Jean Claude de L’Estrac, observateur politique…

par | Août 6, 2020 | Opinion, Politique

« Le nouveau rapport de force à définir et la question fondamentale de son leadership risquent de créer des tensions entre le PTr-MMM-PMSD »
« La connectivité aérienne va être le facteur de la reprise économique », estime-t-il
Lors d’une interview, accordée à Défi Plus, l’observateur politique, Jean Claude de L’Estrac, analyse et commente le front commun constitué entre le Parti Travailliste (PTr) de Navin Ramgoolam, Mouvement Militant Mauricien (MMM) de Paul Bérenger et Parti Mauricien Social-Démocrate (PMSD) de Xavier-Luc Duval pour contrer le MSM de Pravind Jugnauth.
Il doute que le front commun, soit un ‘mariage à trois’ résiste à l’épreuve du temps et souligne que le nouveau rapport de force à définir et la question fondamentale de son leadership risquent de créer des tensions entre des partenaires qui gardent une méfiance les uns à l’égard des autres.
Concernant la déclaration des leaders politiques que c’est une alliance historique, l’observateur politique affirme que les chefs politiques sont une propension à l’hyperbole. « Ce n’est pas la première fois qu’un regroupement de forces politiques est décrit comme historique. Les travaillistes et le MMM ont déjà été en alliance, la nouveauté, cette fois, c’est la présence du PMSD, encore que l’on pourrait évoquer le précédent du « front commun chaussette » entre Paul Bérenger et Gaëtan Duval, une entente alors entre les leaders de deux centrales syndicales rivales face à un sir Seewoosagur Ramgoolam, Premier ministre intraitable. Ce qui sera vraiment historique, c’est la présentation de cette alliance aux prochaines législatives sous la conduite d’un chef plébiscité pour les instances regroupées des trois partis », dit-il.
S’agissant de l’entente entre Paul Bérenger et Xavier-Luc Duval, l’observateur politique définit le MMM comme un parti de centre-gauche et le PMSD plutôt de centre-droit. « Mais comme tous nos partis gouvernement au centre quand ils sont au pouvoir, il n’y a pratiquement pas d’obstacle aux regroupements. Quand il y a en a, ce sont surtout des querelles de personnes. Et puis, la veille hostilité du MMM à l’égard du PMSD était surtout cristallisé sur la personne de Gaëtan Duval dont le symbole était abhorré au MMM », déclare-t-il.
Jean Claude de L’Estrac explique aussi qu’avec ce nouveau rapport des forces le MSM ne pas de quoi à s’inquiéter dans l’immédiat. « Le MSM est au début de son mandat, les prochaines législatives sont dans quatre ans, le temps est son allié », dit-il.
L’observateur politique estime aussi que la priorité des priorités du gouvernement doit être la résolution de l’affaire Air Mauritius. « La connectivité aérienne va être le facteur de la reprise économique et le secteur touristique travaillent sur un plan de marketing numérique, c’est excellent », ajoute-t-il.

0 commentaires

Laisser un Commentaire

LES ÉTATS-UNIS REMPORTENT LA SHEBELIEVES CUP…

LES ÉTATS-UNIS REMPORTENT LA SHEBELIEVES CUP…

Quatre à la suite pour les Américaines. Les doubles championnes du monde américaines ont pulvérisé l'Argentine 6 à 0 dans la nuit de mercredi à jeudi, grâce notamment à un...

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne