Situation dans le port…

by | Sep 6, 2020 | Actualités

Les syndicalistes et négociateurs de la PLDWU et PLMEA souhaitent l’intervention du Premier ministre
• Ils réclament une réunion tripartite pour le bien-être des employés
Les dirigeants et négociateurs de la Port-Louis Harbour and Docks Workers Union (PLHDWU) et de la Port-Louis Maritime Employees Association (PLMEA) affirment que les relations industrielles sont tendues au sein du port et la Cargo Handling Corporation Ltd (CHCL). Dans ce contexte, ils ont lancé un appel au Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Pravind Jugnauth, d’y intervenir pour redresser à la situation malsaine qui prévaut au sein du CHCL et ce pour le bien-être des employés de ce secteur. Les responsables des syndicats ont aussi réclamé une réunion tripartite avec le Top Management de la Cargo Handling Corporation Ltd (CHCL), et le ministre du Travail.
Le conseiller technique des employés du CHCL a énergiquement énoncé l’attitude des principaux responsables du port à savoir Presley Paul et Sanjiven Permal, respectivement Managing Director et Chairman de cet organisme. Au dire de Gérard Bertrand, ces derniers font fi aux doléances et problèmes, auxquels font face les travailleurs du port.
Soutenant que les changements drastiques intervenus au cours des derniers mois causent beaucoup de préjudices aux employés de la CHCL, il a situé l’importance des ‘collective and ‘mutual agreements’ qui, dit-il sont cruciaux pour que les travailleurs du port puissent opérer dans une bonne atmosphère.
Par ailleurs, le conseiller technique des travailleurs de cet organisme a déploré le fait que la direction de la CHCL ne respecte pas l’Occupational Health & Safety Act, qui, dit-il, concerne la santé des travailleurs du port.
D’autre part, Gérard Bertrand a souhaité que les autorités concernées remplacent les vieux équipements du port, qui dit-il représentent un véritable danger pour les employés de la CHCL, entre autres.
Le conseiller technique des syndicats a aussi demandé que le ministère des Finances éclaircisse la situation concernant les allocations et bénéfices qu’obtiennent les employés de la CHCL. Il a aussi exprimé ses points de vue sur la Contribution Sociale Généralisé (CSG).
De son côté, la représentante de la Confédération des Travailleurs du Secteur Privé, Jane Ragoo, a fait comprendre que les employés de la CHCL ne peuvent continuer à travailler dans des conditions difficiles. Aux dires de la syndicaliste, la direction de cet organisme fait la sourde oreille concernant le griefs et doléances des travailleurs du port.
Soutenant que le port est un secteur important du pays, Jane Ragoo a affirmé que les responsables ne sont pas en train de respecter l’accord collectif signé entre le syndicat, la Commission for Conciliation & Mediation et les autorités concernées. « Chacun doit assumer sa part de responsabilité pour que les employés de la CHCL puissent travailler dans des meilleures conditions », dit-elle.
La syndicaliste a aussi déclaré que des changements ont été apportés à l’accord collectif signé en 2016 et ce sans consultation avec les syndicats. Elle a aussi ajouté qu’une manifestation n’est pas à écarter si les autorités font la sourde oreille. « Nous avons fait appel au ministre du Travail. Nous avons adressé une lettre le 27 août. Or, si jamais, nous n’obtiendrons pas une réponse, il y aura un ‘reminder’ », dit-elle.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Message du Président Roopun aux Mauriciens…

Message du Président Roopun aux Mauriciens…

Mes chers compatriotes, Cela fait six semaines déjà que nous sommes en confinement. Nous voulons avant tout protéger la santé de la population, même si cela a un prix...

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne