Kailesh Jagutpal, ministre de la Santé et du « Wellnesss »…

by | Jul 28, 2020 | Politique, Santé

« Hypocrisy. Foul and dirty politics” – C’est ce qu’il faut attendre de l’opposition »
« Je ne vois aucun mal à adopter l’I.P car les avantages pour le patient et pour le secteur de la santé, sont évidents », soutient-il

« Aucun document n’a été déposé contrairement à ce que dit Shakeel Mohamed », maintient-il
Lors de son intervention sur le Finance Bill, mardi dernier, le ministre de la Santé et du ‘Wellness’, Kailesh Jagutpal, a sévèrement critiqué l’attitude de l’opposition et a défendu l’achat des médicaments d’Indian Pharmacopoeia (IP). Il a fait comprendre que les secteurs privé et public se sont toujours procuré leurs médicaments d’IP. Selon lui, l’opposition serait en train d’induire la population en erreur concernant les médicaments.
Mettant axant sur les changements à être apportés aux clauses 21 et 50, l’intervenant a affirmé que les Mauriciens sont maintenant ‘familiers’ avec l’IP et a ajouté que : « The opposition has made it their priority to induce the population in error ». Il a ainsi maintenu que plusieurs déclarations ont été faites au sujet de l’IP et a dénoncé l’attitude des membres de l’opposition, qui dit-il, font du ‘cheap politics’.
Raisons pour adopter l’IP
Le ministre de la Santé a indiqué que les documents, concernant les médicaments qui ont été d’IP bien avant Covid-19, sont du secteur privé et public. Il a ainsi situé l’importance des raisons d’adopter l’IP et a laissé entendre que des médicaments ont été achetés, il y a plusieurs années. « C’est une ‘common practice’ d’y avoir recours», a-t-il dit.
Kailesh Jagutpal a aussi met en exergue le bluff de l’opposition ainsi que leurs insinuations et half-truths et a soutenu que l’opposition se cache derrière ‘ a veil of so-called patriotisme’ tout simplement pour servir et défendre leurs intérêts des ‘big-money companies, qui sont puissantes.
Soulignant que l’utilisation des médicaments d’IP par le public et le privé depuis des années, il a affirmé qu’à cette époque la loi n’y était pas et qu’un ne parlait pas de sécurité, d’effets secondaires ou de complot et ni d’urgence. Et d’ajouter que : «c’était la logique de l’opposition. See how they are putting the population in error ».
Soutenant qu’il n’a rien contre des grandes compagnies, il a dit que le 26 septembre 2019 le ministère de la Santé avait obtenu l’aval pour l’achat de Bleomicyn Sulphate de l’Indian Pharmacopeia, qui a aussi été fourni par SCOTT HEALTH. Il a ainsi déclaré que dans le passé, au niveau de l’hôpital, l’achat local de ‘I.P Drugs’ ont été approuvés par le directeur de Pharmaceutical Services d’alors. Inin Isoprenaline vials, Sofenin tabs et Erlotinin tabs faisaient partie de ces médicaments.
L’acharnement de l’opposition contre IP
Il a aussi ajouté que le 14th mai 2019, le ‘Private Health Institution’ avait approché IBL pour importer des ‘Syntocinon injections I.P’. « Then, the law was not the law, then no documents were leaked, then there was no conspiracy, then there was no emergency and of course as per the logic of the opposition, then, those medications would not have incurred risks of side effects”, a-t-il précisé.
Rejetant les critiques du leader de l’opposition, Arvin Boolell, eu égard au IP, Kailesh Jagutpal a déclaré qu’il ne comprend pas l’acharnement sur cette instance et a déploré le fait que ce dernier parle souvent des médicaments comme étant ‘substandard’.
Concernant les propos du député travailliste, Farhad Aumeer, au sujet des médicaments d’IP, le ministre de la Santé, soutenant que le secteur en utilise, a fait état d’une lettre où des médicaments le sont. A ce sujet, il a maintenu que plusieurs compagnies achètent leurs médicaments d’IP. Il a ainsi cité l’aval donné par son ministère pour l’achat de certains médicaments.
Kailesh Jagutpal a poursuivi en disant que plusieurs compagnies font appel à l’Indian Pharmacopoeia et a rassuré que les médicaments sont de qualité. Il a souligné que certains ne sont pas inscrits à l’IP mais sauvent des vies. Il a rassuré qu’il n’y a pas de ‘cover-up’ mais du ‘common sense’ et dit ne pas comprendre pourquoi ne pas faire confiance aux médicaments d’IP, qui seraient utilisés dans plusieurs pays.
D’autre part, il a dit ceci : “Hypocrisy. Foul and dirty politics”- C’est ce qu’il faut attendre d’une telle opposition. Ils se présentent comme des patriotes travaillant pour le pays, mais l’impression que nous avons, c’est qu’ils sont au service de puissants lobbies ».
Documents confidentiels
Par ailleurs, il a laissé entendre que : “Last week on the same Bill. Honourable Mohamed read from 2 documents bearing minutes from my Ministry’s Permanent Secretary and he claims that these documents have supposedly been tabled. I checked. No such document has been tabled. In fact, the Honourable member was reading from confidential documents that his people inside my ministry shamelessly leak to him week in week out. Again, this is how these gentlemen and women operate and this is the very definition of conspiracy, a conspiracy blatantly condoned by Honourable Mohamed and the Opposition”.
Le ministre de la Santé a, par ailleurs, fait ressortir que le ministère a eu recours à plusieurs fournisseurs depuis des années, car ces médicaments sont déjà disponibles et sauvent la vie des gens. Dans la même veine, il a dit que l’année dernière quand il n’y avait aucune urgence, pas de Covid-19, nous avons acheté Herceptyn, Trastuzumab 150mg, un médicament pour traiter le cancer de sein de l’hôpital A.E. Patel and Co.
Il a ajouté que le 14th mai 2019, le ‘Private Health Institution’ avait approché IBL pour importer des ‘Syntocinon injections I.P’. « Then, the law was not the law, then no documents were leaked, then there was no conspiracy, then there was no emergency and of course as per the logic of the opposition, then, those medications would not have incurred risks of side effects”, a-t-il précisé.
Il a affirmé que : « En tant que ‘caring government’ il est de notre devoir d’établir un ‘fair pricing model’, encapsulating existing and new medicines’. Je ne vois aucun mal à adopter l’I.P car les avantages, pour le patient et pour le secteur de la santé, sont évidents ».
Législations indécentes sous le régime PTr-MMM
Critiquant l’attitude de l’opposition, il a dit ceci : “Let us be honest and not mislead the population. When the MMM and the Labour Party are in alliance, then, they can, for the sake of our democracy as they dared to call it, shut down Parliament for 9 months. They can vote indecent retrospective legislation to ensure that their members get pensions they do not deserve and yet they come before the population in 2020 to give us lessons of integrity! I am not willing to take lessons from people who have raided and looted our state coffers by way of legislation to ensure that even when General Elections were postponed, they got pensions. Our population needs to be reminded of what was done by the Labour Party and the MMM when they acted in tandem. Some of the MPs on the other side of the House were very senior members of the Cabinet and approved such indecent legislation as Cabinet members.
A l’opposition et Xavier-Luc Duval, qui voulaient faire croire qu’il y eu des ‘discriminating practices’ contre ceux qui poursuivent leurs études en médecines sous le système français, Kalilesh Jagutpal, a soutenu ceci : « They are absolutely wrong and I can assure the House that there is no discrimination whatsoever ».
A l’intention d’un membre de l’opposition, il a déclaré ceci : “The trick to being smart is knowing when to play dumb.” I’ll repeat it.“The trick to being smart is knowing when to play dumb.” I’ll let him ponder on that and if he fails to understand, it will be in Hansard and verifiable whenever he figures out how to check correctly.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne