Joe Lesjongard qualifie d’inacceptable comportement du leader de l’opposition à l’Assemblée nationale

by | Jul 4, 2020 | Politique

Le comportement du Leader de l’Opposition ainsi que les députés de l’opposition au sein de l’hémicycle est inacceptable. Déclaration du ministre Lesjongard ce mardi [30 juin 2020] lors d’une conférence de presse. Joe Lesjongard estime que le Premier ministre a fourni toutes les informations relatives à la PNQ du Leader de l’Opposition ce mardi.

Il a réitéré que le Premier ministre Pravind Jugnauth a eu le courage de révoquer le numéro 2 du gouvernement. Joe Lesjongard estime qu’il faut laisser l’enquête de l’ICAC suivre son cours.

« Nu finn frapper par enn scandale, le PM conscient ki ena kitchose, mais kan evok nom Paul Bérenger, zot agir différemment, mo pas comprend bann agissements l’opposition ek so bann mam. Nou pas bizin enn l’opposition ki met baton dans la roue. Kan zot dénoncer nou bizin écouter, mais kan pointe zot, kifer zot bizin agir kumsa  » a déclaré Joe Lesjongard.

Selon le ministre des Utilités publiques, les agissements de l’opposition constituent une atteinte à la démocratie, « nou deja fini revok bane board, nou pas pe accuse personne, ena enn lenket ki pe fer ek Premier minis fini dir ki li pe donne la garantie ki tout pou fer dans transparence. Bizin écouter et non pas tourne ledos ar démocratie kan pointe mot ledoigt. »

Par ailleurs, le ministre Maneesh Gobin a qualifié de cinéma l’action de l’opposition. Il estime que la stratégie du Leader de l’Opposition équivaut à un cover-up vis-à-vis d’un membre de l’opposition.

« Tout dimun finn plein avek cinema bann membre l’opposition pe fer tou les mardi ». Maneesh Gobin n’a pas mâché ses mots, envers les membres de l’opposition. La Banque Africaine de Développement (BAD), rappelle-t-il, avait émis un premier communiqué le 8 juin.

«Il n’y avait le nom de personne dans ce communiqué. Mais le 11 juin, l’opposition vinn demann demission Ivan Collendavelloo alors ki personn pa ti konn bann nom. Ni gouvernma, ni Premie minis pas ti enkor koné».

« Pran pancarte, mett mass noir ek fer vilain pou demann demission Collendavelloo». Quant il s‘agit d’un membre du gouvernement, ils veulent à tout prix qu’il y ait démission. Quand il s’agit d’un rapport précis de la BAD, ils voient qu’il n’y a rien de crédible, déplore Maneesh Gobin « Ce rapport est tellement sérieux que la banque mondiale s’est basé sur la BAD pour disqualifier le contracteur BWSC».

Selon lui, Bérenger veut avoir le document pour préparer sa défense.

Le ministre Bobby Hurreeram est également intervenu pour critiquer sévèrement les agissements des députés de l’opposition. C’était un plan bien orchestré pour essayer de dédouaner Paul Bérenger qui est trempé jusqu’à la gorge. Le leader de l’Opposition était embarrassé. Il doit assumer ses responsabilités et laisser l’enquête se poursuivre.

L’opposition a également réuni la presse. Paul Bérenger a toujours refusé de retirer le mot lâche. Selon lui, il faut arrêter de jeter la boue sur les gens. Tandis que Xavier Duval a déploré l’attitude du Speaker.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Le PSG a bouclé le dossier Juan Bernat…

Le PSG a bouclé le dossier Juan Bernat…

Le Paris SG touche au but pour la prolongation de Juan Bernat, et ce, malgré les tentatives du FC Barcelone. «En cas de mauvaise proposition du PSG, nous serons là». Le FC...

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne