Fermeture d’Esquel: des indemnités d’un mois/année de service aux 1 700 employés Mauriciens…

by | Oct 30, 2020 | Actualités, Société

Esquel (Mauritius) Ltd, entreprise de textile à Maurice ferme ses portes et 2 800, dont 1 700 Mauriciens, se retrouvent en difficulté. En vertu d’un accord qui sera signé entre l’employeur et les employés mauriciens, les 1 700 salariés mauriciens bénéficieront des indemnités d’un mois par année de service.
Après une semaine de négociations, la direction du Group Esquel ainsi que les représentants des employés est enfin parvenu à un heureux dénouement. En effet, un accord a été signé ce jeudi 29 octobre au ministère du Travail, des Relations Industrielles et de l’Emploi..
“La liquidation de la compagnie a été évitée de justesse”, a lancé le ministre Soodesh Callichurn. « Nous avons pu arrivé à un juste compromis, les employés auront ainsi un mois de salaire par année de service. Nous saluons la bonne volonté de la direction, mais aussi tout ce qui ont contribué dans les négociations, notamment l’avocat Assad Peeroo mais aussi nos officiers du ministère. »
Des 1 100 employés étrangers, constitués de Bangladais et de Malgaches, 700 ont obtenu l’assurance pour être redéployées dans d’autres entreprises mauriciennes et 400 seront rapatriés dans leurs pays.
Des 1 100 employés étrangers, constitués de Bangladais et de Malgaches, 700 ont obtenu l’assurance pour être redéployées au sein d’autres entreprises mauriciennes et 400 seront rapatriés dans leurs pays.
C’est ce jeudi 29 octobre à 11heures au siège du ministère du Travail, que l’accord a été signé entre l’employeur et les représentants des employés.
Toujours selon nos recoupements, ce dénouement positif est la résultante d’une semaine de négociations avec toutes parties concernées: employeur, ministère du Travail et des représentants des employés. Il est souligné que l’employeur aurait choisi l’option de mettre la clef sous le paillasson sans vouloir chercher une quelconque assistance financière.
Il se chuchote qu’Esquel (Mauritius) Ltd serait confrontée à des difficultés, vu le manque d’accès aux marchés habituels notamment les États-Unis du fait de ses origines hongkongaises. De ce fait, la direction de l’entreprises se serait trouvée sur deux choix, d’une part, sur le paiement des compensations et de l’autre sur le redéploiement.
“Pour ce qui est du taux de la compensation, l’employeur a voulu dans un premier temps payer 15 jours/année de service. Une proposition qui n’a pas arrangé les choses pour les employés et le ministère du Travail. Entre l’octroi de trois mois de salaires/année de service et 15jours/année de service, il fallait trouver un juste milieu. Aux termes de longs jours de négociations, les différentes parties sont d’accord pour l’octroi d’un mois de salaire/année de service”, a confié un des responsables du ministère du Travail.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne