuves », maintient-il

On a ourdi un complot pour ternir ma réputation », soutient-il
Lors d’une conférence tenue, hier au Bâtiment du Trésor, à Port-Louis, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a énergiquement réfuté les allégations, (faites par certaines personnes y compris les membres de l’opposition), contre lui concernant l’acquisition d’un terrain à Angus Road. Pour lui, les allégations sont totalement fausses à son égard.
Le chef du gouvernement a fait ressortir que depuis plusieurs semaines les membres de l’opposition sont en train de faire toutes sortes d’accusations contre lui. A ce sujet, il a fait comprendre qu’il a déjà contacté son homme de loi et a donné des détails à l’ICAC avec preuves pour qu’on arrête les faussetés une bonne fois pour toute. Il a ainsi parlé sur les allégations concernent l’achat d’un terrain de Rs 20 millions et l’autre un paiement de Rs 3.5 millions en cash, soit en 2 002.
« Mo finn paye la totalité Rs 20 millions avek mo kass»
Pravind Jugnauth a mis fin à toutes les spéculations concernant l’achat du terrain à Angus Road. Il soutient qu’il a effectivement effectué des paiements à Bel Air Sugar Estate, en 1999 et 2000, pour l’achat d’un terrain.
Il a tenu à souligner que Bel Air Sugar Estate n’a pas respecté ses engagements en vendant le terrain à une tierce personne. « Donc comment ai-je pu payer pour un terrain en 2002 alors qu’il a déjà été vendu deux ans plus tôt ? Est-ce que quelqu’un peut m’expliquer cela ?»
C’est à ce moment-là, ajoute Pravind Jugnauth, que Bel Air Sugar Estate lui a proposé un autre terrain qui faisait partie d’un gros lot. « J’ai accepté cette nouvelle proposition». Donc il fallait, pour cela, faire une excision. L’établissement sucrier a alors fait une application à la municipalité de Vacoas/Phoenix pour faire une distraction. « Lorsque les procédures ont été complétées et que Bel Air Sugar Estate a accepté de signer le contrat en 2007, c’est à ce moment-là, que j’ai effectué un autre paiement d’un montant de Rs 3 millions», a-t-il soutenu.
Enter Allan Loganaden Goviden…
Ce dernier dépose 20 millions pour l’acquisition d’un terrain en 2008. Toutefois, il décide de ne pas aller de l’avant avec cet achat et informe Pravind Jugnauth. « Loganaden m’a informé qu’il ne comptait pas aller de l’avant avec l’achat de ce terrain. Lerla en 2008 mo finn fer enn act notarié kot notaire Me Marie Louis Jérôme Koenig. Kot mo finn engaz mwa pay Rs 20 millions. J’ai payé les frais du notaire par chèque ek mo finn gagn recu de sa l’act de notarié. Contrat de vente finn fer en Bel Air ek mwa. Lerla mo finn mett sa terrain la lor nom mo dé zenfant», a-t-il fait ressortir.
Pravind Jugnauth ajoute également que le paiement pour l’achat de ce terrain a été effectué en plusieurs tranches dont le dernier paiement remonte au 4 septembre 2013. « J’ai payé la totalité avec mon argent. l’ICAC peut vérifier cette information avec mon notaire».
Les faux reçus
Pour le Premier ministre, les cinq reçus (Nos 812, 813, 814, 815 et 816) n’ont aucune sens. « Où sont les tampons et où sont les originales ? », se demandent-il. Dans la foulée, il a fait ressortir que c’est Anil Kumar Ajodha qui occupaient le poste du Directeur Général de l’ICAC et ce sous le régime Ramgoolam. « J’ai beaucoup de preuves tel n’est pas le cas et les allégations contre lui sont incroyables. Beaucoup de documents contre ma personne et ceux qui sont circulés sont fausses », dira le chef du gouvernement qui a aussi fait état des déclarations et l’attitude de Bruneau Laurette contre lui.
Les reçus n’ont aucun sens
Dans la foulée, Pravind Jugnauth a fait ressortir que l’ICAC qui a déjà fait deux enquêtes, soit le 23 octobre 2013 et 27 juin 2014, n’a trouvé aucune ‘offense’. Il a ajouté que l’ICAC ne l’avait pas sollicité pour fournir des explications.
Pravind Jugnauth a ainsi sévèrement critiqué l’attitude des certaines personnes en particulier les membres de l’opposition, qui dit-il sont en train de nuire à sa réputation et attaquer à son intégrité. Il a ainsi fait référence à l’affaire MITD et MedPoint où certaines personnes avaient malheureusement essayer de les discréditer. Il a ainsi précisé qu’on avait mis une charge formelle contre lui et a ajouté que ces derniers se sont acharnés contre lui pendant huit ans.
Fabrication des fausses nouvelles
Le Premier ministre a également expliqué que certaines personnes sont entrain de fabriquer des fausses nouvelles pour salir sa réputation. « C’est bien grave. On mène une cabale et ourdir un complot contre moi. Les autorités concernées doivent enquêter », dira le chef du gouvernement qui a signé son intention de poursuivre Arvin Boolell et l’Express et après contre les autres qui lui auraient diffamer, comploter et jeter la boue sur sa personne, sa famille et ses deux enfants.
D’autre part, le Premier ministre a fait comprendre qu’il continuera à travailler pour le pays et protéger la population contre la Covid-19. « Nous avons des défis à relever. Malgré le complot rien ne détournera mon attention concernant mon travail. J’ai déjà adressé un message au leader de l’opposition qui se mêle dans une cabale et prend le risque de détruire sa propre carrière politique.
Pravind Juganuth a aussi affirmé qu’il croit en immunité parlementaire.
Les autres thèmes abordés
Par ailleurs, il a déclaré qu’il éprouve un immense plaisir pour accueillir el nouveau président de la République des Seychelles. Dans ce contexte, il a fait ressortir que la visite de ce dernier renforcera l’amitié entre les deux pays de l’Océan Indien.
D’autre part, le chef du gouvernement a commenté le tragique accident qui a eu lieu à Beau Vallon où la constable Dimple Raghoo a malheureusement perdu sa vie. Pour le Premier ministre, c’est un acte de barbarie contre la force policière. Il a ainsi exprimé ses sympathies aux proches et familles de la victime.
Dans la foulée, il a fait état des saisies records de drogue depuis 2014 par les membres de l’ADSU.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne