L’engagement de la France à l’île Maurice…

by | Aug 11, 2020 | Actualités, Faits Divers, Société

Depuis hier, un avion tactique de transport militaire (CASA CN-235), transportant du matériel de lutte contre la pollution effectuera deux rotations à destination de Maurice.
Un officier de liaison de la Marine nationale et le correspondant de la lutte contre une pollution maritime par hydrocarbures (POLMAR) de La Réunion seront également présents à bord, afin d’apporter leur expertise technique et opérationnelle aux autorités mauriciennes. Cet avion tactique transportera du matériel POLMAR, dont des barrages côtiers. Le bâtiment de soutien et d’assistance outre-mer Champlain de la marine nationale transportant du matériel complémentaire (dont plusieurs types de récupérateurs ainsi que des barrages absorbants et hauturiers) appareillera également en ce jour pour rejoindre rapidement Maurice.
Pour rappel, à la suite du naufrage du MV Wakashio à l’île Maurice, le 25 juillet dernier, les autorités mauriciennes ont confirmé, le 6 août, qu’une fissure sur la coque du bateau laisse échapper du fuel. Dès le 6 août, Jacques Billant, préfet de la zone de défense Sud-océan indien et délégué du gouvernement pour l’action de l’État en mer, a décidé d’activer une cellule de crise réunissant le bureau de l’action de l’état en mer de la zone maritime sud de l’océan indien, la direction de la mer de l’Océan indien, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage, les forces armées dans la zone sud de l’Océan Indien (FAZSOI), l’action de l’État en mer (AEM), la cellule diplomatique et l’état-major de zone de défense. Le même jour (6 août), les autorités mauriciennes ont demandé à la France une assistance matérielle et humaine pour lutter contre cet épisode de pollution marine.
Le préfet de la zone de défense Sud-océan indien et délégué du gouvernement pour l’action de l’État en mer, assisté par le commandant de zone maritime du Sud de l’Océan indien et le directeur de la mer Sud Océan indien, a élaboré une proposition de déploiement de moyens et d’équipes en capacité d’accompagner les autorités mauriciennes dans la lutte contre la pollution. Le secrétariat général à la Mer a validé le 7 août au soir, l’engagement de la France et le déploiement de ce dispositif. Les matériels acheminés depuis La Réunion correspondent à la demande précise des autorités mauriciennes.

Matthew Sommerville, un expert de l’OMI attendu à Maurice
À la demande des autorités mauriciennes, l’Organisation Maritime Internationale (OMI) déploie en urgence un expert à Maurice. Il a quitté Francfort le vendredi 7 août et était attendu au pays jier, samedi. Matthew Sommerville est un expert des interventions en cas de déversement d’hydrocarbures. Il a apporté son expertise dans un nombre important d’incidents similaires. La haute commission mauricienne à Londres a fait une demande d’assistance en ce sens auprès de l’OMI. Cette instance travaille en coopération avec le Programme des Nations Unies pour l’Environnement et le Bureau des Nations Unies pour la Coordination des Affaires Humanitaires.
L’OMI, dans une correspondance à Girish Nunkoo, haut-commissaire mauricien à Londres, exprime son souhait d’aider Maurice à contenir et résoudre l’urgence causée par l’échouement du Wakashio. La Division de la protection du milieu marin, qui s’occupe des questions relatives aux déversements d’hydrocarbures, a aussi fait ressortir que les dommages causés par les déversements, lorsqu’ils sont transportés comme carburant dans les soutes des navires et qu’ils causent des dommages marins, sont couverts par la Convention internationale de l’OMI sur la responsabilité civile pour les dommages dus à la pollution par les hydrocarbures de soute.
Convention datant de 2008 que Maurice a ratifiée. De plus, le propriétaire du navire étant couvert par une assurance, toute compensation financière et assistance pour contenir, nettoyer et autres mesures préventives pour éviter d’autres dommages relèvent également des dispositions de la compagnie d’assurance. La haute commission mauricienne à Londres a aussi sollicité l’aide du Royaume-Uni, de la Norvège, du Danemark et de la Suède pour aider Maurice.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Le PSG a bouclé le dossier Juan Bernat…

Le PSG a bouclé le dossier Juan Bernat…

Le Paris SG touche au but pour la prolongation de Juan Bernat, et ce, malgré les tentatives du FC Barcelone. «En cas de mauvaise proposition du PSG, nous serons là». Le FC...

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne