Allégations de la disparition de ses jumeaux à l’hôpital Victoria : avons-nous affaire à une mythomane ?

by | Jul 24, 2020 | Faits Divers, Société

A le Xournal, nous n’aimons pas tomber dans le sensationnalisme surtout pour certains sujets qui peuvent provoquer un vif émoi dans la population. Nous préférons parfois perdre un scoop que mettre la nation sous pression. La semaine dernière, nous avons évoqué avec beaucoup d’interrogations le cas des jumeaux Calis et nous avons refusé de démarrer notre une avec cette histoire, tout en respectant l’intimité de la famille Auckal. Nous avons cependant un devoir de partager avec l’opinion publique nos appréhensions et nos doutes dans cette affaire.

Dans ses déclarations à la presse, notamment à la radio, Neelam Calis avait affirmé que lui et son époux attendaient ses premiers enfants, des jumeaux. Oui, ça aurait été les premiers enfants du couple Neelam et Atish Auckal. Mais nous sommes en présence d’informations troublantes à l’effet que Mme Neelam, qui aujourd’hui habite Poudre-d’or Hamelet avait une toute autre identité. Pour beaucoup d’habitants de Clémencia, un village dans l’est du pays, son véritable nom serait Shirley. Elle serait en couple ou mariée avec un menuisier, nommé Gérard et deux enfants seraient nés de cette union, alors qu’elle avait 16 ans.

Une autre version, nous explique qu’elle attendait des jumeaux, il y a quelques années de cela après s’être séparée de Gérard mais personne ne sait si elle a accouché de ses enfants ou si elle les a perdus en faisant une fausse-couche en glissant des escaliers comme elle l’a affirmé à certaines personnes. A la suite de cette histoire, elle se serait mise en ménage avec Atish Auckal et seul l’enquête policière pourra déterminer la véracité de cette histoire.

Par ailleurs, nous nous sommes également questionnés quant à ses dires concernant son travail. La seule chose, qui donnait un peu de crédibilité à la trentenaire était le fait qu’elle était une éducatrice. Mais selon nos recoupements, elle n’a jamais été employée dans un collège de Pamplemousses, comme elle l’avait affirmé. Mais était jusqu’ici employée dans une maison de retraite.

Nous avons téléphoné à celle qui se dit être Neelam pour lui poser nos questions. Elle était furieuse que nous ayons eu ces coordonnées et dit ne jamais avoir entendu parler de notre journal. Contrairement, elle nous a dit de s’adresser à son homme de loi. Nous lui avons demandé, si elle habitait l’est du pays auparavant et si elle s’appelait Shirley et elle nous a subitement raccroché au nez avant de nous faire un miss call quelques secondes plus tard. Nous l’avions rappelé, mais aussi brutalement que la première fois, elle nous a intimé de nous adresser à son avocat.

Nous avons ainsi pris contact avec ce dernier et il a uniquement dit qu’il attendait le document médical et ne semblait pas être au courant de nos autres préoccupations. Quant à nous, nous avons fait nos devoirs de chercher la vérité. Nos lecteurs apprécieront.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Communique de Mauritius Telecom…

Communique de Mauritius Telecom…

Suite à la détection de cas positifs à la Covid-19 dans une compagnie privée située à my.t Tower, à Ébène, Mauritius Telecom a pris des mesures pour protéger ses employés...

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne