Quarantaine : les frais médicaux pour les Mauriciens seront pris en charge par le gouvernement…

by | Sep 28, 2020 | Actualités, Santé, Société

Les frais médicaux de la quarantaine seront pris en charge par le ministère de la Santé: c’est l’affirmation du Dr. Zouberr Joomaye lors de la conférence de presse de la National Crisis Committee en début de soirée en direct du PMO, le lundi 21 septembre.
Avec la mise en opération de la plateforme de réservation en ligne de la MTPA depuis hier, dimanche 20 septembre, le Dr. Zuberr Joomaye a fait ressortir:« La MTPA a enregistré un nombre de réservations depuis l’entrée en vigueur de la plateforme, au cours de la semaine, la MTPA donnera plus d’informations à ce sujet, »
S’agissant des vols prévus à la réouverture des frontières, il a souligné qu’Air Mauritius travaille déjà sur un plan d’action. Concernant les cas de détresse, ceux désireux de revenir au pays devront consulter auprès du ministère des Affaires étrangères. « En ce qui concerne les cas de détresse, ces personnes devront communiquer et se faire inscrire auprès du ministère des Affaires étrangères », a déclaré le Dr Joomaye. A ce jour, le pays compte 17 cas importés actifs et 1837 personnes en quarantaine, a-t-il indiqué.
Toujours lors de cette conférence de la National Communication Committee, le Dr. Catherine Gaud explique qu’avec la réouverture des frontières, le gouvernement ainsi que le ministère de la Santé va débuter une nouvelle campagne de communication. « Nous allons communiquer avec une nouvelle formule, le but de cette campagne sera d’informer, d’éduquer et surtout ne pas dramatiser la situation de la pandémie, » a déclaré le Dr. Gaud.

Avec cette nouvelle formule, le National Communication Committee pour la Covid-19 sera de retour tous les jours sur les écrans. Les critères sanitaires au port et à l’aéroport ne changent pas. Des Rapid Response Team seront bientôt activés et veilleront à la situation dans des points stratégiques du pays.
Le Dr. Catherine Gaud rassure que l’hôpital ENT est déjà préparé au cas où il y aurait des cas de Covid-19. « Nous avons déjà établi un plan d’action et il est établi en trois phases. Nous disposons suffisamment de places à l’hôpital ENT, que ce soit pour la réanimation ou pour les patients asymptomatiques, » fait ressortir cette dernière.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
Quarantaine payante : pratique courante dans le monde
Nos frontières ouvriront à partir du 1er octobre pour quatre catégories de personnes. Soit pour ceux qui ont un permis de résidence, ceux qui ont un Occupational Permit, les Mauriciens souhaitant rentrer au pays et finalement les touristes qui passeront plus de 14 jours dans l’île.
Ces gens-là seront ensuite placés en quarantaine sous leurs propres frais où ils devront débourser la somme de 1300 dollars, soit entre Rs 40 000 et Rs 50 000.
Ces précisions ont été données par les membres de la National Communication Committee sur la COVID 19, notamment le Dr Zouberr Joomaye et le Dr Catherine Gaud, qui étaient en conférence de presse ce vendredi 11 septembre.
Cependant, c’est une mesure qui ne fait pas l’unanimité du côté de l’opposition malgré que cela est une pratique courante dans plusieurs pays, à l’instar de la Nouvelle-Zélande qui facture 430 dollars canadiens à ses ressortissants évacués. Selon la Première ministre Jacinda Ardern, cette facturation n’est qu’une petite façon de contribuer au recouvrement des coûts.
Même scenario en Allemagne où fin janvier, le gouvernement a annoncé que ses ressortissants devraient contribuer financièrement à l’opération de rapatriement, sans préciser toutefois le montant de la facture.
Au début de la pandémie en janvier, avant de monter à bord des vols de retour vers les États-Unis, les passagers devaient signer un engagement à rembourser le coût du billet au gouvernement dans les 30 jours, sous peine de voir leur passeport suspendu.
Plus récemment, le Vietnam a désigné 14 hôtels d’une capacité de 2 110 chambres prêtes à être utilisées comme installations de quarantaine payantes, pour se préparer aux arrivées étrangères à venir.
Le gouvernement a fait savoir que sa capitale a traversé les 30 jours sans aucun cas de transmission locale et est déterminée à maintenir le développement socio-économique tout en assurant la santé publique.
*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-
L’Australie met l’emphase sur la quarantaine payante…
Tout comme l’île Maurice, l’Australie a mis des règles importantes pour le combat du Coronavirus, surtout pour des Australiens et les autres étrangers qui entrent d’un autre pays. Ces voyageurs doivent respecter et entreprendre 14 jours de quarantaine. Ils doivent également payer les frais de quarantaine.

Le website https://coronavirus.nt.gov.au/ fait mention qu’à compter du 17 juillet 2020, toute personne arrivant du Northern Territory (NT) en provenance d’un point d’accès désigné pour la COVID-19 doit entreprendre 14 jours de quarantaine supervisée obligatoire dans un établissement d’hébergement désigné.

Si une personne a été dans un point chaud déclaré au cours des 14 derniers jours, mais a ensuite passé du temps dans une zone qui n’est pas un point chaud immédiatement avant de traverser la frontière NT, ce temps sera déduit des 14 jours de quarantaine. Quiconque qui entre dans le NT à partir de l’étranger est également tenu d’entreprendre 14 jours de quarantaine supervisée obligatoire dans un établissement d’hébergement désigné.

La quarantaine en Australie coûte entre Rs 72 500 et Rs 145 000
Certains ne se gênent pas pour critiquer la décision du gouvernement mauricien de faire payer la quarantaine à partir du 1er octobre. Il se trouve que c’est un exercice courant outre-Manche.

En Australie, par exemple, la quarantaine, applicable depuis le mois de janvier, coûte environ $2 500 soit, Rs 72 500 par personne.

Pour un package familial, le montant est de $5 000, soit Rs 145 000 pour les frais de quarantaine.

Un article de presse fait état en revanche, que pour les résidents australiens à faibles revenus, ils peuvent bénéficier d’un tarif préférentiel, soit à partir de $ 1 250, (Rs 3 625 par personne).

*-*-*-*-*-*-*-*-
Réouverture partielle des frontières: démarrage d’une formation destinée aux frontliners de l’aéroport
Un accent particulier accordé à plus d’un millier de professionnels du secteur de l’aviation en vue de la réouverture partielle des frontières le 1er octobre. À cet effet, une formation spéciale à l’intention des frontliners exerçant à l’aéroport SSR comprenant des mesures sanitaires et des gestes barrières a démarré le mardi 22 septembre.
Une opération rendue possible grâce aux concours des ministères du tourisme et de la santé, conjointement avec la collaboration des sociétés d’Atoll et d’AML. En outre, des ateliers de travail sont actuellement organisés par des médecins du ministère de la Santé dans le Hall A de la salle d’enregistrement des bagages du Terminal passage.

Cette formation concerne surtout les différentes agences gouvernementales, compagnies aériennes et autres prestataires de services évoluant à l’aéroport. L’objectif de cette session interactive est de mettre en lumière la marche à suivre et d’apporter des éclaircissements et des informations complémentaires y relative.
Cette démarche s’échelonnera sur plusieurs jours afin d’apporter une formation adéquate et sensibiliser le personnel aéroportuaire des gestes barrières à adopter. L’on apprend également qu’un protocole sanitaire a été mise en place au niveau de l’aéroport afin d’assurer la protection des voyageurs, comme celle des employés et minimiser toute risque de contamination.
De plus, des dispositions additionnelles ont également été prises au niveau de l’agencement dans le terminal. De ce fait, des barrières transparentes ont été installées aux abords des comptoirs là où les interactions avec les passagers seront effectuées – des agencements tels que des marquages au sol ainsi que le nettoyage et la désinfection des zones et surfaces sensibles dans le terminal sont aussi entrepris.
À noter qu’en ce qu’il s’agit du nouveau laboratoire érigé au sein du terminal, cette nouvelle configuration permettra d’effectuer jusqu’à 1000 tests par jour. Les résultats seront rendus dans un délai de quelques heures.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Message du Président Roopun aux Mauriciens…

Message du Président Roopun aux Mauriciens…

Mes chers compatriotes, Cela fait six semaines déjà que nous sommes en confinement. Nous voulons avant tout protéger la santé de la population, même si cela a un prix...

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne