Pravind Jugnauth a choisi de parler en direct à la nation lundi dernier…

by | Sep 7, 2020 | Actualités, Société

Semaine chargée pour le Premier ministre:
Les évènements se succèdent. Le Premier ministre, Pravind Kumar Jugnauth a choisi la voie du dialogue pour s’adresser au peuple lundi dernier. Le ton du discours et le style étaient des atouts non-négligeable. Le tout couplé à la sincérité naturelle et personnelle de l’homme et sa résilience aux épreuves les plus difficiles. Quelques heures après son discours, survient le naufrage de Roche-Noires, mais lui ne se désarme pas. Il est sur les lieux de l’accident, puis rend visite aux rescapés avant de vaquer à ses occupations premières ministérielles. Tout en prenant le temps de rendre un hommage appuyé à Shri Pranab Mukherjee, ancien président de l’Inde. Sans oublier son agenda politique comme la prise de la parole au No 11. Mais nous nous sommes attardés sur le ton solennelle et paternaliste de son intervention télévisé du début de la semaine.
Pravind Jugnauth salue le patriotisme et la solidarité des Mauriciens
Abordant le chapitre du naufrage du MV Wakashio, hier lors de son message à la population, Pravind Jugnauth a salué le patriotisme et la solidarité dont ont fait preuve les Mauriciens. « C’est dommage, dit-il qu’entre-temps, il y a eu l’épisode de la mort des dauphins. Ne tirons pas de conclusions hâtives de la mort des dauphins. Nous n’allons nullement nous décourager, mais allons tirer nos propres conclusions. »
Sur ce sujet, Pravind Jugnauth a affirmé qu’immédiatement après le naufrage, le gouvernement a déclenché une série d’opérations pour réduire l’impact direct des effets du déversement de l’huile lourde dans nos lagons. Une situation que le gouvernement a gérée aussi bien que la pandémie de la Covid-19. « Maurice n’a recensé aucun cas local ces depuis plusieurs semaines. Ce qui est la preuve que Maurice a bien su gérer la pandémie. » Pour le Premier ministre, ces résultats découlent des décisions qui ont dû être prises pour contenir la propagation du coronavirus.
Le Premier ministre a aussi abordé la marche de samedi dernier dans les rues de la capitale. En réponse à la marée humaine de samedi dernier dans la capitale, « c’est une preuve vivante qu’il y a la liberté d’expression à Maurice. » Il a remercié les Mauriciens d’avoir fait une marche pacifique et sans violence. « Le gouvernement prend note des questions soulevées par la population », a-t-il déclaré.
Ouverture des frontières: « Des vols de certaines destinations à partir du 1er octobre »
Pravind Jugnauth a annoncé, que la réouverture de nos frontières se fera en trois phases. Le rapatriement des Mauriciens, bloqués à l’étranger, continuera jusqu’au 30 septembre. À partir de là, des vols à partir de certaines destinations seront autorisés. En troisième lieu la réouverture totale des frontières, qui dépendra bien certainement de la situation mondiale et de l’évolution de la pandémie dans le monde. Pravind Jugnauth a dans un premier temps évoqué les sujets d’actualité qui ont secoué Maurice ces derniers temps, dont la Covid-19, la pression de l’Union européenne et le naufrage du Wakashio.
Covid-19 : « la pandémie a été bien gérée par le gouvernement »
« Maurice n’a recensé aucun cas local ces depuis plusieurs semaines. Ce qui est la preuve que Maurice a bien su gérer la pandémie. » Pour le Premier ministre, ces résultats découlent des décisions qui ont dû être prises pour contenir la propagation du coronavirus. « Un deuxième lock down va mettre le pays à genou. » Ce sont en ces mots que le Premier ministre a qualifié les difficultés du gouvernement à se décider sur la réouverture des frontières mauriciennes.
« L’accident de Sir Gaëtan donne raison au GM de ne pas s’être précipité dans le cas de Wakashio »
Le Premier ministre est affligé par le drame survenu à Poudre d’Or. Pravind Jugnauth s’est rendu sur place ce matin et à l’hôpital SSRN pour rencontrer les 4 rescapés. Dans une déclaration à la presse, ce matin, il a présenté ses sympathies aux familles endeuillées. Le chef du gouvernement précise également que ni le remorqueur et ni la barge contenait du fioul u moment du naufrage. Du coup, il n’y a aucun risque de déversement dans le lagon, affirme-t-il. Il a aussi annoncé qu’une enquête indépendante sera instituée.
Pravind Jugnauth, intervenant à Bois des Amourettes, lors d’un régional du MSM, mercredi dernier, a abordé des sujets d’actualités, dont le naufrage du remorqueur Sir Gaëtan dans les lagons de Poudre d’Or. Il a une nouvelle fois présenté ses condoléances aux familles endeuillées.
Le PM a cependant donné la réplique à ses détracteurs. Il a affirmé que cet accident mortel, causé par les mauvaises conditions de la météo, donne raison aux autorités de ne pas avoir précipité les actions, concernant le vraquier MV Wakashio.
Plusieurs pêcheurs, présents à cette réunion nocturne, ont assuré leur soutien total au gouvernement, malgré la situation difficile, causées par le naufrage du MV Wakashio.
Par ailleurs, il a taclé les « prophètes de malheurs », qui « tentent désespérément de déstabiliser le gouvernement. C’était le cas avec la crise de la Covid-19, maintenant se sont les deux naufrages dont il est question. Mais cela ne nous empêchera d’œuvrer pour le bien-être de la population ».
*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
Marée noire : Rs 75 millions décaissées sous le National Environment Fund
L’impact écologique du naufrage du MV Wakashio à Pointe d’Esny est la préoccupation de tout le monde et aussi celle du gouvernement. Pravind Jugnauth rassure les personnes, affectées par ce désastre que son gouvernement sera à leurs côtés dans ces moments difficiles. D’ailleurs, fait-il ressortir, le National Environment Fund a déjà déboursé Rs 75 millions pour aider les professionnels de la mer.
Une somme de Rs 25 millions, sous le Prime Minister’s Relief Fund, a également été décaissée pour soutenir les sinistrés. Cela va en ligne avec le manifeste électoral de 2019 qui accordait une place importante à la protection de l’environnement avec l’introduction du National Youth Council.
Ainsi, Pravind Jugnauth annonce la mise en opération de conseil pour les jeunes. Le chef du gouvernement lance un appel aux jeunes de se lancer dans des activités environnementales.
*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
Alan Ganoo : « Attristé oui, mais nullement inquiété par les agissements de l’opposition »
Les tristes évènements qui se succèdent préoccupent le gouvernement. Mais Alan Ganoo déplore la démagogie de l’opposition. Il qualifie la démarche des membres de l’opposition d’enfantin et grotesque, voire ridicule.
Le ministre du Transport rappelle que dans le passé, tous les gouvernements ont vécu des moments de crise. Il cite comme exemple les accidents de Sorèze et les inondations de 2013 qui ont vu morts d’hommes, sous le régime travailliste.
Alan Ganoo fait ressortir qu’à cette époque, personne n’avait démissionné du gouvernement de Navin Ramgoolam. Tout en concédant que ce moment est difficile pour le gouvernement, il est confiant que l’équipe de Pravind Jugnauth complétera son mandat.
Alan Ganoo désigne l’alliance Ramgoolam/Bérenger/Duval comme des oiseaux de mauvais augure pour le pays. Le gouvernement, n’est, souligne-t-il « nullement inquiété par les agissements de l’opposition ».
*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne