Pas de trace d’hydrocarbures dans le système respiratoire ni sur la peau des dauphins…

by | Sep 3, 2020 | Actualités, Faits Divers, Société

Aucune trace d’hydrocarbures dans le système respiratoire ni sur la peau de deux des dauphins retrouvés entre Pointe-aux-Feuilles et Grand-Sable. C’est que révèle le rapport préliminaire de l’autopsie pratiquée sur les carcasses au centre de Recherche d’Albion ce jeudi 27 août.
« Les résultats intermédiaires démontraient que les animaux n’avaient pas de traces d’hydrocarbures ni au niveau du système respiratoire, de la peau, de la gueule ou du ventre. L’estomac des cétacés autopsies était vide mais ils portaient de graves blessures au niveau des mâchoires », peut-on lire dans le rapport rédigé par les chercheurs, dont une vétérinaire réunionnaise, spécialisée en mammifères marins, a aussi assisté aux autopsies en visio-conférence. L’exercice s’est poursuivi ce jeudi sur les autres carcasses et un premier rapport préliminaire d’autopsie affirme que :
1. Des blessures par morsure ont été constatées sur la plupart des carcasses. Plusieurs avaient même des parties manquantes sur le corps.
2. Aucune odeur atypique ne se dégageait de la peau des carcasses et chaque cavité buccale a été vérifiée et aucune présence de matière étrangère n’a pu être détectée.
3. Aucun liquide n’a pu être trouvé dans les cavités thoracique et abdominale.
4. Les intestins disséqués se sont révélés vides.
5. Dans trois carcasses, plusieurs vers ont été trouvés dans les poumons et le cœur.
Tous les échantillons prélevés seront soumis à des analyses bactériologiques et toxicologiques. L’analyse toxicologique sera effectuée au laboratoire de médecine légale, soit le FSL. Les résultats sont attendus dans les jours à venir.
Notons que les autres sept dauphins, retrouvés morts dans le lagon de Bois des Amourettes et Pointe Aux Feuilles, ont été envoyé à Réduit pour l’autopsie qui sera pratiqué par le vétérinaire du ministère de l’Agro-Industrie.
*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*- Olivier Thomas : « Je ferais le maximum pour faire la lumière sur le décès de ces dauphins »
Olivier Thomas, le nouvel adhérent au MSM et défenseur de la cause écologique, se dit affecté par « la mort des 18 dauphins » sur les côtes du sud-est, le mercredi 26 août. Il donne la garantie qu’avec l’aide de l’État, qu’il « fera le maximum pour faire la lumière sur ces décès ». Il assure qu’il tiendra la population au courant des évolutions de son enquête, à travers des vidéos publiées sur sa page Facebook.
*-*-*-*-*-*-*
Dauphins morts – Jacqueline Sauzier : « Attendons le rapport scientifique »
« Pour mettre fin à toutes les spéculations, attendons les résultats du rapport scientifique. Les morsures des dauphins morts sont normales, car les requins attaquent les animaux blessés. » Tels ont été les propos de Jacqueline Sauzier, Mauritius Marine Conservation Society (MMCS) qui intervenait lors d’un point de presse hier, 26 août à au centre de recherches d’Albion.
Selon elle, la MMCS – qui travaille en étroite collaboration avec Globishs, de l’île de La Réunion – a adopté les mêmes protocoles que ceux prévus à l’île sœur. Elle s’est dit d’avis que les résultats ne vont pas tomber de sitôt, car il y a une série de tests à effectuer avant que les scientifiques ne parviennent à déterminer les raisons de la mort des dauphins. Pour elle, l’option la plus probable est que « ces animaux vivent normalement en haute mer. Quand il y a un blessé ou qu’un de leurs qui est fatigué, tous les autres le suivent. »

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne